AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Your blood...hot or cold ? ☾ Tomas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
François Gaudreault
Garou ☽ Membre

.
.: Ulfric à la queue touffue :.
avatar
✠ Je suis : Un Garou | l'Ulfric de la meute de Parys
✠ J'ai : 35 ans
✠ Mon âme appartient : A la meute...
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Messages : 58
MessageSujet: Your blood...hot or cold ? ☾ Tomas   01.04.18 18:25


Your blood...hot or cold
François Gaudreault & @Tomas De Batz

Les récents événements qui secouent la capitale depuis quelques mois sont un appel à ce que le chaos ne viennent s'emparer du pays tout entier. L'Assemblée avance ses pions, de manière parfois peu conventionnelle, il doit l'admettre. Ce qu'il admet aussi, c'est qu'en face, les moyens ne le sont pas plus. La situation est pour le moins explosive. En temps normal, il pourrait presque s'en frotter les mains. Les guerres c'est bon pour les affaires non ?

Seulement, François ne conçoit pas le conflit comme l'opportunité de s'en mettre plein les poches ou tout du moins, permettre à Horus Defense System de faire grossir son carnet de commande. Il a une conception assez particulière de son métier et du domaine dans lequel il est évolue. Imaginer et concevoir des moyens de défense actifs ou passifs, le concept est là : défense. Le nom de l'entreprise qu'il dirige depuis huit ans porte la même mention. Cela parle assez pour lui et pour l'entité qui reste le premier fournisseur de l'armée royale. Et la situation actuelle, l'ambiance délétère, cette atmosphère plus que tendue qu'il a pu ressentir lors des derniers Conseils Royaux ne lui disent rien qui vaille.

Tout cela concorde avec une visite du Chambellan dans les locaux même du bureau de recherches, aujourd'hui même. Ce n'est pas la première fois que Tomas De Batz vient ici, au « Bunker » comme les employés l'appelleraient presque affectueusement. Ici, on imagine, crée et teste ce qui équipera les soldats du Royaume et de bien d'autres, la production est localisée ailleurs, dans un endroit tenu secret... très secret.

Selon son assistante, Martha, cette visite est pour le moins inattendue, prévue sur aucun planning seulement, François n'est pas dupe. Il connaît bien le Vampire à qui il va avoir  à faire. Les relations entre les deux hommes sont cordiales, polies même courtoises. Seules subsistent des divergences flagrantes d'opinions et de convictions quant au pouvoir en place. En personnes civilisées, ils savent faire abstraction du sujet qui fâche quand la situation l'exige. On ne tarde pas à le prévenir de l'arrivée du visiteur de prestige. Certainement que s'assurer que l'investissement fait sur l'Ulfric est le bon. Ça aussi, François ne peut que s'en douter mais aussi le comprendre. Une alliance n'est pas faite que de jolies promesses. Il faut du concret. Horus Defense System évolue dans ce sens.

Ce n'est pas pour rien que le « Bunker » se situe dans la banlieue boisée à l'Ouest de Parys. Un endroit qui porte ce nom de manière très logique. Les locaux de l'entreprise de Gaudreault sont installés dans un ancien bunker que la végétation aurait presque prit sous son aile. Un mélange entre nature et high-tech plutôt atypique lorsque l'on connaît la certaine aversion des Garous pour l'urbanisation et le modernisme à outrance. Ici, nombre de membres de la meute de Parys travaillent dans ces bureaux et laboratoires. On peut aussi compter sur la présence de sorciers pour le département très spécifique de la conception hybride mêlant alchimie et mécanique classique. Et dire que ce savoir, cette entreprise aurait pu disparaître lors des purges de 2016.

Tandis que la voiture du Chambellan faisait crisser les graviers sur le parvis du Bunker, François l'attendait patiemment en haut des trois marches, les mains dans les poches et toujours flanqué de Martha, jeune louve d'une trentaine d'année, sa secrétaire, assistante aussi. Une véritable mémoire sur patte ainsi qu'un agenda d'une précision monumentale. Grand mal en viendrait au directeur d'oublier un rendez-vous, Martha le tancerait pour le lui rappeler sans difficulté. Tomas émerge donc de la lourde berline à la faveur d'un début de soirée sans lune, par chance. Le problème des Loups et de l'astre lunaire c'est que leur caractère primaire a tendance à fluctuer avec son évolution. Peu encourageant pour le business et la diplomatie.

François esquisse un sourire poli. Grand gaillard à la carrure solide, le visage mangé d'une barbe aussi noire que les cheveux mais impeccablement taillée. Tout comme ce costume gris qu'il arbore, le bouton de col de la chemise rarement noué.

- Monsieur De Batz. Après notre entrevue au Conseil hier, je vais croire que je vous manque. Bienvenue au Bunker.


Les mots servent de salutations, l'Ulfric ne s'incline pas, tout au plus serre la main de son homologue d'une poigne vigoureuse. Un loup ne plie jamais, du moins, il ne le ferait jamais plus après s'être allié à la monarchie pour garantir la tranquillité des siens. Il s'était écarté de l'entrée qu'il désigne de la main.

- Suivez-moi. J'ai crû comprendre que vous étiez intéressé de savoir comment l'on travaille ici pour satisfaire la protection de vos hommes et des autres branches militaires ? J'espère que ça vous plaira.

Puis il ouvre la marche vers l'antre du siège de recherche. A cette heure, il reste peu de personnel si ce n'est les plus acharnés. Sur leur passage, de part et d'autres de la coursive de béton stratifié, des bureaux aux larges vitres.

- Ici nous sommes dans l'aile de recherche théorique. On pose les idées, on explore et on met sur place certains modèles de calcul avant de valider en pratique.

Quelques rares chercheurs se trouvaient encore là, dont deux qui se prenaient le chou devant un tableau avec des formules. François sourit.

- Même les ingénieurs ont le sang chaud parfois.

01/04/2018
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

⚶ Someone in the wolf ⚶
Tempt the fates, beware the smile. It hides all the teeth, my dear, What's behind them...
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/
Tomas de Batz
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Roi de la souille :.
avatar
Surveillez vos culottes
✠ Je suis : Un vampire - le capitaine des mousquetaires de la Reine - le Chambellan
✠ J'ai : 404 ans
✠ Mon âme appartient : La reine Charlotte de France
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) BABINE code sign (c) solosand gif (c) Alienor & fuckyeahdizzyandfranco
☉ Messages : 2012
MessageSujet: Re: Your blood...hot or cold ? ☾ Tomas   01.04.18 21:43

Tomas a pris l’habitude de se conduire lui-même au louvre. Ce soir, en revanche, il ne conduit pas. Il est assis à l’arrière d’une des berlines de la Couronne et pianote sur son téléphone. Le trajet qui l’attend est trop long pour qu’il se permette de conduire lui-même, pas quand il peut mettre ce temps à profit pour régler les affaires les plus urgentes. il devrait plutôt dire “les affaires en cours”. Tout est urgent, en ce moment.

De fait, le trajet passe vite, au moins pour lui, il remarque tout juste que la voiture s’est arrêtée. En fait, c’est le discret toussotement de son chauffeur, juste avant qu’il ne descende pour lui ouvrir la portière, qui le ramène à la réalité.

Quand le vampire descend, sa bonne éducation lui fait refermer le bouton de la veste de son costume gris clair. Comme son interlocuteur, il n’a pas pris la peine d’agrémenter sa chemise d’une cravate. François Gaudreault, l’Ulfric de la meute, l’attend. La visite n’était pas prévue, pas de longue date en tout cas, son assistant a appelé le sien quelques instants plus tôt. Ce pourrait être mal vu par le garou, comme une tentative de déstabilisation, ce qui n’est pas le cas. Juste l’urgence de la situation.

S’il a de bons rapports avec François, le vampire ne les qualifierait pas d’amis pour autant. Ils sont partenaires, plutôt. Ils travaillent ensemble car la situation les avantage tous les deux. Tomas, par exemple, sait que la paix est plus facile à maintenir si la Meute est, peut-être pas royaliste, mais au moins satisfaite de sa situation au point de ne pas avoir envie d’un changement de régime. L’alliance le contraint à quelques compromis. Il n’a jamais commis l’erreur d’exiger de l’Ulfric qu’il s’incline devant lui, il ne se le permettrait pas. Ne serait-ce que parce que, à leur manière, les deux créatures occupent un poste similaire. Le Marquis n’a jamais fait l’erreur de considérer le garou comme un inférieur. Pas de révérence, de nuque baissée entre eux, juste une main tendue, serrée fermement.

Bonsoir Monsieur Gaudreault. Je pensais vous avoir dit que vous pouviez m’appeler Tomas?” Ils ne sont pas amis, ils se vouvoient, mais enfin, ce n’est pas vraiment une entorse à l’étiquette, pas du point de vue du vampire, fatigué d’entendre du “monsieur le chambellan”, ou du “mon capitaine”, au point qu’entendre son prénom lui fait un bien fou. “Je vous remercie de m’accueillir aussi vite, j’ai bien conscience que ma venue a peut-être chamboulé votre soirée. Merci à vous”.

Politesse élémentaire, le vampire est de la vieille école. Il sait aussi que le respect et la politesse peuvent amener loin. Certes, il a chamboulé le planning du conseiller à la Défense, mais il a au moins la politesse de s’en excuser.

Vous avez piqué ma curiosité, hier, et je tiens à choisir les meilleures options pour équiper mes hommes”.

D’autant qu’il a une idée en tête, celle d’équiper tous aussi effectivement ceux qui feront parti du Lys Noir, ces agents spéciaux, en quelque sorte. Connaissant l’opinion de l’Ulfric sur la royauté, il n’en dira cependant pas plus.

Il engage le pas au garou, regarde autour de lui sans curiosité déplacée. Il doute que son hôte soit assez stupide pour laisser traîner des informations compromettantes à la vue de tous.

Ah, même les vampires ont le sang chaud, parfois”.

Petit rappel du sens de l’humour du vampire, si souvent bridé à la cour pour éviter les vexations et autres querelles idiotes. Il s’arrête devant la vitre, mais les scientifiques se sont déjà calmés. Disons que chacun d’eux ronchonne dans son coin, sans accorder un regard à l’autre.

“Vous avez parlé de plusieurs prototypes, hier?

_________________
I gave a piece of my heart to each of you. It did not break me, it did not kill me, if only, it made me stronger, it made me whole again and I never felt more alive. If that’s a curse, then I’ll be doomed everyday for the rest of my non-life.

Tomas s’exprime en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t197-unus-pro-omnibus-omnes- http://chtonya-verse.forumactif.com/t281-tomas-de-batz-kingdom-rises En ligne
François Gaudreault
Garou ☽ Membre

.
.: Ulfric à la queue touffue :.
avatar
✠ Je suis : Un Garou | l'Ulfric de la meute de Parys
✠ J'ai : 35 ans
✠ Mon âme appartient : A la meute...
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Messages : 58
MessageSujet: Re: Your blood...hot or cold ? ☾ Tomas   04.04.18 16:42


Your blood...hot or cold
François Gaudreault & @Tomas De Batz

Le Chambellan lui proposait de l’appeler par son prénom, l’idée n’étonne pas franchement l’Ulfric. Voués à travailler ensemble d’une certaine manière, le Vampire n’est évidemment pas passé sous le radar du Garou qui a eu tout le loisir de l’observer dans ce cadre tout professionnel. Se tenir au Louvre et arborer un autre masque, voilà ce qu’ils sont obligés de faire…foutue étiquette. François est quelqu’un d’entier et tout ces ronds de jambes ont le don de l’ennuyer mais il se doit de faire bonne figure. Celui qui se tient à ses côtés se retrouve dans le même état d’esprit, si ce n’est pire. Gaudreault ne voudrait de sa place pour rien au monde. Alors à la requête du Marquis, le brun s’était fendu d’un sourire en coin, entendu puis d’un hochement de tête.

- Je suis content de voir que mon petit exposé d’hier quant au prochain calendrier d’armement a eu son petit effet. Je sais à quel point ce genre de petit laïus peut être soporifique parfois.

Dit il d’un air presque nonchalant tandis qu’ils laissent les deux scientifiques se faire la tronche pour continuer à suivre le couloir principal. Martha ne peut s’empêcher de regarder le Chambellan d’un œil curieux.

- J’en doute pas une seule seconde.

François sourit franchement, relevant le trait d’humour.

- En effet. Depuis le début de l’année, nous travaillons à faire concorder la technologie disons contemporaine et « humaine » avec les connaissances surnaturelles. Quitte à ce que ces deux mondes se côtoient là dehors, autant qu’ils le fassent aussi dans ce domaine comme dans tant d’autres.

Ils se connaissent depuis deux ans maintenant mais c’est la première fois que François recevait la plus haute personnalité du Royaume après la Reine – et encore – ici même. Mais que ce soit le Chambellan ou un autre, rien de sensible n’aurait été montré au premier visiteur d’importance. Le Garou met un point d’honneur à verrouiller tout ce qui se passe dans l’antre du Bunker. Même pour le Maître des Renseignements comme Saint Vaast, cette endroit est une « zone noire ».

Marchant d’un bon pas, François avait d’ailleurs attendu de passer une écoutille pressurisée et le secteur complètement isolé du département « Protoypes » pour répondre au Chambellan. On ne lésine pas sur le secret industriel chez HorDeS. Chaque porte passé requiert l’empreinte de l’Ulfric ou d’un employé avec le niveau d’accès nécessaire. Gaudreault part du principe que le domaine dans lequel il évolue et a fait grandir l’entreprise familial, héritage cher à son cœur, ne doit pas être livré aux amateurs. Et il est loin de travailler en amateur. L’Ulfric est très exigeant quant à ce qui se passe ici.

- Vous êtes le premier visiteur à passer ces portes Tomas, et je pense, le seul qui le restera.

Une phrase en soit, anodine, mais qui révèle un certain point de vue quant à la confiance qui s’exerce dans les deux camps. Les deux hommes pénètrent dans un laboratoire après quelques niveaux de descente en ascenseur. Des murs d’un blanc laiteux, lumière douce pour ne pas agresser les sens. La pièce est immense avec d’un côté, des mannequins de test, de l’autre des cibles. Tout indique ce que l’on peut y tester. François emmène le Marquis auprès d’un établi envahi de bric et de broc puis désigne de l’index, un simple taser lorsqu’on le regard comme ça.
Il s’en saisit.

- Le prototype le plus aboutit à ce point. Plutôt dédié à la Maréchaussé si vous voulez mon avis. Un pistolet électrique dont les décharges maximales sont calibrées en fonction de l’espèce. Le but est de neutraliser efficacement. Mais comment le faire lorsqu’un corps humain risque l’arrêt cardiaque ou quand le vampire, pardonnez-moi l’expression, est plus mort que mort. Tout simplement en jouant grâce à ce sélecteur, sur les fréquences d’onde qui cibleront les muscles chez l’un, parasiteront le système nerveux chez les autres ou le lien magique chez encore d’autres spécimen.


L’Ulfric pourrait presque finir VRP, c’est un peu le boulot de directeur mais c’est un ingénieur de prime abord, un scientifique. Il parlait, parlait, puis sans prévenir détourne le taser vers le marquis et appuie sur la gâchette. Les deux crocs de cuivres percent le tissu, piquent la peau et lâchent une décharge suffisante pour étourdir directement la cible au cerveau, et le faire flageoller sur ses jambes.

- Le concret… Il n'y rien de mieux.

01/04/2018
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

⚶ Someone in the wolf ⚶
Tempt the fates, beware the smile. It hides all the teeth, my dear, What's behind them...
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/
Tomas de Batz
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Roi de la souille :.
avatar
Surveillez vos culottes
✠ Je suis : Un vampire - le capitaine des mousquetaires de la Reine - le Chambellan
✠ J'ai : 404 ans
✠ Mon âme appartient : La reine Charlotte de France
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) BABINE code sign (c) solosand gif (c) Alienor & fuckyeahdizzyandfranco
☉ Messages : 2012
MessageSujet: Re: Your blood...hot or cold ? ☾ Tomas   04.04.18 19:47

Soporifique? Tomas le remarque à peine. Le fait est qu’il ne peut techniquement pas dormir. Sans compter qu’il arrive un moment où tout paraît être d’un ennui sans nom, quand on a passé sa nuit à passer d’une réunion à un conseil des ministres à une entrevue avec la Reine, à une autre réunion avec des gens dont il oublierait presque le nom sitôt leur départ. Tomas n’a jamais aimé l’inaction et c’est pourtant ce qu’il a l’impression de faire toutes les nuits où il doit être Chambellan. Il sait bien qu’il est injuste, que dans la réalité, ce travail-là n’a rien à voir avec de l’inaction. Simplement, ce n’est pas ce qu’il aime.

Maudit soit la créature douée dans un domaine hautement déplaisant… Dans le cas de Tomas, c’est la politique qui cause son malheur.

Il chasse ses pensées pour se concentrer sur le présent. Son regard dévie peu, il est de toute façon bien conscient que François n’est pas le premier des idiots et qu’il ne laisserait jamais des éléments importants à voir au premier venu, fut-il le Chambellan. Surtout s’il est le Chambellan d’ailleurs. Son entraînement militaire, ses années d’expérience, lui font forcément repérer des choses ceci dit, sur la sécurité des lieux.

L’idée est loin d’être mauvaise, au contraire. Et elle a du sens”.

D’autant qu’on ne combat pas un vampire comme on combat un humain, ou comme on combat un aël. Bien sûr, Tomas porte un intérêt tout particulier à cette dernière catégorie.

Vous me faites trop d’honneur François. A moins que vous n’ajoutiez ensuite que vous allez devoir me tuer pour préserver vos secrets”.

Il plaisante, évidemment. Il ne prévoit pas non plus de se vanter de son séjour ici. Ou alors peut-être simplement auprès d’Arthur? A-t-il seulement réussi à implanter un espion ici? Ce serait risqué. S’il venait à être découvert, il perdrait la confiance de François, et il a besoin de l’Ulfric. La couronne a déjà trop d’ennemis sans en plus s’en créer de nouveau. Surtout qu’il sait très bien la position de la Meute de Parys, plus opportuniste qeu royaliste.

Je vous remercie de votre confiance François”.

Parce qu’il ne peut pas rester sur une vague plaisanterie, pas après une telle preuve de confiance. L’ascenseur qu’ils empruntent s’arrête, s’ouvre sur une pièce d’un blanc immaculé qui en serait presque douloureux, ou plutôt, destabilisant, pour un vampire à la vue affutée. Au moins pendant une poignée de secondes. Il emboîte le pas à son hôte jusqu’à la table, mais ne commet pas l’erreur de songer qu’il n’y a que des babioles inabouties sur la table. François ne l’amènerait pas jusqu’ici pour ça.

Tomas ne dit rien, mais écoute. Le Chambellan voit surtout le coût que peut représenter un tel objet, surtout s’il doit équiper toute la maréchaussée, l’ULCM, les mousquetaires. Le Capitaine en voit les avantages, surtout dans sa traque des républicains. Une arme qui peut incapaciter sans tuer?

Il en est là, de ses réflexions, quand, du coin de l’oeil, il voit les broches s’approcher de lui. “Il ne va quand même pas oser…” voilà ce que ce dit le vampire.

Juste avant que la décharge le touche. L’effet est difficile à décrire. L’onde touche son cerveau, comme une paralysie soudaine, puis fait le chemin inverse. Ses muscles, sans aucun guide, se tétanisent.

Et sans aucune grâce, le Chambellan de France, l’homme le plus puissant du royaume, tombe raide comme un piquet, visage vers l’avant, les muscles qui tressautent. Sensation étrange, au demeurant. Il n’aurait jamais cru possible pour des muscles morts depuis des siècles de réagir ainsi.

La sensation paraît durer des heures, elle ne dure probablement que quelques minutes. Quand Tomas parvient enfin à se redresser sur un coude, à se mettre à genoux, il sent toujours l'électricité parcourir son corps.

Eh bien… C’était déplaisant”.

Pas seulement pour lui, pour sa marquée aussi, qui a subit le choc en même temps que lui, même si dans une moindre mesure. Sa première pensée cohérente est pour elle, pour la rassurer, lui signifier que non, il n’est pas en train de se faire assassiner. Juste titiller par un loup au sens de l’humour particulier.

Une poussée sur la table lui permet de se remettre debout. Sans sourciller, le vampire remet sa tenue en ordre, au passage, il constate l’existence des trous sur sa chemise. A ce rythme, il ne va bientôt plus rien avoir à se mettre.

Efficace, aussi, je vous l’accorde”. Son regard passe à la main de François, et surtout, au taser qu’il tient toujours. Il se permet une main tendue pour obtenir l’autorisation de l’examiner de plus près. “Ca pourrait être utile pour… diverses factions”. Il s’est interrompu parce qu’un frisson désagréable, induit par l'électricité, vient de lui parcourir une nouvelle fois le corps. Il pense aussi à sa marquée. Une arme de ce genre pourrait certainement lui convenir. De quoi se défendre, sans pour autant tuer. “J’ai juste une question…

Il a tripoté les réglages, c’est à son tour d’infliger une décharge à l’Ulfric. Pas par simple mesquinerie, non. Aussi par curiosité scientifique. Mais surtout parce qu’il est hors de question qu’il soit le seul des deux à se faire taser.

Ah oui… Ca fonctionne bien. Quand vous lancerez la production, je vous en commanderais”.

_________________
I gave a piece of my heart to each of you. It did not break me, it did not kill me, if only, it made me stronger, it made me whole again and I never felt more alive. If that’s a curse, then I’ll be doomed everyday for the rest of my non-life.

Tomas s’exprime en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t197-unus-pro-omnibus-omnes- http://chtonya-verse.forumactif.com/t281-tomas-de-batz-kingdom-rises En ligne
François Gaudreault
Garou ☽ Membre

.
.: Ulfric à la queue touffue :.
avatar
✠ Je suis : Un Garou | l'Ulfric de la meute de Parys
✠ J'ai : 35 ans
✠ Mon âme appartient : A la meute...
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Messages : 58
MessageSujet: Re: Your blood...hot or cold ? ☾ Tomas   07.04.18 19:50


Your blood...hot or cold
François Gaudreault & @Tomas De Batz

Ne se faisaient-ils pas confiance ?
Si le Marquis a un sens de l'humour bien particulier, Gaudreault n'est pas en reste. Un humour somme tout...lupin. Il reste le doigt appuyé sur la gâchette qu'à peine quelques secondes, assez pour que le Marquis prenne en compte, l'ampleur du pouvoir de l'arme. Du concret en somme, c'est ce qu'il lui avait dit. Et la démonstration est un succès quand le Chambellan tombe au sol, gesticulant comme un poisson électrocuté sous les yeux horrifiés de Martha dont le regard va du Vampire à François et inversement.

- Oh mon dieu, Monsieur, qu'est-ce que vous avez fait ?
- Pas de panique Martha, tout va bien pour lui. Regardez, il se redresse déjà. Tout va bien Tomas ?

Dit il non sans un sourire qui dévoile des crocs un peu trop affûtées pour un humain d'apparence. En tout cas, le loup s'était posté à sa hauteur, retirant les broches de la chair froide de l'immortel qui se redresse sur ses coudes avec un constat pour le moins attendu.

- C'est le but mon cher. Et je n'ai pas maintenu la pression trop longtemps. Peut-être revoir le voltage tout de même, on ne sait jamais.

Puis il lui tend la main pour aider le Chambellan à se relever. Martha n'en revenait toujours pas. Elle finirait par croire que son patron tiendrait presque du scientifique fou quand il s'y met. Disons que François à une approche des sciences bien à lui et parfois n'hésite pas à faire de lui le cobaye de ses propres inventions dans son laboratoire privé.

Le Marquis remarque que sa chemise est abîmée par deux discrets points qui ressemblent à des accrocs dans le tissu.

- Je vous rembourserais les dégâts. J'y tiens.

Le sourire de l'Ulfric se fait plus taquin alors qu'il tendait l'arme au Marquis pour passer à autre chose. Cependant, il s'avère que l'immortel s'avère en tantinet revanchard. Le loup sent ces même crocs de cuivre percer la chair de son dos et le courant à haut voltage le secouer des pieds à la tête. Sa main se crispe sur l'établi qui se plie soudainement sous sa poigne, un grognement qui n'a rien d'humain lui échappe tandis que ses traits se partagent entre le loup et l'humain. François pose le genou à terre, parcouru de spasmes électriques sur lesquels il n'a aucun contrôle.

Il aurait presque oublié cette sensation désagréable alors qu'il en a fait les frais lors de la conception du premier prototypes. Crocs apparents et ce regard d'un bleu irréel se redresse vers le Chambellan, mais sans hostilité... ou presque. Le loup en lui n'a vraiment pas aimé, mais alors pas du tout. La partie humaine de François fait ce qu'elle peut pour le calmer, évacuer l'affront, négocier un calme rapide avant que ça ne tourne au vinaigre. Il y parvient quand le calme revient, quand ce n'est que des fourmis que le Conseiller à la Défense ressent aux extrémités.

Les mots du vampire sont encore lointains quand il se redresse. Martha était presque tombée dans les pommes cette fois, assise le teint blême sur une chaise.

- Nous allons rendre folle mon assistante avec ce genre de petit test.

Il se racle la gorge.

- Celui là est le premier d'une série de pré-production. Je ne manquerais pas de vous tenir au courant quand il sera totalement au point. Nous partirions sur un prix d'achat de 800 francs par unité.

Nouveau frisson à son tour puis il réajuste la veste de son costume. Les deux ont l'air fin avec ces trous dans des habits hors de prix, l'un à la poitrine, l'autre dans le dos. François se tourne de nouveau vers l'établi, gronde en voyant son état puis empoigne une arme de poing. D'apparence elle ressemble à un simple SP2022 sauf qu'elle a été fabriquée non pas par Sig Sauer mais ici, par HorDeS.

- HDS2022... Werewolf comme ils l'appellent dans les labo. Léger, matériau composite. Calibre 9mm, ,357 ou 40mm adaptable. Chargement automatique 20 coups soit 5 de plus que d'autre modèle sur le marché.


Jusque là, rien de bien nouveau sous le soleil pour un armurier. François gardait le meilleur pour la fin.

- Reconnaissance palmaire ou vocale pour une utilisation unique. Une arme, un tireur. Si c'est un autre qui l'utilise... il peut dire au revoir à sa main.

François montrait la crosse affublée d'étrange marquage qui servait d'interface entre l'utilisation et l'arme.

- Les chargeurs peut-être panachés avec différentes munitions adaptées à la situation et chambrées sur commande vocale du tireur.

Il vise le mannequin affublé d'un gilet pare-balle, prononce « perforante » puis tire et la balle perce à la fois le kevlar et la cible. Puis il démontre en prononçant « explosive » et tire de nouveau. La balle se loge dans la tête du mannequin puis explose à l'impact. Crosse en avant, il tend l'arme au Marquis.

- Cette fois, n'essayez pas sur moi. Nous travaillons sur des balles à UV, poison incapacitant, perce-bouclier etc etc..
01/04/2018
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

⚶ Someone in the wolf ⚶
Tempt the fates, beware the smile. It hides all the teeth, my dear, What's behind them...
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/
Tomas de Batz
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Roi de la souille :.
avatar
Surveillez vos culottes
✠ Je suis : Un vampire - le capitaine des mousquetaires de la Reine - le Chambellan
✠ J'ai : 404 ans
✠ Mon âme appartient : La reine Charlotte de France
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) BABINE code sign (c) solosand gif (c) Alienor & fuckyeahdizzyandfranco
☉ Messages : 2012
MessageSujet: Re: Your blood...hot or cold ? ☾ Tomas   07.04.18 22:23

L’effet du taser est bien plus spectaculaire sur François que sur lui. L’effet reste logique, ceci dit. L’humain est agressé, la bête ressort. Pourtant, Tomas ne recule pas. Car François cherche à se contrôler, il le sait, et que sans être fou au point de se croire capable de tenir tête à un Ulfric sans y laisser un ou deux bouts de sa personne, il lui fait assez confiance pour éviter de se contrôler.

Et je ferais la même chose pour vous, François. ce n’était pas la première fois que vous goutiez aux crocs du taser, je me trompe? On vous dit du genre à tester vos créations sur vous-même. Légende ou réalité?

Un regard vers l’assistante lui suffit à confirmer les dires de François. La pauvre… sans doute doit-elle vivre une vie à peu près aussi stressante que Louis, rattaché au service d’Alice, ou que d’autre, qui doivent faire face aux facéties de créatures, certes surnaturelles, mais dotées parfois d’un drôle de sens de l’humour. Il lui adresse un sourire pour la rassurer.

Je vous assure que je ne vais pas envoyer François à la Bastille, tout comme je suis certain qu’il ne m’arrachera pas la tête”.

Déjà parce que l’une ou l’autre de ces possibilités reviendraient à mettre le royaume à feu et à sang pendant quelques temps. Vampires contre garous? Le genre de guerre à éviter. D’autant qu’il comprend bien que l’attaque n’était pas personnelle. Simplement… hum… utilitaire, en quelque sorte. François voulait qu’il goûte à ses petites innovations.

Et si je vous en achète des cargaisons entières, vous passerez le prix à 600 francs? Vous ne pouvez pas nier que la couronne est bonne cliente”.

Tout cela coûtera malgré tout une fortune à la couronne. On ne peut pas reprocher à Tomas de vouloir négocier un tarif exorbitant pour un tarif qui le serait un tout petit peu moins. Déjà, le garou lui présente autre chose, une arme de poing, mais le vampire le connaît assez pour savoir qu’il ne lui ferait pas perdre son temps avec une banale arme à feu, et François lui donne raison avec une démonstration pour le moins percutante. Enfin, non. Perforante et explosive. Une main tendue et Tomas récupère l’arme pour l’inspecter. En main, elle ne parait pas très différente des armes de poing qu’il peut utiliser au quotidien. Il vise, la soupèse, l’inspecte, mais il se garde bien de tirer.

Je tenterais bien un tir, mais d’après ce que vous m’en avez dit, elle est réglée pour votre paume et je tiens à conserver la mienne”. Il repose l’arme à sa place, sur la table. “Ca peut être désactivé? J’entends bien que c’est pratique quand c’est un ennemi qui met la main dessus… Mais si c’est un allié à court de munitions… Est-il envisagé d’autres modèles? Sniper, fusil mitrailleur? Ah, et bien sûr… le nerf de la guerre, combien?

L’argent, encore et toujours l’argent qui leur fait tant défaut. Peut-être la couronne serait-elle un peu plus riche si des bals n’étaient pas organisés aussi régulièrement. Qu’on lui donne un Sully comme ministre des finances, quelqu’un capable de les assainir, voire même de faire l’exploit d’être créditeur à la fin d’une année civile !

Quoi d’autre? Je vois que vous avez des armes blanches, mais je ne vous ferais pas l’insulte de croire que ce ne sont que ça. J’imagine, aussi, que je ferais mieux d’éviter de dégoupiller ce qui ressemble fort à une grenade?

_________________
I gave a piece of my heart to each of you. It did not break me, it did not kill me, if only, it made me stronger, it made me whole again and I never felt more alive. If that’s a curse, then I’ll be doomed everyday for the rest of my non-life.

Tomas s’exprime en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t197-unus-pro-omnibus-omnes- http://chtonya-verse.forumactif.com/t281-tomas-de-batz-kingdom-rises En ligne
François Gaudreault
Garou ☽ Membre

.
.: Ulfric à la queue touffue :.
avatar
✠ Je suis : Un Garou | l'Ulfric de la meute de Parys
✠ J'ai : 35 ans
✠ Mon âme appartient : A la meute...
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Messages : 58
MessageSujet: Re: Your blood...hot or cold ? ☾ Tomas   10.04.18 18:40


Your blood...hot or cold
François Gaudreault & @Tomas De Batz

Le vampire était plutôt bien informé quant à ses propres process de travail. Cela intrigue le Loup mais qui n'en montre rien, toujours cet étrange flegme que l'on pourrait venu tout droit de la perfide Albion. Il se contente de sourire, plus encore en voyant la mine de son assistante qui était bord de la crise cardiaque. Si Tomas savait pour ce petit détail, cela ne servait à rien de jouer les idiots et les hypocrites. François s'était simplement contenter d'une petite boutade pleine d'auto-dérision.

- Personne ne veut être mon cobaye alors je me dévoue. Pour la science. Comme on vient de le faire n'est-ce pas ? Mettons cela sur le compte de notre curiosité commune à comprendre le fonctionnement d'un prototype. Approche purement scientifique. Rien d'hostile là dedans, bien évidement.

Un croc ce dévoilait dans ce petit rictus en quoi. Humain, en apparence certes mais lorsque l'on est observateur, la nature lupine du Conseiller à la Défense sont clairement voyante. C'est après coup que l'on se méfie. En cet instant, le Chambellan n'a clairement rien à craindre de ce dernier. Ils sont assez intelligents et sages pour savoir où sont les limites à ne pas dépasser. Ce n'est pas comme si ils ne se fréquentaient pas assez, dans d'autres milieux.

Cela dit, c'est seulement la première fois que les deux hommes ne sont pas entourés de toute une nuée de courtisans et autres vautours du genre. Ils pourraient presque se laisser aller à quelques fantaisies de cet acabit sans que le tout Parys ne s'offusque et que les rumeurs aussi grossières les unes que les autres n'enflent à la vitesse de la lumière.

- Martha, respirez un bon coup ! Tout va bien ! Vous pouvez prendre l'air si vous le souhaitez.
- Je...oui. Je vous laisse. N'hésitez pas à m'appeler Monsieur.
- Oui, oui, oui allez-y ! Laissez les enfants s'amuser.

Dit il presque d'un air nonchalant et amusé, regard entendu évidemment pour le vampire.

- Nous disions 700 c'est cela ? Avec évidemment le suivi des retours en cas de problèmes qui serait offert. Le SAV en quelque sorte.


Pas amis, mais quelques atomes crochus persistent et après tout, pourquoi pas. Cela n'entrerait pas en ligne de compte chez l'Ulfric si un problème viendrait à survenir avec les alliés de la meute. Pragmatique, terre à terre et loyal par dessus tout aux siens. Rien de toutes les bonnes choses que pourrait apporter le Chambellan ne pourrait y faire quoique ce soit en cas de tension. Ce dernier doit pertinemment s'en douter, François le sait aussi, très clairvoyant.

En tout cas, la négociation allait bon train, presque sur un ton léger alors que l'on parlait d'un tiers de million de francs. Rien que ça !

La petite démonstration de l'arme de poing a au moins le mérite d'attiser l’intérêt du Chambellan. François secoue la tête à la question de son interlocuteur.

- Celui là est dépourvu de la reconnaissance palmaire pour les tests en laboratoire. Quand à l'activation ou désactivation de l'arme, les données doivent être entrée à la mise en service de l'unité. La mémoire peut contenir trois profils différents, admettons celui de l'utilisateur, de son coéquipier et un slot libre pour nos services. Cependant, une fois que c'est actif, ce ne peut pas être désactivé. Charge à l'utilisateur d'en prendre soin. Cela dit, la reconnaissance est active que si l'arme est chargé, soit pas un chargeur donc ou une simple balle chambrée dans la culasse.


François enfonce les mains dans les poches de son pantalon de costume et observe le Vampire dont le regard se perdait sur les autres armes en présence.

- La technologie du Werewolf est transposable sur d'autres unités, ce n'est pas un problème. Cela dépend des besoins. Cette unité là est la seule produite pour le moment, je ne pourrais vous donner une prix une fois tous les tests terminés et les coûts calculés.

Il sourit. Empoigne un couteau de combat, une lame courte à revêtement mât.

- Lame non pas en acier mais polymère avec fil de diamant. Incassable même contre les armes Aëliques, Distiques ou magiques. Elle perce n'importe quelle protection en plus d'être légère. Une rune de renforcement est apposé dans le manche. Quant à cette grenade...Allez-y, appuyez sur le bouton là sur le manche, réglez le minuteur et fuyez. Aussi puissant que le C4 mais souffle contrôlé.

La grenade ressemble aux modèles allemandes de la seconde-guerre mondiale qu'on appelait les « Presse-Purée » mais en plus compact et léger. Si Tomas suit ses instructions, le bouton déclenche de petits picots de métal qui permettront à la grenade de s'accrocher à a peu près toutes les surfaces. Le Loup finit par lui montrer un étrange petit bracelet argenté muni d'une pierre bleue enchâssée dans le métal.

- Bouclier personnel. Protège des projectiles physiques ou magiques, la jauge de charge est inscrite sur le bracelet. Tant que ce n'est pas à 0% vous resterez en vie. Après... il faudra le recharger mais ça prend du temps. Cela ne vous protégera pas d'une droit ou d'un coup direct.

01/04/2018
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

⚶ Someone in the wolf ⚶
Tempt the fates, beware the smile. It hides all the teeth, my dear, What's behind them...
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/
Tomas de Batz
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Roi de la souille :.
avatar
Surveillez vos culottes
✠ Je suis : Un vampire - le capitaine des mousquetaires de la Reine - le Chambellan
✠ J'ai : 404 ans
✠ Mon âme appartient : La reine Charlotte de France
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) BABINE code sign (c) solosand gif (c) Alienor & fuckyeahdizzyandfranco
☉ Messages : 2012
MessageSujet: Re: Your blood...hot or cold ? ☾ Tomas   10.04.18 21:52

Pour cette fois, Tomas en serait presque réellement surpris. Car il ne mentait pas tout à fait, en utilisant le conditionnel, en demandant où se trouvait la limite entre réalité et rumeur. Il a effectivement entendu que François n’hésitait pas à tester ses créations sur lui-même. Simplement, il ne s’attendait pas forcément à ce que la rumeur soit avérée. Le Chambellan est trop habitué à côtoyer la Cour pour laisser sa surprise transparaître cependant. A la place, c’est un sourire qui étire son visage.

Ah, les choses que nous ferions pour la science… mais enfin… Je serais du genre à me ranger du côté de vos involontaires. Si vos expériences sont toutes aussi… comment dirais-je… déplaisantes?

Rien d’hostile? Hum… Disons que le vampire se méfie tout de même un peu du loup, tout comme il se doute que le loup doit se méfier de lui. Ils ne sont pas alliés par conviction, dans le fond, plutôt par opportunisme. Lui a besoin de la meute comme allié pour éviter de l’avoir comme ennemi, ou en tout cas, de la voir s’allier à d’autres, et François espère sans doute de la tranquillité pour les siens. Tant que le Royaume pourra lui garantir cela, cela suffira.

Ah… Eh bien… pourquoi pas. Mais j’ose espérer que vous vous doutez que ce sera avec le ministre des Finances que vous finirez par négocier, au final, pas avec moi”.

En réalité, Tomas se doutait depuis le début qu’ils en arriveraient à ce tarif. Même si la réduction est moins importante que réclamée, elle est tout de même conséquente. Mais le Chambellan est aussi bien placé pour savoir que les crédits de la France ne sont pas illimités, qu’il n’y a pas que l’armée et les mousquetaires à équiper, qu’ils devront aussi être équipés d’autres choses, comme le Werewolf, par exemple. Tout cela a un coup, il devra faire des choix et des concessions.

Je vois. J’imagine déjà quelques applications pratiques à ces limitations. N’hésitez donc pas à me le signaler quand vous serez prêt à entamer la production. Pensez-vous qu’il vous serait possible de faire une présentation à un public plus large? Je pense notamment à mon homologue chez les mousquetaires diurnes, au duc de Saint-Vaast, à des officiers. J’aurais aussi besoin de leur avis. Ce sont eux, après tout, qui dirigent nos troupes”.

Peut-être que certains trouveront ces technologies plus indispensables que d’autres. Qu’une arme sera destinée à une unité plutôt qu’à une autre. Lui, par exemple, a un faible pour les armes blanches, attirance facilement expliquée par son éducation. Il a appris à se battre très jeune avec une épée, ou un couteau. A son époque, les armes à feu n’étaient pas si répandues. Même le mousquet, qui a donné son nom à son corps d’armée. Il n’a touché le premier qu’une fois engagé.

Le vampire tend poliment la main, comme une façon de demander poliment à examiner l’arme. Il ne pousse pas l’audace jusqu’à passer le pouce sur le fil de la lame, mais il examine la lame comme la manche avec minutie.

Ah, là vous parlez à mon coeur, François. Une possibilité que vous en fassiez des fleurets? Bon, peut-être pas, ce n’est pas le plus répandu, à notre époque. La lame est peut-être un peu courte à mon goût, mais j’aime avoir une belle allonge… Je pourrais presque vous l’acheter en l’état. A titre personnel, cette fois”.

Surtout si elle résiste à des armes aëliques, magiques ou distiques. Il n’oublie pas qui est son principal ennemi, en ce moment.

Est-ce bien sage, dans ce cas, de l’utiliser dans vos laboratoires?” s’amusa tomas.

Mais là aussi, comme pour tout le reste, Tomas voit l’utilité de ce type d’équipements. Il songe aussi à sa marquée, qu’il verrait bien doté d’un taser, peut-être aussi d’un couteau et pourquoi pas de ce bouclier personnel que lui montre maintenant François.

Ah… de mon temps, nous nous réglions les problèmes à coup de poing… Définissez coup direct? Dois-je en conclure que si je vous tire dessus avec votre Werewolf alors que vous portez le bouclier, vous allez y rester? Dans ce cas, je n’essaierais pas, mais dans le cas contraire…” Il récupéra l’arme, simplement posée sur la table. “Pour la science?” suggère-t-il avec un sourire.

C’était peut-être une bonne chose que son assistante soit sortie…

_________________
I gave a piece of my heart to each of you. It did not break me, it did not kill me, if only, it made me stronger, it made me whole again and I never felt more alive. If that’s a curse, then I’ll be doomed everyday for the rest of my non-life.

Tomas s’exprime en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t197-unus-pro-omnibus-omnes- http://chtonya-verse.forumactif.com/t281-tomas-de-batz-kingdom-rises En ligne
François Gaudreault
Garou ☽ Membre

.
.: Ulfric à la queue touffue :.
avatar
✠ Je suis : Un Garou | l'Ulfric de la meute de Parys
✠ J'ai : 35 ans
✠ Mon âme appartient : A la meute...
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Messages : 58
MessageSujet: Re: Your blood...hot or cold ? ☾ Tomas   16.04.18 15:10


Your blood...hot or cold
François Gaudreault & @Tomas De Batz

Parler d’argent, c’est une source de problème et cela à le don de faire retomber une ambiance particulière dans une rencontre. Cela se voit, se sent aussitôt. On a tendance à dire que c’est l’un des sujets qui fâche avec la politique, ce n’est pas tout à fait faux. François avait lancé un prix à la volée au Marquis, une manière de sous-entendre que des négociations seront nécessaires comme dans tous contrats.

A la remarque de son interlocuteur concernant justement qui tient les cordons de la bourse, le loup s’était fendu d’un simple sourire presque énigmatique en soit. Ce ne serait pas avec le directeur général que le ministre des Finances aurait à traiter mais avec le directeur des ventes et tout un procédé administratif qui a parfois le don d’ennuyer le principal intéressé. Si Tomas répugne à la politique, François l’est tout au plus face à la paperasserie en tout genre. L’un comme l’autre doivent cependant composer avec cette constante importante et indissociable de leur travail respectif.

Ce qui l’intéresse bien plus avant, c’est bien ce que l’inventeur en lui démontre à celui qui pourrait contribuer ou non, à la pérennité de son entreprise. Entendre parler de Saint Vaast pourrait presque le crisper, un tantinet. Si François à su trouver un terrain d’entente plutôt courtois avec le Chambellan, il en est autrement avec le Lieutenant des Mousquetaires. Qui ne connaît pas le nouveau Duc des Hauts De France ? L’Ulfric le sait presque fanatiquement dévoué à la Couronne. Il en jurerait sa place que si ce dernier venait à apprendre que le Conseiller à la Défense ne partage clairement pas les convictions du pouvoir, ce serait des problèmes assurés. Difficile donc pour le brun de cacher une certaine perplexité.

- Une fois que la pré-production de certains matériel sera lancée et que la batterie de tests sera jugée satisfaisante, peut-être pourrions-nous organiser cela en effet. Dans un endroit évidemment neutre. Je vais charger Martha de se pencher sur l’idée dès demain.

En chef d’entreprise avisé et dans une logique de vente, cela aurait été idiot de refuser. Cependant, le Loup doit ruser pour ne pas montrer une certaine méfiance face au vampire sus-nommé. En tout cas, il parlait avec plus de retenue tandis qu’il tendait l’arme blanche à son interlocuteur, manche en avant, faisant tourner la lame avec une certaine habileté, entre ses doigts. Il sourit au vu de l’enthousiasme du Vampire.

- Cet alliage est maintenant au point et peut se décliner sous différentes formes. Le fleuret n’est pas dans notre projet, mais je peux bien tenter de parlementer avec mes concepteurs pour vous en préparer un. Vous me serviriez de Bêta-testeur sur le terrain Tomas. On ne peut pas mieux faire pour savoir si une invention est efficace ou non. – Puis il rit, plus franchement – Nous avons une chambre de souffle dans les niveaux inférieurs pour ce genre de chose. Disons qu’on évitera d’en faire le test même si cette grenade n’a pas d’amorce. Il faut juste… imaginer.

«Pour la science… » Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour elle quand on y pense ? François adapte le bracelet à son poignet puis recule de quelques pas en rejoignant le champ de tir. Il écarte les bras, non sans un air confiant sur le visage.

- C’est toujours mieux le concret que l’explication.

Il passe le pouce sur la pierre, et l’air semble se déformer légèrement autour de lui, furtivement.

- Allez-y tirez !

Tomas pourrait s’échiner à user de toutes les types de charge que François se trouverait à l’abri jusqu’à lever la main et lui dire d’arrêter. Il revenait vers le Vampire pour lui montrer son poignet.

- Vous voyez ? J’ai à 100 % avant que nous ne tiriez, maintenant, je peux voir que je suis à 40% et le bouclier doit charger. MAIS, il arrêterait encore un tir ou deux. Maintenant, frappez-moi… à mains nues.

Si le vampire obtempère, son poing passe directement à travers le bouclier invisible et l’Ulfric le stoppe, les doigts du Chambellan claquant dans sa paume.

- C’est une protection indirecte qui utilise un système de déflection ou de répartition cinétique selon les dégâts. Mais, la plus simple des attaques est parfois la plus compliquée à dévier. Voilà tout ce que je pouvais vous montrer ce soir. Avec-vous d’autres questions ?
01/04/2018
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

⚶ Someone in the wolf ⚶
Tempt the fates, beware the smile. It hides all the teeth, my dear, What's behind them...
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/
Tomas de Batz
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Roi de la souille :.
avatar
Surveillez vos culottes
✠ Je suis : Un vampire - le capitaine des mousquetaires de la Reine - le Chambellan
✠ J'ai : 404 ans
✠ Mon âme appartient : La reine Charlotte de France
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) BABINE code sign (c) solosand gif (c) Alienor & fuckyeahdizzyandfranco
☉ Messages : 2012
MessageSujet: Re: Your blood...hot or cold ? ☾ Tomas   16.04.18 21:41

Tomas ne se fait probablement pas des idées, quand il songe que l’attitude de l’Ulfric change, au moment d’évoquer son lieutenant. S’il ne connaît pas la nature exacte de la relation qu’ils entretiennent, il se doute néanmoins que quelques points d’achoppements pourraient… survenir. Il songe à Arthur, royaliste jusqu’au bout, quand François serait plutôt à classer parmi les opportunistes. Et puis il faut rester honnête. Le tout récent Duc n’a pas un caractère des plus affables. Il en est tout autre pour Tomas, évidemment, ami avec lui depuis longtemps, frère même.

S’il garde cette animosité latente dans un coin de sa tête - un possible problème, quelque chose qu’il doit garder à l’oeil pour éviter de perdre bêtement le soutien de la Meute sur une broutille - il est tout aussi intéressé par la lame qu’il a en main. Et serait presque déçu de la réponse de l’Ulfric, mais enfin, c’est son côté mousquetaire sentimental qui parlerait. Le fleuret, pas l’arme la plus utilisée, même par lui, ces derniers temps. Ce serait presque ornemental, même si François lui faisait une fleur. Il repose la lame à sa place.

Rien ne me ferait plus plaisir qu’un fleuret mais enfin… ce Parys n’est pas celui de ma jeunesse et l’homme pratique en moi sait qu’une lame dans ce genre est plus adaptée à ma mission. Ajoutez quelques centimètres à la lame et je me ferais un plaisir de la tester pour vous. Vous aurez un rapport régulier!”.

Le voilà maintenant avec l’arme à feu en main et François prêt à servir de cobaye. Une part de lui espère tout de même que le loup est sûr de lui. Il se voit mal expliquer à la France, à la Reine, à la meute, qu’une expérience scientifique avec leur Ulfric a quelque peu… dérapé. La science a bon dos, mais tout de même.

S’il doit se fier au sourire du loup, il peut lui faire confiance. Alors il s’exécute. Par précaution, il vise d’abord l’épaule - douloureux, mais pas fatal - enchaîne avec la tête, le torse, l’abdomen, les jambes, toujours sans succès. Oh, son oeil de vampire détecte bien cette légère déformation de l’air autour de lui, et encore, pas toujours. Belle prouesse magico-technologique que voilà ! Et c’est sans parler de l’arme, qu’il teste à toutes les sauces. Il a dû essayer à peu près toutes les balles disponibles et le militaire en lui est amoureux.

Eh bien François, j’admets que ce n’est pas tous les jours que j’entends une telle demande de votre part”.

Le vampire s’exécute, tout en sachant pertinemment que son poing sera arrêté, et le loup lui donne raison. Voilà son poing bloqué par la main du loup. Il n’y a pas mis toute sa force, mais cet affrontement cause de la tension dans leurs muscles respectifs. Jusqu’à ce que l’un comme l’autre se relâche.

Comme toujours, votre société produit les choses les plus étonnantes et les plus efficaces. Tenez-moi au courant de l’avancée de tous ces modèles, ainsi que de vos disponibilités pour accueillir le reste de l’Etat-Major”. Poliment, Tomas lui laisse choisir la date, le lieu. Disons qu’il a conscience que l’Ulfric lui fait une petite faveur, il lui renvoie plus ou moins l’ascenseur. “Une autre question, oui, mais elle n’est pas en rapport avec votre présentation. Je voudrais savoir si la Meute est toujours pleinement satisfaite de notre arrangement?

_________________
I gave a piece of my heart to each of you. It did not break me, it did not kill me, if only, it made me stronger, it made me whole again and I never felt more alive. If that’s a curse, then I’ll be doomed everyday for the rest of my non-life.

Tomas s’exprime en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t197-unus-pro-omnibus-omnes- http://chtonya-verse.forumactif.com/t281-tomas-de-batz-kingdom-rises En ligne
François Gaudreault
Garou ☽ Membre

.
.: Ulfric à la queue touffue :.
avatar
✠ Je suis : Un Garou | l'Ulfric de la meute de Parys
✠ J'ai : 35 ans
✠ Mon âme appartient : A la meute...
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Messages : 58
MessageSujet: Re: Your blood...hot or cold ? ☾ Tomas   18.04.18 15:34


Your blood...hot or cold
François Gaudreault & @Tomas De Batz

François peut comprendre aisément les paroles du Marquis bien qu’il ne soit pas aussi vieux que lui, il en est loin d’ailleurs. Le Chambellan outre son apparence qui ne montre aucunement le poids des âges donne peine à croire qu’il arpentait déjà Parys il y a quatre siècles. Langage, comportement, adaptabilité, le Vampire vit avec son temps ce qui n’est pas donné à tous les Immortels pour le peu que l’Ulfric a peu en côtoyer à la Cour. Le scientifique en lui est pas peu fier de voir l’enthousiasme que prodigue ses créations chez un soldat qui a eu à sa battre autre fois rien qu’à l’épée. Un sourire sincère qui dévoile peut-être un peut trop ses crocs et François opine de la tête à la proposition du Marquis.

- J’en prends bonne note et je ne manquerais pas de vous la faire parvenir. J’attendrais vos retours avec impatience.

Pas de flagornerie gratuite, ce n’est pas le genre du bonhomme. Simplement un trop plein d’enthousiasme de sa part à lui aussi. Compliqué de deviner que rien ne peut lier ces deux créatures d’un autre monde encore moins les convictions. Mais la bonne intelligence et le bon sens sont de mise. Puis il n’y aurait aucune raison pour le PDG de HorDeS de se montrer hostile ou vindicatif de quelque manière que ce soit. Du moins pas envers le Chambellan mais concernant le Duc… C’est une autre histoire. Ambiance presque de colonie de vacance dans ce laboratoire situé des mètres sous terre alors que l’un tire sur l’autre dans la joie et la bonne humeur.

La batterie de test terminée, François ne peut empêcher une petite boutade de franchir la barrière de ses lèvres tandis qu’il récupère l’arme, soutire le chargeur presque vide et dé-chambre la dernière balle de la culasse pour la rattraper au vol d’un geste habitué.

- J’ai bien fais d’envoyer Martha prendre l’air sinon, nous serions entrain de la ramasser au bas de sa chaise. Elle est très sensible. En tout cas, c’est elle qui prendra rendez-vous avec vos services pour mettre tout cela en place quand il le faudra.

Cette dernière doit être pris d’un soudain mal de crâne ou avoir les oreilles qui siffle. Il aime bien taquiner la jeune louve, de quoi détendre l’atmosphère qu’il n’aime pas trop guindé en sa présence. Du sérieux certes, mais pas à outrance. En tout cas, l’Ulfric serait bien démuni sans sa présence. D’ailleurs, ladite assistante ne tarde pas à réapparaître.

- Avez-vous terminé Messieurs ? J’ai fais préparer de quoi vous rafraîchir après toutes ces…choses.
- Nous avons terminé oui.

Pauvre Martha, encore un peu paniqué. François la remercie d’un signe de tête, non sans un regard interrogateur envers son interlocuteur. Demande silencieuse quant à savoir si il était intéressé par cet élan de politesse et de bonnes manières de la part de son entreprise. Chez HorDeS on savait recevoir. Il invite donc son invité à le suivre, prenant presque son temps pour répondre à une question qui n’a plus rien à voir avec la science. Légère moue, évidemment, François ne peut que penser à Taïsiya et son départ de la meute. Mais depuis, rien à signaler.

- Tant que notre arrangement tiendra ses promesses, la meute ne pourra qu’être satisfaite. Aucun membre pour le moment n’a émit de réclamation ou demander à en discuter avec moi ou Laurine. Je n’ai pu constater qu’une défection pour des raisons personnelles. Mes idées n’ont pas su convaincre, j’en suis le premier à le regretter.


Et c’est peu de le dire. Cet instinct presque paternaliste qu’il avait à l’égard de la jeune louve parlait certainement pour lui. Il ne donner pas de nom, bien trop au courant d’ailleurs des dernières frasques de la blondinette avec le Marquis lui-même.
01/04/2018
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

⚶ Someone in the wolf ⚶
Tempt the fates, beware the smile. It hides all the teeth, my dear, What's behind them...
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/
Tomas de Batz
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Roi de la souille :.
avatar
Surveillez vos culottes
✠ Je suis : Un vampire - le capitaine des mousquetaires de la Reine - le Chambellan
✠ J'ai : 404 ans
✠ Mon âme appartient : La reine Charlotte de France
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) BABINE code sign (c) solosand gif (c) Alienor & fuckyeahdizzyandfranco
☉ Messages : 2012
MessageSujet: Re: Your blood...hot or cold ? ☾ Tomas   19.04.18 18:56

Voilà le vampire sérieusement enthousiasmé de la perspective. Il ne songe pas forcément aux applications pratiques, même s’il y en a beaucoup avec une telle arme. Disons que c’est son côté matérialiste qui parle, son éducation militaire, aussi. Tomas a appris très tôt la valeur d’une arme de qualité. En fait, s’il n’est pas vraiment dépensier, il s’accorde deux exceptions à cet état de fait. Les belles voitures et les armes.

Peut-être serait-il judicieux de ne pas la convier à cet entretien. J’ai ce vague sentiment que d’autres se feront taser ou tirer dessus. Quoique… ils n’ont pas tous mon sens de l’humour… peut-être devrions-nous nous limiter à l’un et l’autre”.

Même si Tomas s’amuse déjà de l’idée que lui pourrait sans doute taser Arthur sans en mourir. Peut-être. S’il se sent fou, le jour venu, il essaiera.

En parlant de la louve, d’ailleurs, voilà qu’elle revient, avec la tête de quelqu’un qui s’attend presque à trouver les corps sans vie - enfin un peu plus sans vie, pour le cas de Tomas - de son Ulfric et patron et du Chambellan. Elle a l’air à peine rassuré de les voir s’échanger des banalités.

Merci, mais je n’ai besoin de rien”.

Politesse élémentaire qu’il a vite acquis. Quand on est vampire, on peut difficilement vous offrir autre chose que du sang, ce qui met rapidement mal à l’aise. Il ne se voit pas goûter ni à l’assistante, ni au patron, encore moins à du sang tiré d’il ne sait où. Le vampire a pris la précaution de se nourrir avant de venir.

Vous me voyez ravi de l’apprendre, mais sans parler de réclamation, peut-être y a-t-il des besoins nouveaux que vous voyez émerger et auxquels la Couronne pourrait répondre”. Sans aller jusqu’à dire qu’il serait prêt à se couper en quatre non plus. De la mesure. Mais François est un homme intelligent, il ne lui réclamera pas l’impossible. Dans la mesure du possible, le chambellan préfère prévoir les crises. “Ah, j’ai cru justement rencontrer cette jeune demoiselle. Notre première rencontre a été… mordante”. Peu de le dire. Tomas se souvient encore de cette aventure arrivée à son postérieur et à ses parties intimes. “Notre seconde rencontre a peut-être été un peu plus agréable. Quoique après la première, nous pouvions difficilement faire pire, j’imagine. Elle est une peintre talentueuse”.

Au passage, il en déduit quelque chose qui confirme ses doutes. La demoiselle est sans doute encore moins royaliste que François, peut-être même clairement républicaine. Cela dit… Les républicains vont du fanatique le plus déterminé au simple citoyen attiré par un système politique différent et ces derniers peuvent être convaincu par le système actuel.

Ne vous méprenez pas. Je sais que vous n’êtes pas royaliste, j’estime cependant que nous avons un objectif similaire et pas forcément opposé. Vous voulez le bien de votre meute, je veux le bien du royaume, amener une paix durable, une cohésion entre les espèces. Si cette relation ne nous bénéficiait pas à tous les deux, nous n’en serions pas là aujourd’hui. J’ajouterais qu’elle est la preuve vivante que contrairement à tous ces livres qui pullulent, garou et vampire peuvent s’entendre. Alors dites-moi, ou à défaut, réfléchissez-y”.

_________________
I gave a piece of my heart to each of you. It did not break me, it did not kill me, if only, it made me stronger, it made me whole again and I never felt more alive. If that’s a curse, then I’ll be doomed everyday for the rest of my non-life.

Tomas s’exprime en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t197-unus-pro-omnibus-omnes- http://chtonya-verse.forumactif.com/t281-tomas-de-batz-kingdom-rises En ligne
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Your blood...hot or cold ? ☾ Tomas   

Revenir en haut Aller en bas
 
Your blood...hot or cold ? ☾ Tomas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chtonya Verse ::  :: Banlieue Ouest-
Sauter vers: