AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Constat amiable - Clara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Tomas de Batz
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Roi de la souille :.
avatar
Surveillez vos culottes
✠ Je suis : Un vampire - le capitaine des mousquetaires de la Reine - le Chambellan
✠ J'ai : 404 ans
✠ Mon âme appartient : La reine Charlotte de France
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) BABINE code sign (c) solosand gif (c) Alienor & fuckyeahdizzyandfranco
☉ Messages : 2012
MessageSujet: Constat amiable - Clara    15.02.18 17:54

Qu’il était ironique de songer que parfois, les puissants ont les mêmes soucis que le commun des mortels.

Pour illustrer ce constat général, il était possible de s’intéresser à un cas très précis. Celui de Tomas de Batz, vampire de quatre cents ans, marquis de Batz, seigneur de Castelmore, capitaine des mousquetaires de la reine, Grand Chambellan du royaume de France, qui venait d’avoir un accident de voiture.

Le mythe s’écroule sans doute un peu.

Pour retracer un peu le cheminement qui a conduit le marquis a emboutir l’avant de sa Aston Martin Gauntlet Concept 2010 gris fumée métallisée - le vampire a peu de hobbys coûteux, les belles voitures en font partie - il suffisait de remonter quelques temps en arrière. Quand il a décidé de quitter le Louvre, pour retourner s’installer dans son hôtel particulier de la rue du Bac, à deux doigts de la caserne des mousquetaires. Une manière pour lui, de retrouver un peu de tranquilité d’esprit, de ne plus vivre dans l’environnement toxique du Louvre, d’avoir un vie aussi normale que possible aux côtés d’Alice. L’arrangement an surtout, l’avantage de ne pas le faire vivre et travailler au même endroit. Il lui a fallu son déménagement pour se rendre compte que la situation lui pesait vraiment.

Partant de cette décision, le marquis est donc contraint, comme beaucoup d’habitants de Parys, de prendre sa voiture pour faire le trajet entre le palais et le Louvre. Généralement, il part à peine trois quarts d’heure après le lever du soleil. La présence de sa marquée avait, ce jour-là, repoussé son heure de départ de quelques minutes. Encore une fois, douce ironie. Serait-il parti à la même heure que d’ordinaire, peut-être aurait-il évité cet accident.

Toujours est-il qu’à un carrefour entre plusieurs rues étroites, un défaut de priorité l’a fait pilé net, quoique même ses réflexes vampiriques n’auraient pu empêcher le bruit de froissement de la taule. Le premier réflexe de Tomas? Lever les yeux au ciel. Le second? Jurer. Un rapide sms tapoté du bout des doigts pour prévenir son assistant plus tard, et il descend de sa voiture, à la rencontre de l’infortuné conducteur.

Est-il utile de préciser que tous les deux avaient percutés la seule voiture des alentours? Les autres rues du carrefour étaient, et sont toujours, complètement désertes. Bref regard en direction du conducteur - une conductrice, en l’occurence - seulement ensuite s’intéresse-t-il aux dégats, somme toute mineurs. Sur sa voiture, en tout cas. Rien que son assurance ou sa fortune colossale ne peut corriger.

Vous êtes blessée?

_________________
I gave a piece of my heart to each of you. It did not break me, it did not kill me, if only, it made me stronger, it made me whole again and I never felt more alive. If that’s a curse, then I’ll be doomed everyday for the rest of my non-life.

Tomas s’exprime en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t197-unus-pro-omnibus-omnes- http://chtonya-verse.forumactif.com/t281-tomas-de-batz-kingdom-rises
Clara Geminioni
Humaine ✿ Membre

.
.: Clara, l'amie des bêtes :.
avatar
✠ Je suis : Humaine - Avocate au bareau de Parys - En train de perdre la tête
✠ J'ai : 45 ans
✠ Mon âme appartient : A la vraie Justice
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : Beylin / Captain Caca / Tankred
☉ Messages : 1106
MessageSujet: Re: Constat amiable - Clara    18.02.18 1:33

Encore une journée fatigante pour Clara. Courir dans tous les sens en quête de dossiers croustillants qui pourraient rapporter un peu sans qu’elle n’ait à outrepasser ses principes était aussi vain que de se lancer dans une chasse au Graal. Quelle forme ? Un vase ou une coupe ? De l’or, un gros travail d’orfèvre ou du bronze, quelque chose de banal. Ah… L’affaire ? Il ne fallait pas rêver, en ce moment être du côté du peuple et surtout du côté du peuple humain ça ne valait pas grand-chose. Pris en sandwich dans des histoires qui ne les concernent en rien, au milieu de batailles qui ne font plus d’eux que des dommages collatéraux. La justice et l’égalité en droits était sans nul doute une belle supercherie, une hypocrisie évidente, de la poudre aux yeux jetée comme du sable pour aveugler les gens environnants. Un constat bien pessimiste que l’avocate déplorait souvent mais assez réaliste finalement. Néanmoins, elle ne classait pas les humains d’un côté et les créatures en tous genres de l’autre, ce serait bien malvenu de sa part. Elle avait déjà eu à défendre des Garous ou des Sorciers, tout à fait respectables. Mais le désavantages des Hommes c’était que la lutte ne se faisait jamais à armes égales. Que ce soit devant une Cour ou dans les rues.

Clara le savait mieux que personne, elle en faisait les frais depuis quelques temps. En effet, plusieurs nuits par semaines, elle faisait quelques descentes dans différents souterrains de la ville. Là-bas se trouvait son principal gagne-pain, de quoi payer le chauffage au moins car le plaid seul n’était pas très efficace. Enfin cette connaissance qu’avait la sicilienne avait été acquise à ses dépens.  Se battre contre un Garou ou même un Cambion laissait des traces, et prouvait surtout que même en étant une excellente boxeuse, il y avait tout un monde entre elle et ce genre de personnes. Et l’événement de cette fin de journée allait sans doute le lui confirmer. Ou pas. A voir.

Tout était allé vraiment vite. Un idiot qui vraisemblablement savait aussi bien conduire qu’un grand-père de quatre-vingt-dix ans atteint de cataracte. Avec une voiture sublime… C’était honteux de voir de si mauvais conducteurs avec des engins de rêve. Sa petite Fiat la satisfaisait en grande partie mais elle commençait à se faire vieille et donc capricieuse mais la faire réviser avait un coût un peu trop élevé. Alors là… La faire réparer. C’était un sale coup du destin et du mauvais timing. Ah comme qui dirait, les voies du Seigneur sont impénétrables !

Au moment précis de l’impact c’était un flot de jurons qui résonnait dans la voiture et se poursuivait jusqu’à la sortie de Clara, flot qui augmenta lorsqu’elle constata l’enfoncement assez important sur la voiture.

- Finocchio ! Imbranato ! Minchia ! Baccalà ! Polentone fascista !

Sa bile un peu déversée, le tempérament enflammé de la sicilienne reprit sa place, normalement enfermé à double-tour à côté de son démon intérieur sanguin. Autant dire que ces derniers mois ils avaient souvent la porte ouverte ces deux-là. Ses iris noirs jaugeaient l’homme face à elle comme si ils pouvaient le foudroyer sur place, quand Clara était en colère elle paraissait toujours dépasser son mètre soixante. Ah douce Italie… Les bras croisés, elle n’était clairement pas de bonne humeur.

- Je vais très bien, ma voiture elle par contre elle est plus que blessée ! Non mais vraiment... Ça vous arrive de regarder où vous allez ? Vous avez appris à conduire sur des routes de campagne ou quoi ? J’espère pour vous que vous avez votre permis d’ailleurs parce que croyez-moi vous avez pas embouti la bonne personne si vous êtes pas en règle!

Et si Clara savait qu’elle n’était pas non plus en train de s’emporter après la bonne personne…


** Lexique : Abruti ! Empoté ! Gland ! Con ! Mangeur de polenta fasciste (insulte de sudiste) !
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t351-our-roots-go-deep http://chtonya-verse.forumactif.com/
Tomas de Batz
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Roi de la souille :.
avatar
Surveillez vos culottes
✠ Je suis : Un vampire - le capitaine des mousquetaires de la Reine - le Chambellan
✠ J'ai : 404 ans
✠ Mon âme appartient : La reine Charlotte de France
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) BABINE code sign (c) solosand gif (c) Alienor & fuckyeahdizzyandfranco
☉ Messages : 2012
MessageSujet: Re: Constat amiable - Clara    18.02.18 15:28

Le marquis n’a pas encore compris que la conductrice qu’il s’apprête à affronter est pour le moins… enflammée. Son ouïe a beau être fine, il ne comprend pas vraiment ce qu’elle jure, tant qu’elle est dans l’habitacle de la voiture. L’espace est trop restreint, le son rebondit en écho, il perçoit beaucoup de choses peu intelligible. Puis elle descend, et l’avalanche de petits noms d’oiseaux qu’elle profère en italien lui parvient clairement.

L’occasion pour lui de lever un sourcil quand il entendit la jeune femme l’insulter très distinctement de “mangeur de polenta fasciste”. Tiens, il ne la connaissait pas celle-là. Peut-être qu’il la ressortirait, à l’occasion, à quelqu’un qui parlerait italien.

Oui, car la dame en question - sûrement italienne, ou au moins d’origine à la façon dont les voyelles sortent de sa bouche - ne s’imagine sans doute pas qu’elle va se retrouver nez à nez avec le Chambellan de France quand elle va se retourner. Ni que celui-ci l’a parfaitement comprise quand elle l’a traité de gland, d’abruti, etc. Heureusement pour elle, Tomas a un peu de sens de l’humour.

L’italienne tempête, crie, et paraît sans doute plus menaçante qu’elle ne l’est réellement. Tomas, a de plus en plus envie de rire. Il est en train de réaliser qu’elle n’a pas l’air de l’avoir reconnu. Pour lui qui n’est pas vraiment fan de cette célébrité, cela en serait presque rafraîchissant. Presque, parce qu’il est tout de même en train de se faire avoiner.

Il tente un raclement de gorge, pour attirer son attention, au moins la faire arrêter de s'époumoner trente secondes, sans résultat. Alors il ouvre la bouche.

Madame…” tente-t-il.

Aucun résultat là non plus. Sans doute une question de timing. Histoire de s’occuper - et dans l’espoir aussi que cela va la calmer - il cherche son porte-feuille dans sa poche intérieur à la recherche du précieux papier rose qui lui donne le droit de conduire. Il profite du fait qu’elle reste silencieuse pendant au moins cinq secondes d’affilée pour se permettre de glisser une toute petite remarque.

Minuscule.

Juste avant qu’elle ne lise son nom, et ne comprenne, peut-être.

Vous n’aviez pas la priorité, madame”.

Et le vampire de lui pointer le panneau “cédez le passage”, juste à droite de la Fiat abimée. Pour un peu, il regretterait presque d’avoir dit ça. Peut-être que le plus simple aurait été de payer les dégats - voire de lui payer une nouvelle voiture, vu le tacot - et de poursuivre son chemin comme si de rien n’était.

_________________
I gave a piece of my heart to each of you. It did not break me, it did not kill me, if only, it made me stronger, it made me whole again and I never felt more alive. If that’s a curse, then I’ll be doomed everyday for the rest of my non-life.

Tomas s’exprime en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t197-unus-pro-omnibus-omnes- http://chtonya-verse.forumactif.com/t281-tomas-de-batz-kingdom-rises
Clara Geminioni
Humaine ✿ Membre

.
.: Clara, l'amie des bêtes :.
avatar
✠ Je suis : Humaine - Avocate au bareau de Parys - En train de perdre la tête
✠ J'ai : 45 ans
✠ Mon âme appartient : A la vraie Justice
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : Beylin / Captain Caca / Tankred
☉ Messages : 1106
MessageSujet: Re: Constat amiable - Clara    01.03.18 1:40

Clara n’avait même pas vu que la priorité allait au conducteur d’en face, trop obnubilée par des nouveaux projets, d’autres qui faisaient doucement mais sûrement leur chemin… Bon d’accord c’était vraiment une excuse pitoyable et surtout irrecevable mais c’était une femme malheureuse ! Ok, celle-là non plus n’était pas terrible. En tout cas, aujourd’hui l’avocate était lasse, fatiguée et elle n’allait pas avoir l’occasion de taper sur quelqu’un pour se soulager de sa colère, de sa peine et de sa frustration. Alors forcément, elle était facilement inflammable. Et ça, c’était une bonne excuse à la fin. Non, toujours pas ? Tant pis.

C’était un flot inarrêtable en plus. Clara ignorait quel effet ça faisait à son interlocuteur mais à elle en tout cas, ça lui faisait un bien fou, sur le moment du moins. Et c’était une manière de montrer sa maîtrise du langage fleuri italien en plus de ses hautes capacités en rhétorique, après tout la grossièreté était autant un art, une certaine poésie, mais  sans filtre. Elle entendait les tentatives de reprise de parole de l’homme en question mais jusqu’à ce que sa bile soit déversée, la sicilienne décida de garder le bon souffle. Et puis c’était dans son sang, agir, ouvrir la bouche et réfléchir, regretter après. C’est fou le nombre d’erreurs que ça lui faisait faire depuis quelques temps d’ailleurs. Vraiment incroyable. Splendide. M-E-R-VEILLEUX !

Lorsque l’inconnu, dont le nom ne le resta pas longtemps, lui tendit son permis elle se renfrogna et se calma à la fois, oui oui c’est possible. Tomas de Batz, elle était à la fois sûre de l’avoir entendu quelque part et en même temps sans doute trop peu de fois pour pouvoir mettre une personnalité dessus. Milo avait dû lui en parler, d’où le fait que l’information était trop lointaine pour lui parvenir. Vous sentez cette petite amertume dans un coin de sa tête ? Mais si. Elle regarda alternativement le papier rose et son propriétaire, un sourcil haussé, le nez un peu retroussé et jeta un coup d’œil à la rue d’où venait Tomas avec le même air très aimable. Le stop manqué, la priorité manquée pour elle, c’était fifty-fifty. Clara se força donc à se calmer et reprit sa voix posée mais assurée des grandes plaidoiries.

- Et vous avez grillé le STOP vraisemblablement sinon vous m’auriez vue arriver et vous auriez pu anticiper ma maladresse. Excusez-moi pour ça et… Pour la tirade, ma langue maternelle a tendance à se manifester au moment inopportun.


Non mais vraiment. Clara détestait s’excuser, sa fierté de battante l’acceptait rarement. Mais elle était aussi en tort et sa mauvaise foi allait vraiment la perdre un jour si elle continuait, d’autant plus que son instinct, faute de connaissance précise sur la personne, la préservait d’un débordement de violence verbale face au chambellan encore non-identifié comme tel.  

- Écoutez, je vous propose de faire un constat à l’amiable, ou même d’arranger ça entre nous. Vous n’êtes visiblement pas blessé, moi non plus, sauf mon égo mais lui il s’en remettra [Allez si il a un peu d’humour il va au moins sourire et ça voudra dire que ça va bien finir Clara !]. Qu’en dites-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t351-our-roots-go-deep http://chtonya-verse.forumactif.com/
Tomas de Batz
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Roi de la souille :.
avatar
Surveillez vos culottes
✠ Je suis : Un vampire - le capitaine des mousquetaires de la Reine - le Chambellan
✠ J'ai : 404 ans
✠ Mon âme appartient : La reine Charlotte de France
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) BABINE code sign (c) solosand gif (c) Alienor & fuckyeahdizzyandfranco
☉ Messages : 2012
MessageSujet: Re: Constat amiable - Clara    01.03.18 21:30

Elle attrape son permis, lit sans doute son nom… et ne réagit toujours pas. Par Dis, a-t-il trouvé la seule personne du royaume de France qui ne connaît ni son nom, ni son visage? Il a bien un peu d’espoir - était-ce vraiment de l’espoir? Peut-être plus une forme de curiosité - quand elle regarde alternativement le permis et son propriétaire, mais la lumière ne se fait pas.

Le vampire reste imperturbable, ce qui se révèle d’autant plus facile pour lui qu’il n’a aucun coeur qui bat dans sa poitrine, aucun sang qui circule pour lui faire monter le rouge aux joues. Une statue, voilà ce qu’il est. Sans compter qu’il a eu quatre siècles pour calmer son caractère tempétueux.

Je vous en prie. C’est toujours un plaisir d’entendre parler la langue de Dante”.

En italien, évidemment. Le marquis n’est pas vexé pour un sou de tous ces noms d’oiseaux dont il s’est vu affublé en à peine quelques minutes. Disons que la pensée qu’elle ne sache toujours pas qui il est l’amuse plus que tout le reste. Quand s’est-il fait avoiner ainsi pour la dernière fois? Il ne se souvient même pas.

Je n’en serais pas si sûr à votre place madame. Les blessures à l’ego sont toujours les plus délicates à guérir”.

Son ouïe vampirique le fait lever la tête. Le Chambellan sait qu’il n’est jamais seul. Il a toujours une escorte autour de lui, plus ou moins distante. Là, c’est un vampire sur un toit, une voiture qui s’approche par la rue où s’est arrêtée sa voiture, un autre vampire qui arrive à pied d’une rue parallèle. Le passager de la voiture a ouvert sa portière, il est même descendu. Même caché derrière la portière, Tomas sait déjà qu’il a sa main sur une arme à feu, prêt à la dégainer, de même que le vampire à pied dans la rue. Ses hommes sont à cran, depuis quelques temps. Une simple altercation comme celle-ci devient un attentat probable à leurs yeux.

La voix du capitaine ne s’élève pas, elle reste calme. Même le vampire posté sur le toit peut l’entendre, de toute façon.

Calmez-vous messieurs, je pense pouvoir me défendre, même contre une italienne remontée. Repos”.

Regard insistant vers le passager de la voiture. Il ne voit pas le conducteur, derrière le pare-brise teinté, mais lui aussi doit sans doute être aux aguets, voire nerveux. Mais Tomas reste leur capitaine. Même si cela doit prendre dix minutes, ils finiront par obéir. Comme s’ils attendaient l’ordre de leur supérieur, les muscles vampiriques finissent par se détendre. Le marquis songe quand même qu’il va devoir rappeler à ses hommes qu’il n’est pas une princesse sans défense, loin de là. Sans vouloir tomber dans l’excès de confiance - car il a bien conscience qu’il ne survivrait pas à tout - il n’est pas non plus une cible facile.

Je reprendrais la route d’ici quelques minutes. J’ai prévenu le palais de mon retard”.

La Reine vous réclame, monsieur. Que devrions-nous lui dire?

Ah, forcément. Sa Reine semble toujours l’attendre quand se présente des imprévus. Charlotte de France a décidément un timing affreux. Sur un ton très sérieux, Tomas fait pourtant une étrange réponse. De là à ce que la souveraine le croit en train de se ficher d'elle...

Dites-lui que j’ai eu un accident de voiture et que je règle les détails avec l’autre conductrice. Merci”.

Il pivote, comme une façon de signifier au vampire qu’il peut remonter dans la voiture est partir. Le vampire piéton reste à proximité, celui sur le toit aussi. Tomas le remarque à peine. Tout au plus s’amuse-t-il à penser qu’elle va peut-être comprendre, cette fois. N’est-il pas un peu cruel, à s’amuser d’avance de sa future réaction? Bah… si ce n’est que ça… il peut se faire pardonner.

Je prendrais les frais de réparation en charge. Pour ma voiture et pour la vôtre. Vous avez une carte?

Il cherche déjà la sienne. Elle ne comporte aucune mention particulière. C’est-à-dire qu’il se pensait assez connu pour ne pas avoir besoin de noter “Chambellan de France” ou “Capitaine des Mousquetaires” dessus.

_________________
I gave a piece of my heart to each of you. It did not break me, it did not kill me, if only, it made me stronger, it made me whole again and I never felt more alive. If that’s a curse, then I’ll be doomed everyday for the rest of my non-life.

Tomas s’exprime en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t197-unus-pro-omnibus-omnes- http://chtonya-verse.forumactif.com/t281-tomas-de-batz-kingdom-rises
Clara Geminioni
Humaine ✿ Membre

.
.: Clara, l'amie des bêtes :.
avatar
✠ Je suis : Humaine - Avocate au bareau de Parys - En train de perdre la tête
✠ J'ai : 45 ans
✠ Mon âme appartient : A la vraie Justice
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : Beylin / Captain Caca / Tankred
☉ Messages : 1106
MessageSujet: Re: Constat amiable - Clara    04.03.18 3:55

Oh merde… Alors ça, ça pue de la gueule. Ce type comprenait l’italien et le parlait. Première gifle qui n’allait pas être la dernière et pas la pire non plus. Encore une journée de foutue riche en aventures catastrophiques. Ça commençait à s’enchaîner un peu trop les mauvaises rencontres hasardeuses. Enfin pour le moment elle ne savait toujours pas qui elle avait vraiment en face. Encore une fois Clara ne faisait pas trop de politique, notamment parce qu’elle n’était ni une fan de Charlotte ni une fan des Républicains, et en tant qu’avocate indépendante et surtout à son compte elle fréquentait peu la cour de justice, bien qu’elle y revenait doucement mais sûrement pour de « bonnes » affaires, le genre qui rapporte un peu. Enfin cet accident-là lui boufferait sans doute son salaire du mois… Voire de deux mois. Misère de misère… Elle n’avait vraiment mais alors vraiment pas besoin de ça ! Toutefois la deuxième réflexion de l’inconnu, enfin plus pour longtemps, la détendit un peu et lui arracha même un sourire amusé qui changeait son visage grincheux du tout au tout. Soit ce type avait le sens de l’humour, soit il était sérieux et cette notion du premier degré était inquiétante !

- A qui le dites-vous ! Si vous connaissez l’italien vous savez que les gens qui vivent dans ce pays ont une fierté sans limites qui déteste être mise à mal !

Une tentative peut-être vaine de détendre l’atmosphère plus tendue de son côté que de celui de son interlocuteur. Mais Clara n’eut pas le temps d’embrayer sur autre chose qu’une scène complètement surréaliste se mit en place.

« […] Même contre une italienne remontée […]»

Ça aussi, ça aurait pu la faire rire si la situation n’avait pas été si incongrue tout d’un coup. Des types, grands men in black dans leur genre, avaient déboulé d’on ne sait où et parlaient à l’homme face à elle comme si il était le roi d’Angleterre… Et surtout comme si elle allait lui jeter une bombe à la figure. Alors que la seule explosion à laquelle il avait eu droit c’était un magnifique éventail d’expressions ritales très fleuries. Eh mais… Comment ça la Reine ? Clara ne disait rien mais n’en pensait pas moins. Et puis progressivement l’idée fit son chemin et le souvenir surtout. Bordel de merde ! Oups, cette fois encore elle avait aussi juré tout haut mais en italien. Bien sûr… Tomas de Batz, elle avait entendu ce nom-là quelques fois pendant ses petites visites à l’ULCM quand elle était encore mariée à Milo. Si il avait été là d’ailleurs, il l’aurait tuée. Il l’aurait étouffée avec son impulsivité et son caractère enflammé. Et là tout de suite, la brune avait envie de s’enterrer elle-même. De Batz était ni plus ni moins que LE Chambellan de France. Rien que ça. Et elle l’avait embouti, traité de toutes sortes de joyeusetés et en plus il avait tout compris.

[Je veux mourir foudroyée…]

- Heu… Vous n’êtes pas obligé de tout prendre en charge… Ahem, je me débrouillerai pour payer les reste… C’est pas la peine… Mais, oui j’en ai une, tenez.

La brio du barreau se voyait déjà rayée illico en échangeant sa carte avec la sienne. Carte qui ne portait heureusement plus le nom de Milo, il ne manquait plus qu’il se fasse mal voir lui aussi par sa faute. Non il n’y avait que « Clara Manuella Geminioni, avocate spécialisée en affaires pénales etc etc»… Et ben c’est du joli l’avocate !

- Vous savez j’ai une assurance [Ouais une assurance vie j’espère !], ça me gêne que vous preniez cette responsabilité seul. Je suppose que.. Hum… Très peu de gens sont assez inconscients pour vous emboutir, vous… [Et pour insulter royalement le type qui peut te faire enfermer à la Bastille ad vitae aeternam !]

Comme ça il savait que Clara avait enfin compris, ce double « vous » prenait tout son sens.
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t351-our-roots-go-deep http://chtonya-verse.forumactif.com/
Tomas de Batz
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Roi de la souille :.
avatar
Surveillez vos culottes
✠ Je suis : Un vampire - le capitaine des mousquetaires de la Reine - le Chambellan
✠ J'ai : 404 ans
✠ Mon âme appartient : La reine Charlotte de France
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) BABINE code sign (c) solosand gif (c) Alienor & fuckyeahdizzyandfranco
☉ Messages : 2012
MessageSujet: Re: Constat amiable - Clara    04.03.18 19:02

Le marquis a remarqué, à son attitude, qu’elle a compris. La jeune femme qui lui fait face est soudain beaucoup moins détendue, les traits de son visage paraissent plus crispés, il peut presque voir les rouages de la réalisation se mettre en place dans son esprit. Aurait-il été cruel de sa part de se moquer? Oh oui. Il se retient, même si la tentation est forte, d’éclater d’un grand rire. L’expression que tire… Clara Manuella Geminioni, avocate spécialisée, d’après sa carte, est impayable.

Tomas sourit, quand même, comme une façon de la rassurer sur son sort. Non, il ne compte pas l’envoyer à la Bastille. Pas pour si peu, ce n’est pas son genre. Peut-être que le poste de Chambellan était fait pour lui, finalement. Le marquis de Batz a tellement peu d’attrait pour le pouvoir et la politique que rien ne pourrait lui monter à la tête.

Madame, je vous demanderais de respirer. Contrairement à moi, vous en avez encore besoin. Seriez-vous rassurée de m’entendre promettre que vous ne finirez pas vos jours à la Bastille pour si peu?

Le marquis a encore de l’humour. Sans dire qu’il a oublié l’aile défoncée de sa voiture, il a aussi conscience qu’il ne s’agit que d’un bout de métal, facilement réparable, encore plus avec une fortune aussi immense que la sienne. Cela ne l’empêche pas de se demander d’où lui vient cette image d’embastilleur. Il n'envoie que peu de prisonniers, là-bas, toujours à contrecoeur, mais cela, la presse ne le relaie pas. Il n’empêche que les rares “gens du peuple” qu’il a pu croiser semblent avoir une image erronnée de lui, celle d’un vampire cruel - il admet qu’il l’est, parfois, sous le coup de la colère - imbu de lui-même, avide de pouvoir, avec un ascendant fort sur la reine…

J’ajouterais qu’il semble évident que vous étiez assez inconsciente pour emboutir ma voiture, au sens strict du terme, vous ne saviez pas qui était derrière le volant. Par curiosité, puis-je vous demander où vous avez passé les derniers mois, pour ne pas connaître la tête du Chambellan? Cela me paraît être un endroit rêvé…

Il empoche la carte. Ses yeux gris passent de la conductrice au véhicule, si on peut appeler voiture le tas de tôles usées qui semble lui servir de véhicule. La petite voiture ne fait pas le poids face à la sienne, et surtout, elle a percuté la sienne capot vers l’avant. En plus de la tôle froissée, le véhicule fume, un peu.

Peut-être devriez-vous vérifier l’état de votre moteur, madame. Il sera peut-être nécessaire d’appeler une dépanneuse. Si vous alliez quelque part, je peux vous déposer, ou bien vous appelez un taxi”.

Sans compter qu’ils vont finir par gêner la circulation, avec leurs voitures respectives plantées au milieu du carrefour. Pour la sienne, le déplacement ne sera sans doute pas un problème, pour celle de l’avocate, en revanche.

Permettez-moi de garer ma voiture, ensuite, je pourrais jeter un oeil à votre moteur, ce n’est peut-être rien”.

Sans être garagiste, le vampire a quelques notions de mécanique. Drôle de choses à dire, pour quelqu’un né quatre siècles plus tôt !

_________________
I gave a piece of my heart to each of you. It did not break me, it did not kill me, if only, it made me stronger, it made me whole again and I never felt more alive. If that’s a curse, then I’ll be doomed everyday for the rest of my non-life.

Tomas s’exprime en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t197-unus-pro-omnibus-omnes- http://chtonya-verse.forumactif.com/t281-tomas-de-batz-kingdom-rises
Clara Geminioni
Humaine ✿ Membre

.
.: Clara, l'amie des bêtes :.
avatar
✠ Je suis : Humaine - Avocate au bareau de Parys - En train de perdre la tête
✠ J'ai : 45 ans
✠ Mon âme appartient : A la vraie Justice
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : Beylin / Captain Caca / Tankred
☉ Messages : 1106
MessageSujet: Re: Constat amiable - Clara    05.03.18 0:59

A bien y réfléchir, l’avocate se demandait ce qui était le pire entre avoir perdu sa fierté et sa dignité à avoir pété les plombs devant un tel personnage ou avoir perdu sa crédibilité en ne rapprochant pas du tout son nom avec son rang. Non vraiment c’était la situation la plus gênante de sa vie, et pourtant depuis son divorce elle enchaînait les contextes saugrenus. Mais là c’était vraiment le pompon ! Le Chambellan de France, ça alors quand même… Ils ne jouaient clairement pas dans la même cour, sans mauvais jeu de mot !

« Madame, je vous demanderais de respirer. Contrairement à moi, vous en avez encore besoin. »

C’est qu’il avait vraiment le sens de l’humour le capitaine des Mousquetaires ! Ça alors, c’était vraiment un sacré personnage. En apparence en tout cas. Clara accueillit cette petite boutade avec un léger sourire en coin.

- Disons que sans être rassurée ce serait tout de même une excellente nouvelle ! J’imagine que ce doit être assez désappointant de ne pas être reconnu. Votre nom me disait quand même quelque chose.

Lança-t-elle avec un brin infime d’espièglerie, si le Chambellan était vraiment joueur ou au moins un peu, l’atmosphère allait rapidement se détendre. Quant à se demander très fortement si il serait du genre à l’enfermer à Bastille… Clara ne tenait pas tout cela d’a priori, elle avait connu des vampires, ceux qui avaient toujours gain de cause et l’emportaient sur de pauvres humains qui de toute façon n’étaient pas équipés pour lutter à armes égales et encore moins dans un palais de justice. Alors oui elle avait eu comme un moment de doute. Bien sûr elle ne connaissait pas De Batz personnellement, mais la sicilienne n’était pas une idiote et elle serait bien naïve de ne pas être trop méfiante. Les paroles de Tomas cependant lui arrachèrent un sourire étrange qui avait un arrière-goût amer en bouche. C’est vrai qu’en dehors du travail elle était à côté de ses pompes depuis tout ce temps-là.

- Disons pour répondre à votre question que ce n’est pas un endroit et qu’il n’a rien de paradisiaque, rien d’enviable en tout cas. Parfois nous sommes physiquement présents, mais le reste c’est une autre histoire qui a souvent pour conséquence des situations incongrues comme celle-là.

Une réponse plus que partielle et qui n’en était pas vraiment une, Clara avait toujours eu un petit côté mystérieux. Peut-être dû à ses grands yeux noirs et ses cheveux aussi sombres en plus de certaines répliques énigmatiques. Mais mieux valait ne pas en dire assez qu’en dire trop et insulter un haut représentant de la monarchie par exemple, n’est-ce pas ?

Néanmoins la réflexion du chambellan quant à l’état de sa voiture la ramena au temps présent et changea son estomac en plomb. Bordel si sa voiture était foutue c’était la fin… Hors de question de taper dans la pension de Milo, son petit cœur en miettes l’acceptait encore moins que sa fierté déplacée.

- Oh non… Et ce n’est pas la peine j’appellerai moi-même un taxi ou je trouverai un moyen, je devais juste rentrer chez moi alors…

Elle serait vraiment horriblement gênée qu’il l’aide après tout ça. Et puis, Clara ne savait pas comment se positionner. Elle désapprouvait totalement les méthodes de la monarchie mais surtout elle ne pouvait s’empêcher de se demander si le chambellan était vraiment aussi aimable et… Sympathique ? Ou si c’était un simple masque. Pourtant elle finit par capituler.

- C’est très gentil, merci.

La diplomate avait fait son grand retour, un peu trop tard comme d’habitude. L’avocate attendit donc  que Tomas se gare et vienne voir sa voiture qui était plus près du trottoir de toute façon. L’anxiété la guettait quant au verdict qui tomberait.

- Vous croyez qu’elle est foutue ?
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t351-our-roots-go-deep http://chtonya-verse.forumactif.com/
Tomas de Batz
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Roi de la souille :.
avatar
Surveillez vos culottes
✠ Je suis : Un vampire - le capitaine des mousquetaires de la Reine - le Chambellan
✠ J'ai : 404 ans
✠ Mon âme appartient : La reine Charlotte de France
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) BABINE code sign (c) solosand gif (c) Alienor & fuckyeahdizzyandfranco
☉ Messages : 2012
MessageSujet: Re: Constat amiable - Clara    05.03.18 20:15

Un éclat de rire lui échappe. Le vampire se maîtrise, tout de même, mais lui offre un sourire éclatant, naturel au possible. Ah, si elle savait…

Au contraire madame. Je dirais que l’expérience était rafraîchissante. Bien sûr, j’aurais préféré ne pas être comparé à un mangeur de polenta fasciste”.

Car tout le monde le connaît, ou plutôt, croit le connaître, depuis la Révélation, depuis la sortie du livre d’Alice, sentiment encore accru après la Révolution, après sa prise de poste comme Chambellan et comme capitaine. D’où une flopée de gens, toujours en train de naviguer autour de lui, toujours sur ses bottes pour lui réclamer faveur, position, ou même juste un brin d’attention, un simple regard dans leur direction. En comparaison, avoir un accident de voiture et se retrouver nez à nez avec une italienne remontée qui n’hésite pas à l’insulter est une expérience presque agréable, en tout cas terriblement banale, et ce genre de choses lui manque.

Comme promis, il stationne sa voiture un peu plus loin, sur la première place libre qu’il trouve et revient aussitôt sur ses pas pour inspecter le véhicule. Il trouve rapidement la manette qui permet d’ouvrir le capot, mais ne s’embête pas à maintenir la tôle, il préfère le bloquer en position ouverte avec la baguette en métal. L’examen est rapide. Nul besoin d’un CAP en mécanique pour savoir que le véhicule est bon pour la casse. Quelque chose - sans doute le réservoir du liquide de refroidissement - semble avoir éclaté et le moteur fume.

Hum… foutue, je ne sais pas. Un mécanicien pourra sans doute la remettre à neuf mais en tout cas, elle ne démarrera pas en l’état, désolé”.

Et il n’y a rien qu’il puisse y faire. Même s’il a des connaissances en mécanique, même s’il est Tomas de Batz, grand Chambellan de France et, apparemment, grand pourvoyeur de solution à tous les problèmes, il n’est en réalité pas magicien. Il ne peut pas faire magiquement apparaître carburateur ou autre pièce. Encore moins réparer les moteurs de voiture par apposition des mains. Les rois de France guérissaient peut-être les écrouelles, mais lui ne guérit pas les écrous.

Ses mains sont noires de saleté, mais le chambellan ne semble même pas s’en apercevoir, au moment de tâter ses poches à la recherche de son téléphone. Pendant un instant, il se demande s’il ne l’a pas laissé sur le siège passager de sa voiture, mais il finit par le trouver au fond de sa poche.

Où habitez-vous? Laissez-moi vous déposer, c’est la moindre des choses”. Il s’imagine qu’elle habite loin du Louvre, ou en tout cas, dans un autre coin de Parys, vu la façon dont leurs voitures se sont rencontrées. Un détour à faire, mais enfin… il est déjà en retard, la reine l’attend déjà. Un peu plus ou un peu moins. “Je vous appelle une dépanneuse. Je vous assure que cela ne me pose aucun problème”.

Parce qu’il sent venir la protestation. Evidemment. Il se fend même d’une plaisanterie.

Vous profiterez du trajet pour m’apprendre d’autres insultes. Je suis sûr que vous avez plus original que ce que vous m’avez déjà hurlé”.

_________________
I gave a piece of my heart to each of you. It did not break me, it did not kill me, if only, it made me stronger, it made me whole again and I never felt more alive. If that’s a curse, then I’ll be doomed everyday for the rest of my non-life.

Tomas s’exprime en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t197-unus-pro-omnibus-omnes- http://chtonya-verse.forumactif.com/t281-tomas-de-batz-kingdom-rises
Clara Geminioni
Humaine ✿ Membre

.
.: Clara, l'amie des bêtes :.
avatar
✠ Je suis : Humaine - Avocate au bareau de Parys - En train de perdre la tête
✠ J'ai : 45 ans
✠ Mon âme appartient : A la vraie Justice
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : Beylin / Captain Caca / Tankred
☉ Messages : 1106
MessageSujet: Re: Constat amiable - Clara    06.03.18 0:52

Même si le côté parano de Clara, et Dieu sait comme il était imposant, lui soufflait de garder toute sa méfiance et ses sens en alerte, entendre le vampire éclater de rire la détendit un peu plus. Bien sûr elle savait de quel bord il était et même avant la Révélation. La jeune femme connaissait un bout de ce monde depuis toute gamine, depuis qu’elle avait rencontré un certain cerf, enfin plutôt un adorable petit faon à l’époque. Mais pas la peine d’extrapoler. La brune sourit enfin puis se mordit la lèvre à la mention de cette insulte plutôt salée avant de lâcher un petit rire nerveux.

- Ce n’est pas à prendre au pied de la lettre bien sûr, c’est habituellement une pique destinée aux italiens de Nord de la part des siciliens, les gens connaissent très rarement ce délicat surnom !

Une petite information de lâchée qui n’était pas des plus pertinentes, Clara n’était pas italienne. C’était une sicilienne. Et oui, la différence était énorme ! Elle portait la fierté, le tempérament, la passion et le feu de son pays de façon trop représentative. Le Chambellan venait d’en faire les frais. Si elle racontait ça un jour, s’en ferait rire certains ! Enfin, si l’avocate tentait de faire de l’humour ce n’était pas du tout pour rentrer dans les bonnes grâces de ce cher marquis, Clara était du genre à n’avoir « rien à taper de ce que les hauts dignitaires penseraient d’elle », mais plutôt pour se mettre à l’aise. De toute façon une avocate à son échelle, même avec une réputation de fine lame au jeu de la rhétorique, et surtout une humaine, n’intéressait pas le moins du monde la royauté. Tant mieux, elle avait assez de soucis comme ça. Bien que plus le temps passe plus son entourage se résumait à toutes sortes de gens, sauf d’autres humains. Peut-être que son ex-mari avait raison, Clara était un vrai aimant à emmerdes !

Lorsque Tomas alla se garer un peu plus loin, la brune attendit sagement et surtout rongée par une soudaine inquiétude. En tant qu’avocate à son compte, elle se déplaçait un peu partout dans Parys, ce n’était vraiment mais alors vraiment pas le moment pour sa voiture de la laisser tomber. Et pourtant… Et pourtant le verdict ne lui plut pas du tout. Clara n’avait pas les moyens ne serait-ce que de la faire réparer… Ni le temps à vrai dire.

- Mamma mia… Voilà que s’échappait de nouveau une flopée mélodieuse de jurons tous plus italiens les uns que les autres. Bordel, pourquoi tu me lâches toi aussi ? C’est une manie décidément !

Oups, le sujet avait un peu glissé. Qu’il comprenne l’italien ou non, Clara n’y faisait pas attention et surtout il ne risquait pas de savoir de quoi elle parlait, à moins d’avoir vraiment envie de deviner, ce qui n’était sûrement pas le cas.

- Excusez-moi, je vous apprends pas grand-chose en disant que je m’emporte beaucoup. Question de tempérament.

Un petit sourire désolé et le tour était joué voyons ! L’avocate eut quelques remords à voir ses mains pleines de cambouis érafler sa tenue. Ce genre de truc partait difficilement au lavage. Bref, ce qui chagrinait encore plus Clara c’était surtout que cette voiture était le dernier vestige de son mariage, la première achetée avec Milo. Un vieux taco sans valeur économique mais qui en avait sentimentalement, même si elle n’était pas matérialiste non plus.

- Vous êtes sûr ? Si vous êtes attendu, ce serait malvenu de ma part de me laisser conduire… Mais hem… J’habite dans un petit lotissement juste avant Montmartre.

Pas sûr que cet endroit ait même un nom. Ce n’était pas un quartier « qui craint » contrairement à Montmartre dont elle avait investi les souterrains, mais ce n’était pas non plus une banlieue chic. Modeste, comme elle.

- Mais… Humf… Merci.

Elle bougonnait presque la bougresse. Sa dignité n’aimait pas la charité et ne pas être en position de force encore pire… Alors avoir l’air carrément misérable devant ce type-là. Au secours. La dernière réflexion du chambellan lui arracha toutefois un petit rictus amusé, presque fier. Car oui, elle en était fière de son langage fleuri qui ne sortait jamais au bon moment !

- Vous avez pas idée. Par contre j’espère que vous avez un calepin ou une bonne mémoire parce que la liste est démesurément longue. Ceci dit, le bouffeur de polenta fasciste fait partie du top ten il faut le savoir !

Sur ces mots, Clara récupéra son sac, ses papiers, ses dossiers et tout ce qu’il y avait à prendre dans sa voiture agonisante et attendit un signe du chambellan pour le suivre une fois que l’appel de la dépanneuse fut passé. Personne n’aurait pitié de ce tas de ferraille. Bon sang… Que d’aventures !
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t351-our-roots-go-deep http://chtonya-verse.forumactif.com/
Tomas de Batz
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Roi de la souille :.
avatar
Surveillez vos culottes
✠ Je suis : Un vampire - le capitaine des mousquetaires de la Reine - le Chambellan
✠ J'ai : 404 ans
✠ Mon âme appartient : La reine Charlotte de France
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) BABINE code sign (c) solosand gif (c) Alienor & fuckyeahdizzyandfranco
☉ Messages : 2012
MessageSujet: Re: Constat amiable - Clara    06.03.18 19:07

Qu’il était parfois amusant de s’attacher aux origines des différentes expressions qui font une langue. Ceci dit, les italiens n’ont pas le monopole des insultes imagées. Tomas se souvient de plus d’une insulte, fort colorée, balancée en guise d’échauffement avant une bagarre générale dans une taverne. C’est à peu près tout ce dont il se souvient, d’ailleurs. L’événement a eu lieu l’année de ses dix-neuf ans - autant dire, une éternité auparavant - et il est bien possible que le Gascon sanguin qu’il était alors se soit rapidement pris une chaise sur la tête. Ou bien était-ce un poing? Même le lendemain de l’épisode, il ne se souvenait pas de ça. Alors après tout ce temps…

Je vous en prie”. Comme ce nouvel accès de colère n’est pas dirigé contre lui, Tomas est d’autant plus enclin à le pardonner. Et puis il comprend, d’une certaine façon. Bien sûr, lui est assez riche pour ne pas se soucier d’une panne de voiture, ou même de dix pannes de voiture. S’il était du genre à jeter l’argent par les fenêtres, il pourrait se racheter directement un véhicule plutôt que de s’embêter à faire réparer l’aile cabossée de celle-ci. Il a en fait cruellement conscience que pour la majorité des habitants de ce royaume, la chose est plus qu’impossible. “Rassurez-vous, ce n’est peut-être pas si grave. Je paierais quand même les réparations, vous avez ma parole”.

Et le marquis se plait à croire que sa parole vaut encore quelque chose. Bien sûr, comme elle ne le connaît pas personnellement, qu’il est sûrement “le Chambellan de France”, peut-être s’imagine-t-elle qu’il fait des promesses vaines, comme n’importe quel chef de gouvernement.

Ce ne sera pas un gros détour, je vous en prie, c’est la moindre des choses. Oh, excusez-moi”.

Le dépanneur, à l’autre bout du fil, vient de décrocher, ce qui permet à Tomas de donner l’adresse de l’accident, le lieu où il se trouve, ainsi qu’une description du véhicule accidenté. Diplomate, le vampire ne se permet pas de décrire la voiture comme “le tas de bouse fumant”, mais se concentre plutôt sur la marque, le modèle, la couleur… Bien sûr, cela implique de rester sur place jusqu’à l’arrivée de la dépanneuse, mais heureusement, celle-ci ne devait pas être loin. Elle se présente au bout de quelques minutes, le temps pour le marquis d’ouvrir la portière de sa voiture et de permettre à sa passagère improvisée de se décharger, au moins un peu, de ce qu’elle transporte.

Le marquis remet simplement sa carte au dépanneur, juste avant que celui-ci n’embarque le tacot accidenté. Cette réparation va sans doute lui coûter une petite fortune, mais enfin, il n’a qu’une parole. Et la fortune en question n’est que toute relative comparée à la fortune beaucoup plus conséquente sur ses comptes en banque. En attendant, le vampire ouvre la portière côté passager et laisse l’avocate sicilienne s’installer. Il reprend place derrière le volant et démarre dès qu’elle lui a obligeamment fourni son adresse exacte et que celle-ci est rentrée dans son GPS.

Alors… ces insultes? Et pour répondre, enfin, à votre question, j’ai effectivement une excellente mémoire. Je vous écoute. Commencez par les neuf autres du top 10 s’il-vous-plait”.

Et il est très sérieux. En apparence, en tout cas.

_________________
I gave a piece of my heart to each of you. It did not break me, it did not kill me, if only, it made me stronger, it made me whole again and I never felt more alive. If that’s a curse, then I’ll be doomed everyday for the rest of my non-life.

Tomas s’exprime en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t197-unus-pro-omnibus-omnes- http://chtonya-verse.forumactif.com/t281-tomas-de-batz-kingdom-rises
Clara Geminioni
Humaine ✿ Membre

.
.: Clara, l'amie des bêtes :.
avatar
✠ Je suis : Humaine - Avocate au bareau de Parys - En train de perdre la tête
✠ J'ai : 45 ans
✠ Mon âme appartient : A la vraie Justice
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : Beylin / Captain Caca / Tankred
☉ Messages : 1106
MessageSujet: Re: Constat amiable - Clara    11.03.18 15:56

- Merci monsieur De Batz, sincèrement.

Sa fierté détestait qu’on lui fasse la charité mais en même temps, elle-même n’aurait pas les moyens de faire réparer sa voiture et le Marquis était incontestablement plus fortuné qu’elle. Clara n’était pas du genre intéressée ni rien de tout ça. Simplement, pour une fois, ça l’arrangeait assez. Et puis il aurait pu aussi l’envoyer balader ou lui proposer de faire cinquante-cinquante et là elle aurait été mal. Alors la reconnaissance était de mise. Elle n’était pas exempte de méfiance parce que Clara était déjà un peu paranoïaque à l’origine, traquant déjà la moindre corruption au sein de la Cour de Justice quand elle le pouvait encore. Et puis ce n’était qu’une humaine, aussi sicilienne soit-elle, la brune ne pouvait rien contre un vampire de cette envergure.

Le téléphone du Marquis sonna et Clara retint un soupir de soulagement qu’elle expulsa avec le bruit que fit la dépanneuse en arrivant enfin une petite de dizaine de minutes plus tard. Oui la patience était absente de ses qualités très limitées. Mais son imperfection était quasiment totalement assumée par sa personne. Quoiqu’il en soit son attention remit les pieds sur terre lorsqu’elle déposa ses dossiers dans le véhicule du vampire et la perdit de nouveau quand vint la dépanneuse. Voir sa petite voiture repartir lui fit un petit pincement au cœur, c’est qu’elle en avait fait du chemin avec elle. Et surtout il s’en était passé des choses à l’intérieur… Ahem… Oh oui il ne fallait pas croire. Derrière des airs d’adorable petit sage son ex-mari cachait un tempérament italien indiscutable. Et y penser fut un coup beaucoup plus rude qu’elle ne le pensait. Rha, foutus sentiments hein ? Ils arrivaient à vous détourner de tout, à changer bien des choses et à bouleverser tout votre être sans que vous ne sachiez si c’est une bonne ou une mauvaise chose.

Deuxième réveil, Clara donnait son adresse avec plus ou moins de confiance, il était trop tard pour faire demi-tour de toute façon, et remercia le Chambellan qui lui ouvrait la porte. Et gentleman en plus ! Ses paroles, une fois tous deux installés, eurent le méritent de déclencher un petit rire discret, mais plus que rares ces derniers mois. Si on oubliait son rang, sa position et tout le reste. Tomas de Batz était plutôt de bonne compagnie, à l’occasion en tout cas.

- Très bien mais… Avant toute chose monsieur le Chambellan, soyons d’accord sur un point… Ceci est une conversation strictement confidentielle, il serait fort fâcheux que votre réputation ou la mienne ne souffre de propos si triviaux !

Son air pince-sans-rire précéda un léger sourire un peu espiègle qui signifiait bien que le second degré était plutôt de rigueur.

- Commençons donc, pour ce qui de l’expression en première position, et que vous connaissez désormais, je vous déconseille de l’utiliser contre un sudiste, Chambellan ou non, il ne fait vraiment pas bon attaquer un italien avec ce genre d’insulte ! Enfin, du reste il y a des termes fleuris que vous connaissez sûrement mais qui font partie du top dix.  Testa Di Cazzo, littéralement "tête de bite" si vous voulez taper dans le basique. Cornuto, comme son nom le laisse deviner « celui qui a des cornes » et donc le "cocu" tout simplement. Bucco Di Culo, l’indémodable "Trou du Cul". Sgualdrina si vous êtes fatigué de dire puttana ou que vous voulez juste être plus original. Ça nous en fait déjà quatre sur dix non ? Vous suivez ?

C’était vraiment assez incroyable d’avoir cette discussion avec ce personnage. Il y avait une atmosphère à demi-sérieuse dans laquelle Clara avait le rôle de linguiste.
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t351-our-roots-go-deep http://chtonya-verse.forumactif.com/
Tomas de Batz
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Roi de la souille :.
avatar
Surveillez vos culottes
✠ Je suis : Un vampire - le capitaine des mousquetaires de la Reine - le Chambellan
✠ J'ai : 404 ans
✠ Mon âme appartient : La reine Charlotte de France
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) BABINE code sign (c) solosand gif (c) Alienor & fuckyeahdizzyandfranco
☉ Messages : 2012
MessageSujet: Re: Constat amiable - Clara    11.03.18 20:37

Madame, je vous donne ma parole d’honneur que tout ce qui se dira ici restera strictement entre nous. Bien sûr, si vous doutez de ma parole, je peux toujours vous engager comme mon avocate et alors, nos échanges pourraient tomber sous le coup du secret professionnel… quoique je ne sais pas en quoi j’aurais besoin de quelqu’un de votre spécialité”.

Non pas qu’il est exempt de crimes, au contraire. Il a fait des erreurs, blessés des gens. Oh, il n’a plus tué personne dans un excès de soif vampirique depuis longtemps. Mais il y a les victimes de l’Ardeur, qu’il a pu laissé au fil des siècles.

Ne me faites pas languir madame”.

Il est évident, pour l’un comme pour l’autre, que les prochaines minutes vont être placées sous le signe de l’humour pince-sans-rire. L’un comme l’autre essaie de cacher son sourire, avec plus ou moins de succès. Disons que Tomas résiste un peu plus longtemps que sa passagère.

Ah, Bucco di Culo. L’un de mes préférés. Je l’ai dit à un cardinal, une fois…

Une longue histoire. A base de fuites des Terres Vaticanes… il était jeune, en ce temps. Un peu bête, aussi, avec cette intime conviction qu’il était invincible quand il ne l’était pas.

Sgualdrina” s’essaie-t-il à répéter. “Ah, les insultes contre la vertu féminine semble toujours fonctionner… Mais continuer. Pour l’instant, vous ne m’en avez donné que trois, et j’en connaissais déjà deux. Je m’attends à une montée en puissance pour les cinquième et quatrième place, que le final, le haut de votre classement, soit une véritable apothéose… Si vous deviez me décevoir, là, vous seriez susceptible de finir à la Bastille”.

Voilà Tomas forcé de ralentir. Jusqu’ici, il circulait dans des petites rues, peu fréquentées, mais l’itinéraire choisi par son GPS implique de rejoindre quelques grandes artères, toujours fréquentées. S’il y a bien une conséquence inattendu à la Révélation, c’est que chaque heure semble être une heure de pointe, dans certains endroits de Parys.

Me vient une question, bien sûr, je ne sais pas si je désire vraiment connaître la réponse. Employez-vous un vocabulaire aussi imaginée lorsque vous plaidez pour vos clients? Je trouverais pour ma part la scène hilarante, mais je me doute que les juges soient du même avis. Quoique… certains ont un sens de l’humour m’a-t-on dit…

Mais seulement quelques uns. Manœuvre risquée pour ses clients éventuels donc.

Vous vous faites désirer madame, si je puis me permettre, et il semble que nous allons être coincés ici quelques temps. J’espère qu’au-delà de ce top 10, vous aurez autre chose à m’apprendre sur la langue de Dante”.

_________________
I gave a piece of my heart to each of you. It did not break me, it did not kill me, if only, it made me stronger, it made me whole again and I never felt more alive. If that’s a curse, then I’ll be doomed everyday for the rest of my non-life.

Tomas s’exprime en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t197-unus-pro-omnibus-omnes- http://chtonya-verse.forumactif.com/t281-tomas-de-batz-kingdom-rises
Clara Geminioni
Humaine ✿ Membre

.
.: Clara, l'amie des bêtes :.
avatar
✠ Je suis : Humaine - Avocate au bareau de Parys - En train de perdre la tête
✠ J'ai : 45 ans
✠ Mon âme appartient : A la vraie Justice
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : Beylin / Captain Caca / Tankred
☉ Messages : 1106
MessageSujet: Re: Constat amiable - Clara    12.03.18 0:15

- Mmmh c’est une proposition très tentante je dois l’avouer, il ne doit pas y avoir plus grand prestige ni de plus grand honneur que d’être l’avocate du grand Chambellan de France ! Mais je suis sûre qu’en plus du peu d’utilité que j’aurais pour vous, je ne serais peut-être pas la mieux placée pour vous comprendre. Même si je m’y efforce un peu plus chaque jour.

Encore une petite taquinerie qui avait un fond de vérité, c’était en effet prestigieux une telle place mais un humaine de sa trempe avocate d’un des membres les plus proches de la Cour. Ce serait plus que cocasse. Clara ne faisait pas de pris à parti. Pour elle, les deux camps étaient en tort et surtout ne se préoccupaient pas assez des dommages collatéraux toujours plus importants… Et puis sa dernière phrase laissait planer l’interrogation. Le comprendre lui, non. Comprendre son monde. Celui qu’elle avait connu seulement par le biais de son ex-époux mais qui était encore une branche nébuleuse de sa connaissance. Bien qu’elle ait une certaine envie d’en savoir toujours plus, animée par une curiosité qui lui ressemblait bien.

De nouveau l’ambiance amorçait une pente moins glissante et surtout plus amusante, quoique les paroles de Tomas laissèrent surtout place à un étonnement flagrant. Son regard était aussi admiratif que stupéfait. Oui parce qu’en tant qu’ancienne adolescente turbulente tout acte de rébellion quelconque valait sa considération.

- Vous plaisantez ? Vous avez vraiment dit ça à un cardinal ? Si j’avais entendu ça, je vous aurais applaudi !

Ah ça… Elle en avait eu des problèmes avec l’autorité fut un temps, elle aussi se croyait invincible à son échelle. A frapper aussi ses camarades quand ils méritaient de se faire ravaler le caquet, elle se disait que ses paroles n’auraient jamais plus d’impact. Grave erreur.

- Elles font toujours leur effet c’est vrai, enfin avec les femmes qui se laissent faire. Fort heureusement certaines autres sont d’une trempe bien plus volcanique. [Et elles distribuaient les pains à vue d’œil !]

Elle plissa les yeux et reporta son attention sur le Chambellan, un faux air soupçonneux sur le visage. Difficile de retenir sa bonne humeur lorsqu’elle avait si peu d’occasions de l’être mais pour le challenge, il le fallait.

- Ah… Vous êtes un élève difficile monsieur De Batz ! Mais je relève le défi, d’autant plus que la Bastille me fait moins envie qu’une station balnéaire dans le Sud de la France.

Si elle pouvait rire… Vraisemblablement, ils n’étaient pas prêts d’arriver aux abords du centre de Parys, mais bon finalement ce n’était pas une si mauvaise chose. La situation était plutôt sympathique pour le moment. De nouveau sa question la surprit mais eut le même effet d’amusement. Elle fit mine de réfléchir un moment puis secoua la tête.

- Eh bien, sachez monsieur qu’en réalité, je suis une toute autre femme sur le plan professionnel. Méconnaissable ! Je me transforme en maître de la rhétorique et du contrôle comme un nouveau Protagoras ! Mais plus sérieusement, je m’occupe principalement de gens dans le besoin, dans des situations précaires, alors je ne m’accorde pas la moindre bavure. Cependant, si jamais je dérape un jour devant la cour je vous promets de vous faire parvenir l’enregistrement !

Elle fit une petite pause avant de reprendre son cours improvisé.

- Pour en revenir à notre leçon de vocabulaire, si vous aimez toujours les équivalences originales, il y a rompiscatole ou rompapal pour remplacer le « rompacoglioni » (le casse-couille) que tout le monde connaît. Un petit surnom gentillet à donner entre amis, ce serait assino, c’est-à-dire « petite bourrique », c’est presque affectueux mais dans un moment où l’ami en question est en rogne, l’effet est immédiat et surtout drôle. Insulter les ancêtres est aussi un parti risqué chez nous mais ça arrive très souvent dans ce cas-là on dira : li mortacci tua ! Dans une phrase c’est encore plus imagé : Li mortacci tua, de tuo nonno, de tua mamma e dei 3/4 daa palazzina tua. En gros on passe par toutes les générations, insulter la famille, défunte ou non, surtout la mamma, c’est le pire qu’on puisse faire. Mais l’expression porca puttana troia a une histoire plutôt intéressante, anecdotique mais assez amusante. Savez-vous pourquoi les italiens utilisent Troia comme insulte phare ?
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t351-our-roots-go-deep http://chtonya-verse.forumactif.com/
Tomas de Batz
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Roi de la souille :.
avatar
Surveillez vos culottes
✠ Je suis : Un vampire - le capitaine des mousquetaires de la Reine - le Chambellan
✠ J'ai : 404 ans
✠ Mon âme appartient : La reine Charlotte de France
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) BABINE code sign (c) solosand gif (c) Alienor & fuckyeahdizzyandfranco
☉ Messages : 2012
MessageSujet: Re: Constat amiable - Clara    12.03.18 18:49

Ah, laissez-moi devinez madame… vous aussi vous avez lu La biographe du vampire?” s’amuse Tomas. Un nombre incroyable de personnes lui parle de cet ouvrage. Non pas qu’il en critique la qualité littéraire, loin de là. Il est l’un des plus grands admirateurs de la plume de sa marquée. Plutôt que tous ces lecteurs semblent persuader que ces quatre cents et quelques pages suffisent pour tout savoir d’un vampire quadricentenaire, tout comme il suffit de lire un article wikipédia pour tout savoir d’une star et devenir son ami. “Si vous le désirez, je peux vous obtenir un autographe. J’ai d’excellents rapports avec la talentueuse auteure de cette ouvrage”.

Bien sûr, cette petite plaisanterie suppose que sa passagère sait que l'auteure en question n’est autre que sa marquée. L’équivalent de sa femme pour des humains. En tout cas, c’est ce qu’elle est dans son coeur. Pour en revenir à Clara, comme elle ne l’a pas reconnu tout de suite, le marquis n’exclut pas qu’elle ne fasse pas tout de suite le lien.

Ah, madame… j’ai bien peur que vous n’étiez pas encore en vie à cette époque pour l’apprécier. Si mes souvenirs sont exacts… c’était il y a peut-être cent ou cent cinquante ans”.

Et il avait fui à toute vitesse peu de temps après. Non pas que la fuite ait été uniquement due à l’insulte précédemment mentionnée. Et puis il y avait eu ce poing dans le nez du même cardinal. Autant dire que ses relations avec l’Église ne s’étaient pas arrangées après cela.

Ah bien sûr… j’admets que j’ai moi-même du mal à comprendre cet attrait pour le soleil”.

Le ton est resté neutre, pince-sans-rire, vraiment. Tomas ne l’aurait peut-être pas avoué aussi facilement à voix haute, mais il passait un excellent moment. Léger, loin des préoccupations de la Cour, loin des soucis. Juste une discussion agréable, avec une compagnie qui l’était également. Bien sûr, un bref coup d’oeil à l’horloge interne de la voiture et à la circulation ambiante qui le condamnait à rouler au pas le ramena à la réalité.

Je dois dire que je considère cela comme étant une excellente nouvelle. Voyez-vous, j’envisage de vous engager pour que vous plaidiez ma cause auprès de la reine, quand je devrais me justifier auprès d’elle de mon retard”. Il s’agite d’un rire. “Imaginez-vous… peut-être que demain soir, un autre sera Chambellan, vous aurez causé ma chute !

Une discussion presque sérieuse, en comparaison de cette avalanche d’insultes que lui apportent la sicilienne. Presque, parce qu’il ne croit pas sérieusement que la Reine le renverra pour un retard. Il a néanmoins conscience qu’il devra se faire pardonner cet écart.

Je l’ignore, mais je vous en prie, éclairez ma lanterne madame. Il semble que nous ayons un peu de temps devant nous avant que vous ne puissiez me révéler le reste de votre classement”.

_________________
I gave a piece of my heart to each of you. It did not break me, it did not kill me, if only, it made me stronger, it made me whole again and I never felt more alive. If that’s a curse, then I’ll be doomed everyday for the rest of my non-life.

Tomas s’exprime en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t197-unus-pro-omnibus-omnes- http://chtonya-verse.forumactif.com/t281-tomas-de-batz-kingdom-rises
Clara Geminioni
Humaine ✿ Membre

.
.: Clara, l'amie des bêtes :.
avatar
✠ Je suis : Humaine - Avocate au bareau de Parys - En train de perdre la tête
✠ J'ai : 45 ans
✠ Mon âme appartient : A la vraie Justice
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : Beylin / Captain Caca / Tankred
☉ Messages : 1106
MessageSujet: Re: Constat amiable - Clara    13.03.18 23:16

- Eh bien loin de moi l’idée de vous offenser monsieur le Chambellan, mais je ne l’ai pas lue. Je ne crois pas tout ce qu’on lit, je préfère me faire ma propre opinion, ça permet d’éviter les préjugés, vous ne croyez pas ?

De nouveau un sourire énigmatique étirait légèrement ses lèvres. C’était évident que cette œuvre contenait soit des faits totalement anecdotiques, soit montés de toute pièce, dans un but qu’elle ne pouvait que deviner. En tout cas, Clara ne se posait pas la question actuellement. De plus, elle connaissait déjà l’existence de vampires et autres créatures bien avant la Révélation, ayant surpris un petit cerf en pleine transformation à dix ans à peine. La brune accueillit la plaisanterie du conducteur avec un petit rire. Maintenant qu’il en parlait, elle se souvenait quand même avoir entendu parler de sa marquée aussi, sachant que la relation devait être plus complexe que ce que pensaient les autres humains.

- Cent ou cent cinquante ans ? En effet, je n’étais sûrement pas née, ou alors vraiment très très jeune !


Une autre mimique espiègle et fugace passa sur son visage halé. Même si elle savait bien des choses sur ce monde ce nombre d’années était assez impressionnant déjà pour une simple humaine. Encore une fois l’air pince-sans-rire du vampire n’échappa pas à la sicilienne mais elle ne releva pas tout de suite, le but étant d’avoir l’air un minimum sérieux ! Chose difficile car elle en oubliait presque à qui elle s’adressait. Désormais Clara se sentait parfaitement à l’aise avec le Marquis, plutôt contente elle aussi de cette petite pause sereine au milieu d’un chaos personnel sans nom. Tomas lui était sympathique, c’était déjà un exploit, alors un vampire dont elle se méfiait toujours à la cour de justice… Ceux qu’elle connaissait ne lui faisaient pas aussi bonne impression !

- Ah monsieur, si une telle chose devait arriver je regretterais le Chambellan que vous étiez !

Un langage plus soutenu qui dénotait sa taquinerie mais le naturel revenait avec sa langue natale.

- Puisque vous êtes très attentif à ma leçon, et que nous arrivons au bout du classement, et oui déjà, je vais vous dire cette anecdote méconnue. Troia fait tout simplement référence à Hélène de Troie cette femme sublime qui a abandonné les grecs pour les troyens. Apparemment mon pays, la Sicile, qui était une île grecque comme vous le savez, a gardé une certaine rancune envers elle et a donc adopté ce terme comme insulte pour changer de la puttana. Mais à Syracuse c’est sûrement l’endroit où on entend le plus ce mot-là, encore une fois, c’est pas tellement étonnant.

C’était une histoire que peu avaient entendu même en Italie mais que Clara trouvait assez drôle. Est-ce que c’était vrai ? Peut-être, peut-être pas, qu’importait, le contexte était assez drôle.

- Maintenant pour terminer ce classement je vous propose non pas un mot mais un dicton, attention c’est tout un héritage il faut y faire honneur ! Mon père me disait ça tout le temps, pour la petite explication, et ma mère s’arrachait les cheveux parce que je parle comme un charretier depuis gamine. Ça n’a pas changé dans les situations compliquées vous l’aurez remarqué. En tout cas, je suis sûre que vous avez autant sinon plus d’occasions que moi de la sortir avec tout ce monde qui vous entoure. Si vous vous sentez capable de retenir un brin de philosophie très relative?
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t351-our-roots-go-deep http://chtonya-verse.forumactif.com/
Tomas de Batz
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Roi de la souille :.
avatar
Surveillez vos culottes
✠ Je suis : Un vampire - le capitaine des mousquetaires de la Reine - le Chambellan
✠ J'ai : 404 ans
✠ Mon âme appartient : La reine Charlotte de France
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) BABINE code sign (c) solosand gif (c) Alienor & fuckyeahdizzyandfranco
☉ Messages : 2012
MessageSujet: Re: Constat amiable - Clara    14.03.18 19:04

Ah, je savais que j’aurais dû faire passer une loi pour rendre sa lecture obligatoire” répond très sérieusement le Chambellan.

Grands dieux, il n’en pense pas un mot. Rien ne pouvait l’horrifier plus que cette perspective. En fait, si l’auteure n’avait pas été Alice, il n’aurait sûrement jamais rien raconté de sa vie, n’aurait sûrement jamais accepté d’être le visage de la Révélation. Pourquoi lui, d’ailleurs? Facile. Il avait - et a toujours - une gueule d’ange, des manières de gentilhomme et encore assez d’humanité en lui pour ne pas apparaître comme un monstre assoiffé de sang. Même si, techniquement, c’est ce qu’il est.

Je ne sais en revanche pas si je vais oser vous demander votre opinion jusqu’ici, vous pourriez froisser le peu d’ego que j’ai encore. Je me permettrais simplement de faire remarquer que pour une dame née il y a cent ans, vous êtes parfaitement conservée madame”.

Ils plaisantent, certes, mais pas au point que Tomas ne garde pas un oeil sur la route. Il redémarre d’ailleurs, le temps de faire les cinquante premiers mètres en quelques minutes. A ce rythme, il rentrera directement chez lui sans aller voir la Reine. Ou pire. Il sera contraint de passer le jour au Louvre.

Eh bien j’ai toujours été un élève attentif… Et je me souviendrais de l’anecdote. J’ai bien peur, en revanche, de ne pas pouvoir vous dire si elle est véridique ou non. Je suis vieux, mais pas au point d’avoir rencontré Hélène de Troie”.

Une nouvelle boutade, qui rend l'atmosphère dans le véhicule un peu plus légère… avant que Tomas ne la rende un peu plus sérieuse, en tout cas en apparence.

Madame, j’aimerais vous rappeler que j’ai toute autorité pour vous embastiller. Je n’ai, en vérité, même pas besoin de donner de raison. Alors je vous en prie, ne me faites pas languir, et apprenez-moi, humble gascon que je suis, les secrets de cette insulte merveilleuse”. Il marque une pause. “Promis, je ne la dirais pas à la Reine”.

Quoique… Charlotte de France a quand même un peu le sens de l’humour. Si l’explication est aussi philosophe que le laisse entendre la sicilienne, peut-être que la reine aurait envie de l’entendre… Et puis en toute honnêteté, Tomas ne risque pas grand chose à s’y essayer. Il ne réalise pas tout à fait que sa compagnie plaît à la souveraine. Y compris pour les plaisanteries et autres jeux de mots qu’il ne s’amuserait peut-être pas à prononcer devant une trop grande audience.

Ah, et si je peux me permettre… je peux vous faire torturer vous savez. J’enverrais quelqu’un dans votre cellule vous dire que vous êtes italienne”.

_________________
I gave a piece of my heart to each of you. It did not break me, it did not kill me, if only, it made me stronger, it made me whole again and I never felt more alive. If that’s a curse, then I’ll be doomed everyday for the rest of my non-life.

Tomas s’exprime en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t197-unus-pro-omnibus-omnes- http://chtonya-verse.forumactif.com/t281-tomas-de-batz-kingdom-rises
Clara Geminioni
Humaine ✿ Membre

.
.: Clara, l'amie des bêtes :.
avatar
✠ Je suis : Humaine - Avocate au bareau de Parys - En train de perdre la tête
✠ J'ai : 45 ans
✠ Mon âme appartient : A la vraie Justice
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : Beylin / Captain Caca / Tankred
☉ Messages : 1106
MessageSujet: Re: Constat amiable - Clara    18.03.18 1:36

- Ainsi, vous êtes un tyran ! J'en étais sûre ! Même derrière leurs charmes les oppresseurs ne peuvent pas se cacher !

Elle se retenait à grand-peine de rire, la sévérité feinte du Chambellan était plutôt communicative. Ça faisait plutôt longtemps que l'avocate n'avait pas rencontré quelqu'un d’étonnamment surprenant. Et c'était son avis sur son interlocuteur. Elle n'avait pas d'a priori sur lui en particulier mais défendait clairement des droits et des libertés que le régime actuel empêchait largement. Sans être républicaine, Clara pensait qu'il pourrait y avoir... Quelque chose de mieux. Un système plus égalitaire, pacifiste (drôle pour une boxeuse n'est-ce pas?), où les humains ne seraient pas les victimes de quelconques créatures. Un monde utopique, une vision stupide d'une réalité alternative qu'elle partageait avec son ex-mari. L'espoir, malgré son pessimisme personnel, que quelque chose de bien puisse arriver. Mais les choses bien n'arrivaient pas sans rien. C'est là que le bas blesse. Il fallait agir et ça, c'était une affaire délicate. Alors à son échelle, Clara se battait pour l'égalité, pour la vraie justice, pour l'humanité au sens philosophique.

- Il faut tout oser dans la vie monsieur le Chambellan, et ne vous en faites pas je ne froisserai rien que ne mérite de l'être !

Lança-t-elle avec un brin de taquinerie. Bien sûr la sicilienne n'avait pas vraiment l'impression qu'il débordait d'ego mais il semblait qu'elle pouvait se permettre ce genre d'humour avec lui.

- Merci du compliment, vous n'êtes pas trop mal non plus pour une presque antiquité !

Pas de séduction mal placée mais une simple vérité. Tomas était un bel homme qui semblait, même seulement en apparence, bien plus jeune qu'elle. Cet échange de piques gentillettes faisait agréablement passer le temps qui était affreusement long dans ces bouchons interminables. Parys sera toujours Parys. Avec sa circulation déplorable et tout le reste.

- C'est ce que je vois ! Mais j'avoue être très déçue d'apprendre que vous ne connaissez pas cette chère Hélène, en effet vous êtes un jeunot en fin de compte !


Et voilà que de nouveau la question, qui n'en est pas vraiment une, de la Bastille revint sur le tapis. C'est qu'il n'en démordait pas celui-là ! Clara prit un faux air outré puis plissa les yeux, plus soupçonneuse.

- Dites donc... Ça ressemble à une menace ça ! Faire de l'abus de pouvoir à l'encontre d'une avocate de ma spécialisation c'est pas très malin Marquis de Batz. Vous pourriez avoir des problèmes avant même de m'avoir embastillée... Et au pire des cas... Méfiez-vous je boxe depuis des années !

Il va sans dire que contre un vampire de ce statut surtout, l'avocate n'avait absolument aucune chance en aucune façon, mais il fallait bien alimenter le ridicule de la situation. C'était à savoir qui dirait le plus de conneries visiblement. Tomas était très fort à ce jeu-là il fallait l'avouer.

- Celui qui oserait me dire une telle chose aurait les pieds et mains coupées d'une façon ou d'une autre. Ce serait un crime sévèrement puni par nulle autre que moi-même !  

Un tel affront, bien sûr qu'elle ne l'accepterait pas. Généralement elle mettait tout le monde d'accord avec un bon gros bourre-pif.

- Puisque vous le demandez si gentiment, voici donc la réflexion philosophique d'un Geminioni qui est un vrai diction existentiel : La vità è come l’albero di natale, c’è sempre chi rompe le palle. Littéralement ça veut dire « La vie c’est comme un sapin de noël, y a toujours quelqu’un pour casser les boules ». Je suis sûre que c'est souvent un adage de circonstance pour vous, ça doit pas être facile tous les jours quand on a une place comme la vôtre, pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t351-our-roots-go-deep http://chtonya-verse.forumactif.com/
Tomas de Batz
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Roi de la souille :.
avatar
Surveillez vos culottes
✠ Je suis : Un vampire - le capitaine des mousquetaires de la Reine - le Chambellan
✠ J'ai : 404 ans
✠ Mon âme appartient : La reine Charlotte de France
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) BABINE code sign (c) solosand gif (c) Alienor & fuckyeahdizzyandfranco
☉ Messages : 2012
MessageSujet: Re: Constat amiable - Clara    20.03.18 22:12

Un tyran… cela ne pouvait pas être plus éloigné du caractère de Tomas - quoique certains mousquetaires auraient sans doute trouvés de quoi se plaindre au vu de leurs entrainements - mais enfin, il venait de prétendre qu’il en était un, aussi ne risquait-il pas de protester trop fort. La conversation était enlevée, passionnante, et tout à fait normale. Enfin normale pour le reste du monde, sans doute, pas pour le Chambellan de France, et c’était pour cela qu’elle lui plaisait tant.

Ah, je vois que personne ne vous a jamais appris qu’il fallait respecter ses aînés” commenta le vampire d’un ton pincé. “Vous saurez que je suis dans la fleur de l’âge!

Bien qu’il ne le pense pas vraiment. Au sens strict du terme, il est effectivement une antiquité, l’un des plus vieux vampires de la Cour, plus vieux que la reine. Les vampires plus âgés sont rares, et alors qu’il avance dans les ans, que ces années deviennent des décennies, puis des siècles, il comprend pourquoi. La folie les guette tous. Lui compris.

Mais pour ce soir, il a en tête quelque chose de plus léger que sa fin prochaine, ou dans quelques années, aussi se prête-t-il au jeu.

Ah, madame, loin de moi l'idée de remettre en cause vos compétences, mais croyez bien que l’on atteint pas un poste aussi élevé que le mien sans avoir eu à affronter des adversaires bien pires que des avocats pénalistes. Je ne fais pas parti de ces hommes qui rechignent à frapper les femmes en combat singulier, si vous deviez m’avoir pour ennemi, prenez garde, il faut plus qu’un uppercut pour me régler mon compte”.

Intérieurement, Tomas s’amuse de la voir essayer. Elle ne serait sans doute même pas capable de le toucher, à moins qu’il n’en ait envie, merci la vitesse vampirique. Merci, aussi, les quasi quatre siècles d’expérience d’homme de guerre. A l’épée, au mousquet, au poignard, au couteau, au corps-à-corps, puis dans les armes plus modernes, puis dans les arts martiaux, de différentes disciplines. Tomas ne combat plus que rarement, mais il n’en reste pas moins un adversaire redoutable. Ca aussi, ses hommes de la caserne peuvent le confirmer, en tout cas, ceux qui ont eu l’honneur et la malchance de se voir désigner comme ses partenaires d’entraînement.

Le rire qui lui échappe n’est pas feint. Il serait de toute façon impossible de feindre un rire aussi franc et sincère. Pour un peu, le vampire en aurait des larmes de sang aux yeux.

Ah, madame… vous ignorez à quel point vous avez raison… Et n’imaginez sans doute pas non plus le nombre de personnes qui pourraient se voir attribuer le rôle de casseur de boules de Noël…

Il rit encore un peu, au point qu’il en oublie presque d’avancer quand vient son tour de grignoter quelques mètres sur le bitume. Une fois calé derrière la voiture qui les précède, l’attente reprend, mais Tomas a déjà un sujet en tête.

Ah, madame… vous ne mentiez pas, ces insultes sont merveilleuses et je comprends aisément qu’elles figurent dans votre top dix. Maintenant, si je puis me permettre… peut-être pourrais-je vous transmettre quelques unes des insultes que la langue française a pu créer au cours de ma très longue vie? Certaines sont très drôles. Je peux par exemple vous proposer d’insulter votre prochain de “Coquebert”. Toujours utile”.

_________________
I gave a piece of my heart to each of you. It did not break me, it did not kill me, if only, it made me stronger, it made me whole again and I never felt more alive. If that’s a curse, then I’ll be doomed everyday for the rest of my non-life.

Tomas s’exprime en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t197-unus-pro-omnibus-omnes- http://chtonya-verse.forumactif.com/t281-tomas-de-batz-kingdom-rises
Clara Geminioni
Humaine ✿ Membre

.
.: Clara, l'amie des bêtes :.
avatar
✠ Je suis : Humaine - Avocate au bareau de Parys - En train de perdre la tête
✠ J'ai : 45 ans
✠ Mon âme appartient : A la vraie Justice
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : Beylin / Captain Caca / Tankred
☉ Messages : 1106
MessageSujet: Re: Constat amiable - Clara    26.03.18 0:27

Bien sûr Clara ne pensait pas une seule seconde ce qu’elle venait de dire, ils marchaient dans le jeu de l’un et de l’autre. Ou alors si le chambellan était un tyran, s’en était un avec une psychologie étonnamment complexe et qui cachait très bien son jeu. Mais vraiment elle en doutait. Et pourtant c’était une sacrée paranoïaque, loin d’être stupide et clairvoyante même pour une humaine.

- Je respecte tout à fait mes aînés, et j’ai même encore plus de considération pour les « reliques » ! Et voilà qu’elle le charriait encore plus. Ils s’entendraient presque comme larrons en foire ! Dans la fleur de l’âge, n’est-ce pas ce que disent les hommes, surtout, qui n’assument pas d’arriver à un âge critique ?

Elle contenait difficilement son rire, ses yeux le faisaient pour elle. Impossible de donner réellement à Tomas la qualification d’homme « à l’âge critique », il avait même l’air plus jeune que l’avocate, des traits charmants et de beaux cheveux bouclés bien bruns. En fait il ressemblait beaucoup à Angelo, son frère cadet, dernier de la grande fratrie. Elle ne s’était pas encore fait la réflexion, mais à bien y regarder, ils avaient un profil similaire. Il faut dire que Tomas, Gascon ou non, fait très méditerranéen. Mais elle perdait un peu le fil, pour une fois ce n’était pas pour une mélancolie absurde ceci dit.

- J’espère bien que vous n’y rechignerez pas ! Je prends toujours ça pour un affront quand un homme refuse de se battre contre moi ! Mais vu avez raison, votre grand âge plus un petit avantage de nature… Ce serait pas très juste, on se battrait pas à armes égales !

Contre un vampire elle n’avait jamais tenté sa chance, ou son absence de chances, mais par contre depuis que Clara avait repris les combats clandestins, elle avait tâté autre chose que de l’humain. Des cambions et des garous principalement. Mais la sicilienne restait persuadée qu’ils retenaient leurs coups. Les scélérats ! Enfin, elle rentrait déjà souvent bien assez amochée comme ça.

Le rire que Clara avait provoqué chez son compagnon de route entraîna forcément le sien. Ses tracas l’avaient quittée le temps d’une conversation et ce vide incommensurable dont le seul vestige se retrouvait dans l’anneau qu’elle portait toujours à son doigt. Elle n’avait pas eu le cœur de le retirer… Pour le moment. Et cette pensée ne la parasitait pas pour l’instant.

- Je vous crois sur parole, je peux que le deviner, être dans les hautes sphères c’est sûrement pas toujours un avantage. Vous devez rêver de solitude et de tranquillité parfois j’en suis sûre !

L’espoir d’un trafic fluidifié fut vite remplacé par la déception d’un nouvel arrêt. Pas que la conversation soit désagréable au contraire mais si ils continuaient à stagner, ils allaient mourir de vieillesse ici. Enfin surtout Clara.

- Je suis très contente qu’elles vous aient plu ! Et absolument, on a encore un bout de temps, je veux bien en apprendre aussi !

Ceci dit elle ne s’attendait pas à ce qu’il lui sorte ce genre de mot qui, malgré le nombre d’années depuis lesquelles elle vivait en France, ne lui disait rien du tout. Elle ne cachait ni sa surprise ni sa curiosité. Vraiment cette expression était déjà bizarre, son accent faisait le reste.

- Coquebert ? Qu’est-ce que ça veut dire ? J’ai jamais entendu ça, c’est une insulte baroque ?

_________________

   
Sono qui, amore, nella tua anima e nel tuo cuore...
"[...] Ainsi nous naîtrions désormais avec le manque de notre moitié perdue, persuadés que nous pourrions peut-être un jour retrouver cette moitié perdue, cette âme sœur. En nous unissant à elle, nous retrouverions alors notre forme originelle, et ne souffririons jamais plus de la solitude."
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t351-our-roots-go-deep http://chtonya-verse.forumactif.com/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Constat amiable - Clara    

Revenir en haut Aller en bas
 
Constat amiable - Clara
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chtonya Verse ::  :: Centre de Parys-
Sauter vers: