AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 M'accorderez-vous cette danse ? — ft. Arthur et Tomas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Alice Delaunay
Humaine ✿ Staff

.
.: Petite chose lubrique :.
avatar
✠ Je suis : humaine • marquée • désespérément ordinaire
✠ J'ai : 24 ans
✠ Mon âme appartient : à celle que Tomas de Batz a choisi de servir, sa Majesté la Reine
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) Sio code sign (c) Beylin
☉ Messages : 631
MessageSujet: M'accorderez-vous cette danse ? — ft. Arthur et Tomas   29.03.18 22:34

Honnêtement, vraiment, je traîne un peu les pieds pour me préparer, ce soir. Toutes les soirées et autres bals où j’ai pu m’aventurer pendant l’année écoulée se sont soldés par une fuite de Tomas – s’il venait avec moi, d’ailleurs – et l’obligation de me farcir les langues de vipères de la Cour Nocturne en prime.
Certes, les choses ont bien changé entre nous depuis. Mais il me reste une appréhension bien réelle. Je me dis que ça ne peut que mal se passer.
Cependant, c’est apparemment une occasion spéciale, importante pour Tomas. J’imagine que je peux jouer les marquées bien sous tous rapports un soir de plus. Au pire des cas, je commence à avoir l’habitude de jouer les potiches.
Augustin va sans doute, soit râler que je ne suis pas assez sérieuse, soit me sermonner trente ans, de découvrir les raisons pour lesquelles je n’ai pas eu le temps de me pencher sur son camp d’entraînement de l’enfer.
Oups.

L’une des femmes qui s’occupent de m’apprêter pour les occasions officielles s’est déplacée pour l’occasion – avec deux de ses assistants. Je viens de passer des heures à me faire coiffer et maquiller, à devoir faire mon choix en robe et en bijoux assortis.
Mais je ressemble enfin à une femme digne de ce nom, qu’il paraît. Cheveux relevés en un élégant chignon dont quelques mèches savamment dégagées s’échappent, ornées de boucles artificielles, les yeux discrètement maquillés de sorte à mettre mon regard en valeur, collier et boucles d’oreilles d’argent en place, je me suis glissée dans une robe magnifique. Un beau bleu qui s’accorde avec le feu de mes cheveux.
J’ai tout de même réussi à négocier pour ne pas me retrouver affublée de talons trop hauts. Et je descends les escaliers avec la peur au ventre. Lélio, évidemment, n’a pas voulu venir. Enfin, pas que je sache. J’aimerais le faire changer d’avis, mais je doute d’être assez douée pour ça.

En attendant, Monsieur de Batz, lui, n’a pas vraiment le choix. Je l’appelle doucement dans le couloir tout en me dirigeant vers les escaliers. C’est Louis qui se présente d’abord, puisque, malgré la présence de mon cher Marquis à mes côtés, il m’accompagnera au bal. Sait-on jamais que Tomas doive s’absenter… Aequitas nous a déjà prouvé une fois que le Louvre n’était pas si sûr.

— Si je peux me permettre, madame, vous êtes ravissante, articule-t-il.

Je ne sais tout simplement pas quoi répondre, prise au dépourvu, alors je bafouille un remerciement avant de descendre les marches en dissimulant la vague angoisse qui m’habite sous un sourire un peu artificiel. Tout va bien se passer.

_________________
Maudits
TOUS ENSEMBLE
MON ÂME À DIS, MON COEUR À SES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t57-alice-a-sheep-among-wolv http://chtonya-verse.forumactif.com/t131-only-human-alice-delauney
Tomas de Batz
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Roi de la souille :.
avatar
Surveillez vos culottes
✠ Je suis : Un vampire - le capitaine des mousquetaires de la Reine - le Chambellan
✠ J'ai : 404 ans
✠ Mon âme appartient : La reine Charlotte de France
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) BABINE code sign (c) solosand gif (c) Alienor & fuckyeahdizzyandfranco
☉ Messages : 2012
MessageSujet: Re: M'accorderez-vous cette danse ? — ft. Arthur et Tomas   29.03.18 23:19

Tomas est prêt depuis longtemps. Il attend dans le hall d’entrée de l’hôtel particulier de la rue du Bac, vêtu de son uniforme des mousquetaires. L’officiel. Celui qui semble mettre Alice dans tous ses états - s’il avait su ça plus tôt ! Il a ciré ses bottes lui-même dès son réveil, a inspecté lui-même l’uniforme. Demi-cape bleu roi portée sur l’épaule gauche, brodée d’une imposante fleur de lys sur chemise blanche, plastron de cuir noir et décoré, bien que toujours fonctionnelle, évidemment brodée de la fleur de lys qui symbolise son grade, pantalon bleu roi, chapeau à plume, porté un peu sur le côté sur ses cheveux bouclés. Il porte même l’épée d’apparat, offerte par la reine lorsqu’elle l’a nommé Capitaine, quoiqu’il s’en délestera vite. Ce n’est vraiment pas pratique pour danser… Petit détail qui sort de l’ordinaire, il porte un mini-bouquet de fleurs de lys blanches aux pistils bleu clair à la boutonnière. A la main, il a un bouquet similaire, attaché à un bracelet destiné au poignet de sa marquée.

D’ailleurs, c’est Alice qu’il attend, quoique sa marquée n’est pas en retard, c’est plutôt lui qui est en avance. Pour l’instant, il rêvasse un peu, réfléchit, les yeux dans le vague. Il revient à lui quand la porte de l’étage se ferme. Il vérifie une dernière fois sa tenue dans le miroir de l’entrée - il lisse un pli imaginaire sur sa cape, ajuste son chapeau, effleure du bout des doigts les pétales. Quand il se retourne, qu’il lève la tête, Alice est en haut des marches.

Il cligne des yeux, reste la bouche entrouverte pendant qu’elle descend, au point que lorsqu’elle arrive devant lui, le vampire se trouve idiot, incapable d’articuler un son. Ses doigts se tendent vers elle, presque par réflexe, trouvent sa main. Là, il trouve enfin quelque chose à dire.

Tu es magnifique”.

Il n’a jamais dit que la chose serait intelligente. En plus, elle est loin du compte. Sa marquée est resplendissante. Le bleu de sa robe lui va magnifiquement, ses cheveux sont magnifiques, ses yeux sont… elle est magnifique. Le capitaine ose tout juste embrasser ses lèvres tant il craint de voir disparaître cette apparition d’un autre temps.

Madame, si j’avais su que vous seriez aussi belle, je me serais arrangé, j’ai peur de vous faire honte”.

Il porte ses doigts à ses lèvres pour un baise-main, ses yeux pétillent. Ils n’ont plus eu l’occasion de sortir ensemble depuis une éternité. Si Tomas n’est pas toujours friand des bals, s’il est bien conscient de ses manquements, de toutes ces fois où il a dû s’éclipser avant l’heure, cette fois, les choses seront différentes.

J’ai quelque chose pour toi”.

Il lui montre le bracelet, jusqu’ici soigneusement dissimulé dans son dos et se permet de le passer au poignet qu’elle lui offre. Un dernier sourire et il lui offre son bras, jusqu’à la voiture qui les attend dehors. Un véritable carrosse moderne, leur escorte suivra. Galant jusqu’au bout, Tomas lui tend une main serviable pour l’aider à descendre, la soulève même du sol sur la dernière marche pour lui éviter de marcher dans le reste d’une flaque dans la cour. Elle tournoie dans les airs avant qu’il ne la repose pour lui voler un baiser, qu’il ne lui ouvre lui-même la portière.

Sur la banquette arrière, il tient sa main, se perd dans ses yeux, embrasse encore ses doigts. Il n’ose plus l’embrasser par peur de ruiner sa mise en beauté, même si à ses yeux, elle serait tout aussi belle au naturel.

Merci de m’accompagner ma douce”.

Tomas voit à peine le temps passer, pendant le trajet, quand bien même ils n’échangent que peu de mots. Leur chauffeur manœuvre la voiture, s'insère dans une file de voitures qui avancent lentement maintenant, marquent l’arrêt, aussi. Le temps que les occupants de la voiture de tête ne descendent avant que la voiture ne file se stationner ailleurs. Bientôt, c’est leur tour. La voiture a à peine marqué l’arrêt que Tomas est déjà sorti, que son chapeau, retiré en entrant, retrouve sa place. Si c’est un valet qui ouvre la portière d’Alice, c’est sa main qu’elle attrape, accompagné d’un grand sourire. Le vampire lui offre son bras, s’empresse de la conduire à l’intérieur. Il fait encore frais, même si le bal annoncé est celui du printemps, même si sa nature de marquée rend la précaution inutile.

Ils suivent des couples, aussi élégamment habillés qu’eux, jusqu’à la salle du bal. Là aussi, le rythme est lent; le temps qu’un valet annonce tout le monde. Tomas commence à s’impatienter, un peu. Les rituels de la Cour l’ont toujours ennuyé.

Monsieur le Chambellan de la Reine, Monsieur le Capitaine des Mousquetaires, le marquis Tomas Augustin Charles de Batz, seigneur de Castelmore et mademoiselle Alice Delaunay”.

Dieu merci, sans lui, j’aurais été incapable de me souvenir de mon troisième prénom” murmure le vampire à l’oreille de sa cavalière dès qu’ils entrent.

_________________
I gave a piece of my heart to each of you. It did not break me, it did not kill me, if only, it made me stronger, it made me whole again and I never felt more alive. If that’s a curse, then I’ll be doomed everyday for the rest of my non-life.

Tomas s’exprime en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t197-unus-pro-omnibus-omnes- http://chtonya-verse.forumactif.com/t281-tomas-de-batz-kingdom-rises En ligne
Alice Delaunay
Humaine ✿ Staff

.
.: Petite chose lubrique :.
avatar
✠ Je suis : humaine • marquée • désespérément ordinaire
✠ J'ai : 24 ans
✠ Mon âme appartient : à celle que Tomas de Batz a choisi de servir, sa Majesté la Reine
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) Sio code sign (c) Beylin
☉ Messages : 631
MessageSujet: Re: M'accorderez-vous cette danse ? — ft. Arthur et Tomas   29.03.18 23:47

La réaction de Tomas me laisse toute gênée. Oui, vraiment. On pourrait croire que ce genre de compliments venant de lui ne me dérangerait plus, après tout. Néanmoins, c’est tout le contraire. Plus mon adorable vampire s’emporte, plus je fonds… et plus je suis mortifiée par toutes ces choses que je ne mérite très certainement pas.

Pas autant que toi, je réponds pourtant d’un ton presque timide.

Parce que mon Tomas et son uniforme d’apparat sont tout simplement parfaits. J’en viens à regretter d’autant plus ce bal. Vraiment. J’aurais adoré rester à la maison pour faire toutes sortes de choses avec le mousquetaire qui se tient devant moi et qui est beaucoup trop somptueux. Oui, somptueux.

Et je ne vois pas à qui vous pourriez faire honte, Monsieur le Capitaine.

Réponse faite avec tendresse alors qu’il prend ma main pour y déposer ses lèvres puis y passer un ravissant bracelet qui lui attire des remerciements. J’ai du mal à me détendre, mais je me sens tout de même bien moins stressée.
Il parvient même à me tirer un petit rire lorsqu’il me porte au dessus d’une flaque. En y mettant les formes, s’il vous plaît.

Le trajet se déroule bien vite – ce n’est pas comme si nous allions très loin, après tout. Mais le temps qu’il nous faut pour arriver devant les portes de salle de bal me paraît absolument interminable. Quand enfin, on annonce mon doux Marquis – à côté, ce mademoiselle Alice Delaunay fait bien triste, tiens, il faudrait que je me trouve deux ou trois titres – je crispe à peine ma main sur le bras qu’il m’a tendu pour me guider. Pour me donner du courage, voyez-vous.
Et ce même si je pouffe de rire à la remarque murmurée à mon oreille.

J’aurais pu te le rappeler, mon Tomas.

Comme si ça n’était pas évident.
Les convives s’arrêtent un bref instant pour voir le Chambellan entrer dans la salle, évidemment. Regards que je supporte sans paraître affectée le moins du monde, alors qu’intérieurement, je déteste ça. Vraiment.
Et l’idée de revoir un certain Arthur de Saint Vaast ne me réjouit pas plus.
Il faut dire que la dernière fois que je lui ai parlé, il essayait joyeusement de m’étrangler. Même si depuis, il a maîtrisé ce début de folie, et renoué avec Tomas, je me méfie de lui, je l’avoue.

Je te préviens, Tomas, maintenant que tu m’as traînée jusqu’ici, tu auras intérêt à me faire danser.

Sur cette charmante remarque proférée avec toute l’affection du monde, j’aperçois brièvement l’objet de ma méfiance.
Ô joie.

_________________
Maudits
TOUS ENSEMBLE
MON ÂME À DIS, MON COEUR À SES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t57-alice-a-sheep-among-wolv http://chtonya-verse.forumactif.com/t131-only-human-alice-delauney
Arthur De Saint Vaast
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Trifouilleur de cerveaux :.
avatar
✠ Je suis : Vampire | Lieutenant Mousquetaire | Specialiste du Renseignement - Contre-Espionnage
✠ J'ai : 418 ans
✠ Mon âme appartient : A la Reine
☉ Je suis actuellement :
  • indisponible (RP).
☉ Crédits : Tankred | Wiise
☉ Messages : 2526
MessageSujet: Re: M'accorderez-vous cette danse ? — ft. Arthur et Tomas   31.03.18 18:52

Le jour J était arrivé, un décompte des plus désagréable pour le Duc pour qui ce bal dispendieux et inutile était offert. Arthur est un homme de l'ombre, il déteste le Louvre et voilà que la Reine lui force presque la main pour faire tout ce qu'il déteste. Si seulement Elisa, sa marquée était encore là. Ce geste malheureux où il a brisé la nuque de la jeune femme sera un autre de ses plus grands regrets. Elle savait évoluer comme un poisson dans l'eau dans le milieu de la noblesse, après tout, elle en était issue. Puis elle était aussi, d'excellente compagnie. Dans l'hôtel particulier qu'il occupe dans l'île Saint Louis, Arthur a laissé ses affaires, il n'a touché à rien. C'était un peu de vie dans un décor figé. Elle lui manquait parfois. Surtout ce soir.

Le nouveau Duc du Nord serait seul. Arthur n'a même pas eu besoin de toucher deux mots à Taïsiya de ce qui l'attendait ce soir. La peintre est connue à la Cour, connue du Marquis mais le contexte était diffèrent que de la faire mander en tant qu'artiste. Quant à Lysea, c'était bien trop tôt, trop compliqué que de s'afficher en sa compagnie. Le nom des D'Harcourt est encore bien peu le bienvenue ici. Dans ce palais qu'il ne peut plus voir en peinture pour différentes raisons malgré bien des efforts. Le valet venu lui demander si il serait accompagné fut presque étonné de sa réponse. Il n'est pas le seul quand Arthur se rend donc, en tant qu'invité d'honneur, sans personne à son bras.

Certaines courtisanes et des pères en mal de bon parti l'ont dans le collimateur, encore plus maintenant qu'il est Pair du Royaume, mais il n'est pas intéressé. Alors les spéculations vont bon train. Grand bien leur en fasse. Le Mousquetaire est pour le moins secret sur ses affaires privées et la culture du silence est maîtrisé chez celui qui dirige les Renseignements Royaux. Les visages qu'il peut croiser ça et là ne lui sont pas inconnus, bien au contraire pour quelques uns d'entre eux. C'est fou ce que les apparences peuvent cacher comme mensonges et hypocrisies, corruptions et népotismes. Tout ce que le militaire déteste. Bon sang, que faisait Tomas ?

D'ailleurs, c'est en tout bon militaire que le Duc avait arboré l'uniforme d'apparat des Mousquetaires auquel il appartient en premier lieu. A ceci près qu'en sus du reste, il arbore l'écharpe rouge broché de la médaille militaire de l'ordre de Saint Louis, récompense inhérente à sa nouvelle fonction. Par Dis, tout ça pour ça. La nuit où il avait pu balancer ses ambitions, il aurait mieux fait de se couper de la langue. Comment ça, d'humeur maussade ? Le Duc a bien du mal à faire bonne figure mais il se force, tant bien que mal. Pourvu que cette mascarade et ce, très rapidement, au risque de se montrer désagréable.

Puis voilà que l'on annonce l'arrivée du Marquis ainsi que d'Alice. Il grince des dents. Cela aurait été idiot que le Chambellan ne vienne ici seul, à quoi il pensait ? Saint Vaast et la rouquine ne se sont pas vu depuis cette nuit là où il aurait pu l'épingler à un mur avec sa lame d'argent. Au lieu de ça, il avait transpercé son Sire et presque tué. Les temps ont changé, mais le souvenir reste, indélébile. Il est loin l'époque de cette rencontre, ici même, à deviser tranquillement dans les jardins du palais et aller même jusqu'à lui proposer de l'aider à évoluer dans cette même Cour qu'il méprise quoiqu'on en dise. Cela étant, Arthur n'en reste pas moins soulagé par la présence de son ami de toujours à qui, en plus de Lysea, il doit tout ça. Enfin, le titre, parce que le reste... Puis, il vient de comprendre quelque chose.

Malgré la défiance et la méfiance qu'Alice peut toujours ressentir à égard, Saint Vaast ne perd pas le sens des convenances et la salue en premier.

- Vous êtes magnifique Mademoiselle Delaunay. Je suis ravi de vous voir ici.

Voilà qu'il pourrait presque mentir. Le Duc n'a plus aucune animosité à son égard mais leur passif pourrait les empêcher de se montrer véritablement sincère. Il embrasse le dessus de la main gracile de la marquée puis se redresse.

- Au moins, ce faux-frère qui est là est en très bonne compagnie. - Il baisse d'un ton tout de même, le regard argenté obliquant vers le marquis – Oooh oui, je sais que c'est toi qui a concocté tout ça. Je me vengerais.

Le pointerait-il presque du doigt, non sans réprimer tout de même un sourire. Il lui enserre l'avant-bras.

- Rêves-pas pour avoir un baise-mains toi aussi. Bon sang, voilà enfin des visages connus. Ça se termine quand ? J'ai à faire.

Comme allez chez les D'Harcourt ou un crochet par l'atelier de Montmartre.

_________________
My lips feel warm to the touch. My words seem so alive. My skin is warm to caress. I'll control and hypnotise. You've taught me to lie without a trace. And to kill with no remorse. On the outside I'm the greatest guy.
Now I'm dead inside!
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t141-fidelissima-picardorum- http://chtonya-verse.forumactif.com/t157-the-vampyre-of-time-and-memories-arthur#1551
Tomas de Batz
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Roi de la souille :.
avatar
Surveillez vos culottes
✠ Je suis : Un vampire - le capitaine des mousquetaires de la Reine - le Chambellan
✠ J'ai : 404 ans
✠ Mon âme appartient : La reine Charlotte de France
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) BABINE code sign (c) solosand gif (c) Alienor & fuckyeahdizzyandfranco
☉ Messages : 2012
MessageSujet: Re: M'accorderez-vous cette danse ? — ft. Arthur et Tomas   31.03.18 22:15

Vraiment ? Tu vas te mettre à crier mon prénom en entier maintenant, quand je te prendrais?

Il a murmuré cette phrase si bas à son oreille qu’il pourrait douter qu’elle l’ait entendu. Sauf qu’elle l’a probablement entendu. Sans plus attendre, Tomas s’avance, sa marquée à son bras. Avant, quand leur relation n’était pas encore ce qu’il était, il n’aurait jamais osé la garder près de lui aussi longtemps. Il aurait dansé avec elle, bien sûr, mais ne l’aurait pas gardé à son bras. Il serait resté sagement près d’elle, sans la toucher, ombre silencieuse, ravi de l’avoir à ses côtés. Il n’aurait jamais cru qu’il se sentirait aussi bien, sans ce non-dit.

Je serais plus que ravi de te faire danser, ma douce. Néanmoins, si tu me le permets, j’aimerais inviter une autre que toi, juste pour une danse”. Arthur est en vu, lui aussi dans son uniforme de mousquetaire, à la différence notable de la récompense qui lui barre le torse. A la tête que tire son vieil ami, il préférerait sans doute passer à la guillotine que rester ici toute la soirée. “J’aimerais une danse avec la Reine. Ne serait-ce que pour obliger Arthur à danser avec elle ensuite. Regarde sa tête, peut-être que ça lui tirerait un sourire… en tous les cas, il va détester, et moi, je vais bien rire”.

Là aussi, il a chuchoté à son oreille. Tel un conspirateur, il se redresse dès que son plus vieil ami fait mine de s’approcher, se fend même d’un salut vers l’avant. Il est un marquis des plus polis, humble face à l’un des pairs de ce royaume.

Sa marquée se voit gratifier d’un baise-main qui le fait rougir. Presque aussitôt, le vampire sent le lien se refermer dans son esprit, à l’instigation d’Alice. S’il lui adresse un regard en coin, il ne lui pose pas de questions à voix haute, quoiqu’il s’interroge. Y a-t-il quelque chose qu’il devrait savoir? Il est vrai que leurs relations, à tous les trois, ont été tendus, et que si les choses se sont arrangées entre les deux mousquetaires, ce n’est peut-être pas le cas avec sa marquée.

Monsieur le duc enfin, vous me donnez trop de pouvoirs… Et c’est vraiment la faute de la reine”.

Pour le coup, il ne ment pas, la souveraine a réellement insisté. Charlotte de France tient beaucoup au faste de la Couronne. Tomas, un peu moins. Disons qu’il aimerait utiliser les royaux deniers à autre chose que des bals donnés trop souvent. Mais enfin, pour ce soir, Tomas a décidé de ne pas être le Chambellan. Le mousquetaire, un peu, parce que cet instinct-là ne le quitte jamais, mais Tomas avant tout. Tomas qui a envie de s’amuser, et cela commence par le dos d’une main élégamment tendu au Duc. Que son plus vieil ami ignore superbement pour lui serrer la main.

Arthur, mon cher, je crains que tu ne sois pas au bout de tes peines… La nuit commence à peine, et tu connais la reine, sa Majesté aime danser jusqu’à l’aube. En parlant de danse… j’ose espérer que tu m’en garderas une, mon ami. Une valse, peut-être?” Tomas adresse un grand sourire au concerné. S’il pense qu’il plaisante… non, le marquis compte bien lui demander officiellement une danse, au cours de cette soirée. “J’ai aussi entendu dire que tu étais le premier parti de France maintenant, n’hésite surtout pas, si tu as besoin d’aide pour négocier ton contrat de mariage…” Autre grand sourire. S’il était cruel, Tomas insisterait sur les nombreuses prétendantes du tout nouveau Duc. En fait, il est plutôt prévoyant. Il ne va pas griller toutes ses cartouches maintenant. “Ah. Une dernière chose… Tu as été prévenu, n’est-ce pas? Pour le discours que tu dois donner?

Il lâche l’information avec un grand sourire. Le frère taquin a hâte de le voir s’essayer à l’exercice, avec son air constamment renfrogné. Toutefois, le marquis se contrôle un peu. Le sourire moqueur se fait simplement joyeux quand, du coin de l’oeil, il aperçoit la Reine, qui s’approche dans leur direction, autant pour saluer son Chambellan que pour féliciter son duc, il suppose. Sa main libre se pose sur celle d’Alice, toujours accrochée à son bras. Il penche la tête vers elle, jusqu’à croiser son regard pour lui poser une question muette. “Tout va bien?”

_________________
I gave a piece of my heart to each of you. It did not break me, it did not kill me, if only, it made me stronger, it made me whole again and I never felt more alive. If that’s a curse, then I’ll be doomed everyday for the rest of my non-life.

Tomas s’exprime en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t197-unus-pro-omnibus-omnes- http://chtonya-verse.forumactif.com/t281-tomas-de-batz-kingdom-rises En ligne
Alice Delaunay
Humaine ✿ Staff

.
.: Petite chose lubrique :.
avatar
✠ Je suis : humaine • marquée • désespérément ordinaire
✠ J'ai : 24 ans
✠ Mon âme appartient : à celle que Tomas de Batz a choisi de servir, sa Majesté la Reine
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) Sio code sign (c) Beylin
☉ Messages : 631
MessageSujet: Re: M'accorderez-vous cette danse ? — ft. Arthur et Tomas   01.04.18 0:54

Je frissonne à la petite remarque de Tomas, même si je n’y réponds pas. Ça peut s’arranger, comme toujours lorsqu’il est question de sexe entre nous. Je suis quelqu’un de très arrangeant, vraiment.

Accordé, je lâche lorsqu’il me demande une danse avec Sa Majesté.

A regrets, je dois dire. Je ne l’aime pas tant, Charlotte, moi. Elle accapare trop l’attention de mon Marquis à mon goût, mais bien sûr, ce sont des choses qui se font, danser avec sa Reine lorsqu’on est Chambellan. Quel bonheur. Cette soirée s’annonce fantastique.
J’observe Arthur et pouffe de rire.
Malgré moi.
Parce que Tomas a l’air plutôt heureux d’être là, et que ça me fait plaisir, de le voir comme ça. La morosité qui était la sienne me semble moins omniprésente. J’ai moins peur pour lui, moins peur pour nous…

Et puis Arthur approche de nous. Le Duc me prend la main pour y déposer ses lèvres. Evidemment, aussitôt, les remarques osées et confessions intimes d’une certaine blondinette s’invite dans ma tête de linotte avec bien trop d’empressement. Je sens mes joues se teinter de rouge avec l’horreur la plus absolue, j’ai des images indécentes plein la tête, qui me forcent à fermer la porte de mon esprit au nez de ce pauvre Tomas.

Vous êtes trop aimables, Monsieur le Duc, je me force à bafouiller à moitié tout en essayant de retrouver contenance.

Heureusement, Arthur comme Tomas devisent entre eux. Je toussote et m’efforce de ravaler ma gêne et mon imagination bien trop serviable pendant ce temps. Désespérément. J’ai bien le droit de coucher avec qui je veux, surtout compte tenu de ses talents. C’était mon premier vampire, ils ont vraiment une endurance incroyable.
La voix de Lyz s’invite dans ma tête.
Par tous les Sat’hans de Dis, je vais l’assassiner.

Tout va très bien, je murmure à l’intention de Tomas, en sachant qu’Arthur peut peut-être entendre, mais que le brouhaha ambiant empêchera les autres de le faire. Un petit coup de chaud.

La Reine s’approche de nous. Je déglutis.
De mieux en mieux.
Je m’incline bien bas lorsqu’elle s’arrête près de nous, pendant que Tomas et Arthur la salue. Je ne suis rien ni personne, même si elle me fait signe de me relever. Ce que je fais, avant de tenter de me faire oublier. Mes joues ont enfin repris une carnation normale, après tout. Ne pas penser à Lyz, ne pas penser à Lyz. Surtout.

_________________
Maudits
TOUS ENSEMBLE
MON ÂME À DIS, MON COEUR À SES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t57-alice-a-sheep-among-wolv http://chtonya-verse.forumactif.com/t131-only-human-alice-delauney
Arthur De Saint Vaast
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Trifouilleur de cerveaux :.
avatar
✠ Je suis : Vampire | Lieutenant Mousquetaire | Specialiste du Renseignement - Contre-Espionnage
✠ J'ai : 418 ans
✠ Mon âme appartient : A la Reine
☉ Je suis actuellement :
  • indisponible (RP).
☉ Crédits : Tankred | Wiise
☉ Messages : 2526
MessageSujet: Re: M'accorderez-vous cette danse ? — ft. Arthur et Tomas   03.04.18 13:34

- L'idée de la reine ? Peste ! J'ai du travail moi... on a du travail.
Grommelle t'il, la main serrée sur la poignée de son épée d'apparat.

Le Duc s'est bien sûr chargé de repérer les moindres sorties qui pourrait lui permettre de se dérober quand le temps sera venu. Ce n'est pas tout ça, mais le Duc, Lieutenant des Mousquetaire et Maître Du Renseignements n'a pas de temps à perdre dans ce genre de mondanité. Les plus « à cheval » sur le protocole le verraient comme un ingrat et Saint Vaast n'en a cure. Il déteste cet endroit, il déteste ce qu'il représente, ce qui s'y est passé quelques niveaux en dessous et par dessus tout, il déteste tous ces gens. Misanthrope ? Certainement, quand il y a foule qui plus est. Ceci explique alors l'humeur quelque peu noir de l'invité d'honneur de cette nuit. Le fait de se trouver en compagnie de son frère et de sa marquée finalement l'isole de ce moment des plus désagréable.

- Réaliste ma chère. Vous nous faites tous passer pour des péquenauds des faubourgs désormais. Surtout celui-là d'ailleurs.
Dit il en désignant Tomas.

Le vampire ne manque pas de remarquer les joues empourprées d'Alice. Une petite lueur interrogatrice qui se fond dans son regard argenté mais le Duc ne dit rien. Oh, bien sûr, il se doute finalement très bien des raisons. Dommage qu'il lui fasse un peu de sang pour lire les pensées, il était curieux.
Arthur attrape une coup de champagne qu'il tend à Alice, non sans un sourire en coin. Il a bien comprit l'origine du malaise.

- Tenez. Cela vous fera du bien. Comment se porte votre grande amie ?

Le sous-entendu est gros comme une maison. Est-ce que le Duc ne s'amusait pas à en rajouter une couche sur le dos de cette pauvre marquée ?

Lysea n'a pas su ternir sa langue une première fois, elle lui avait avoué alors en apprenant que la marquée du Marquis s'était rendue quelques jours au Manoir, par Dis, allez savoir ce que la Démoniste a bien pu aller raconter. Bah ! Cela ne l'étonne guère. Arthur aurait aimé l'avoir à ses côtés et plus encore, pouvoir avoir Taïsya dans les parages. Une pierre, deux coups, qui aurait certainement embellit cette soirée à sa manière.

- J'ai failli me marier une fois et ça m'a suffit. Je n'ai plus la tête à ça alors ces « prétendantes » devront se chercher un autre pigeon.

Les serveurs serpentaient entre les différents groupes qui se constituaient ça et là dans la salle. Le gratin de la Noblesse mais aussi d'une certaine bourgeoisie s'était rassemblée ici. Tout ce microsome formait un réseau particulier, un monde dans le monde, une société parallèle dans laquelle malgré son titre, Saint Vaast a toujours refusé d'évoluer. Champagne, sang raffiné à l'alcool et autres joyeusetés du genre étaient offert aux convives et tout ça sur le dos du contribuable.

Saint Vaast s'était emparé d'un verre, à l'odeur, du whisky traînait dans le liquide rubicond, cela fera l'affaire. Cependant, la première gorgée manque de passer de travers lorsque son frère continue de le mettre en boite. Arthur grogne, peste même dans ses crocs.

- Par Dis, si cette histoire de discours est vraie, je te laisse en plan et je retourne au Bac et la Reine pourra dire ce qu'elle veut.

Leur petit jeu, d’extérieur, peu se montrer puéril. Le Marquis possède d'ailleurs une confortable avance dans ce domaine. On ne l'imaginerait pas si enclin à l'humour foireux et aux blagues de très mauvais goûts pour sa victime prédestinées. Arthur est plus direct, frontal quand c'est le cas, et sournois. Encore heureux que Saint Vaast parlait à voix basse car ladite Reine se présentait à eux. Le Duc se place d'instinct à côté du Chambellan puis la salue comme il se doit.

_________________
My lips feel warm to the touch. My words seem so alive. My skin is warm to caress. I'll control and hypnotise. You've taught me to lie without a trace. And to kill with no remorse. On the outside I'm the greatest guy.
Now I'm dead inside!
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t141-fidelissima-picardorum- http://chtonya-verse.forumactif.com/t157-the-vampyre-of-time-and-memories-arthur#1551
Tomas de Batz
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Roi de la souille :.
avatar
Surveillez vos culottes
✠ Je suis : Un vampire - le capitaine des mousquetaires de la Reine - le Chambellan
✠ J'ai : 404 ans
✠ Mon âme appartient : La reine Charlotte de France
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) BABINE code sign (c) solosand gif (c) Alienor & fuckyeahdizzyandfranco
☉ Messages : 2012
MessageSujet: Re: M'accorderez-vous cette danse ? — ft. Arthur et Tomas   03.04.18 15:41

Tomas s’amuse d’autant plus de son entrevue avec le tout nouveau Duc du Royaume qu’il savoure d’avance la tête de l'intéressé quand sa Majesté en personne viendra l’inviter à danser. A l’idée qu’Arthur puisse oser refuser, il a même envie d’éclater de rire. Bien sûr, cette petite plaisanterie ne suffira pas à remercier Alice pour sa patience. Toutes les autres danses seront pour elle.

Que veux-tu, mon ami? Je pensais qu’en ayant à mon bras la plus belle femme de Parys, son aura déteindrait sur moi et que je n’en serais que plus beau… mais il semble au contraire que ce soit l’effet inverse. En comparaison de sa beauté, je parais fade et terne”.

Il offre à sa marquée un sourire attendri, plein de l’amour qu’il lui porte. Quand Arthur en profite pour glisser en verre de champagne entre ses mains, lui se sert de ce qui a l’air d’être un mélange de vin et de sang. Un excellent crû, s’il se fie à l’odeur. Le marquis porte tout juste le breuvage à ses lèvres quand la lumière se fait dans son esprit.

Arthur demande à sa marquée des nouvelles de Lyséa d’Harcourt. Lyséa, sa meilleure amie, en relation avec le duc. Et pour qu’Alice rougisse autant, qu’elle s’excuse d’un “petit coup de chaud” quand il y voit plus l’expression d’une gêne. Oh. Il vient de comprendre. L’amour de sa non-vie est en train de s’imaginer des choses impliquant la blonde et le duc. Malheureusement pour elle, Tomas est d’humeur taquine. Il serait bien du genre à la presser de questions, plus tard, non pas pour le plaisir d’entendre ses réponses, mais pour celui de la faire rougir un peu plus.

Ah, tu me brises le coeur… Voilà mes espoirs qui s’envolent. J’ose espérer que tu seras plus indulgente avec moi, mon amour et que tu me laisseras miroiter cet espoir”.

L’humeur du Marquis est légère. Certes, il a du travail, Arthur aussi. Ils ont toujours du travail. Ils ont toujours une solution à apporter à un problème urgent. Il y a un risque l’un ou l’autre soit appelé hors de cette salle de bal, à un moment de la nuit. Le Royaume de France ne s’arrête jamais. C’est cela, plus qu’un manque de dévotion, qui donne parfois envie à Tomas de tout arrêter. Une fatigue mentale, à être constamment sur le qui-vive, à devoir se battre pour le moindre morceau. Mais si ce n’est pas lui, alors qui d’autre?

Ce n’est pas une farce, mon ami, mais tu as de la chance”.

La Reine est encore à quelques mètres. L’avancée est lente, pour celle qui doit saluer chaque convive sous peine de créer un mini-incident diplomatique. Le Marquis en profite pour remettre son verre au Duc, le temps pour lui de fouiller sous sa cape de sa main libre. Une poche y est cousue, dans lequel il a rangé un morceau de papier, soigneusement plié, qu’il glisse discrètement à son plus vieil ami en récupérant son verre de vin.

Tu as de la chance, parce que je suis un excellent ami. Le voilà, ton discours. Ne me remercie pas, ça me fait plaisir”.

Il lui adresse un clin d’oeil, juste avant de s’incliner aussi bas que le lui permet son habit devant sa reine, enfin présente devant eux.

Votre Altesse. Je suis ravi de voir cette couronne sur votre tête”.

En partie parce qu’il s’agit de celle qu’Arthur et lui se sont embêtés à retrouver. Comme c'est aussi l'élément déclencheur qui a permis à Tomas de lui obtenir ce titre de Duc...

_________________
I gave a piece of my heart to each of you. It did not break me, it did not kill me, if only, it made me stronger, it made me whole again and I never felt more alive. If that’s a curse, then I’ll be doomed everyday for the rest of my non-life.

Tomas s’exprime en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t197-unus-pro-omnibus-omnes- http://chtonya-verse.forumactif.com/t281-tomas-de-batz-kingdom-rises En ligne
Alice Delaunay
Humaine ✿ Staff

.
.: Petite chose lubrique :.
avatar
✠ Je suis : humaine • marquée • désespérément ordinaire
✠ J'ai : 24 ans
✠ Mon âme appartient : à celle que Tomas de Batz a choisi de servir, sa Majesté la Reine
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) Sio code sign (c) Beylin
☉ Messages : 631
MessageSujet: Re: M'accorderez-vous cette danse ? — ft. Arthur et Tomas   03.04.18 22:37

En plus de ça, le Duc insiste, à complimenter ma mise et le reste. Et voilà que Tomas s’y met. De mieux en mieux. Les choses sont absolument fantastiques.

Oh, comme si je pouvais faire de l’ombre à Monsieur le Marquis, je souffle.

A moitié sérieuse, à moitié amusée.
Ceci avant que le regard d’un certain Arthur ne s’accompagne d’un sourire avant qu’il ne me tende une coupe… Et ne m’interroge sur Lyséa. Je vais les tuer, tous les deux, finalement. Un très joli meurtre. Avec un superbe enterrement. Je pique un fard d’autant plus prononcé que je crois bien que mon vampire à moi a compris de quoi il retournait, plus ou moins.

Elle allait… Euh, extrêmement bien la dernière fois que je l’ai vue. Très satisfaite de sa nuit… De sa vie, seigneur, de sa vie.

Je n’ai jamais autant remercié l’arrivée de Sa Majesté. Altière, à son habitude, je l’observe saluer ses sujets avec grâce, à se fendre d’un sourire chaque fois… C’est amusant, la façon dont elle arrive toujours à paraître des plus… Et bien, royales, malgré le fait que tout le monde sache ici qu’elle serait capable d’arracher la tête d’un des convives sans sourciller.
Notre trio salue avec tout le cérémonial qui s’impose. Comme toujours, je me sens totalement hors de propos, entre les deux vampires qui ont bien plus l’habitude que moi de tout ce tralala.
Enfin, le Chambellan a visiblement décidé que le tralala n’était que peu de choses. Je ne réagis pas malgré le fait que le type insupportable qui m’a appris l’étiquette s’offusque sous mon crâne. J’utilise la méthode prudente : la fermer et attendre que ça passe. De toute façon, Charlotte ne m’adresse que rarement la parole.

— Monsieur le Duc, nous nous réjouissons d’entendre le discours que vous allez prononcer ce soir.

Un sourire. Qui tient plus de la politesse que d’un sourire sincère, je dois dire. Enfin, j’ai toujours l’impression que Charlotte est un requin qui ne fait rien de sincère. Je crois que je ne l’apprécie pas plus qu’elle ne le fait avec moi.

— Nous savons à qui nous devons le plaisir de l’avoir vue retrouver sa place, Monsieur de Batz.

Ce qui sonnerait presque comme une réprimande, vu l’amabilité dont elle fait preuve.

— Mais passons.

Elle se tourne vers Arthur et lui tend une main gracieuse et assurée.

— Monsieur le Duc, vos talents de danseur nous ont trop été vanté pour que vous puissiez vous dérober à votre devoir ce soir. Considérez cela comme un ordre de votre souveraine.

Intérieurement, je soupire de soulagement que son choix se soit portée sur monsieur le Duc. J’aurais eu du mal à museler ma répugnance si elle m’avait volée un certain Tomas… même si je me doute que son tour viendra. A raison, d’ailleurs.

_________________
Maudits
TOUS ENSEMBLE
MON ÂME À DIS, MON COEUR À SES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t57-alice-a-sheep-among-wolv http://chtonya-verse.forumactif.com/t131-only-human-alice-delauney
Arthur De Saint Vaast
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Trifouilleur de cerveaux :.
avatar
✠ Je suis : Vampire | Lieutenant Mousquetaire | Specialiste du Renseignement - Contre-Espionnage
✠ J'ai : 418 ans
✠ Mon âme appartient : A la Reine
☉ Je suis actuellement :
  • indisponible (RP).
☉ Crédits : Tankred | Wiise
☉ Messages : 2526
MessageSujet: Re: M'accorderez-vous cette danse ? — ft. Arthur et Tomas   07.04.18 18:25

- La plus belle du royaume tu veux dire et à côté de cette dame, tu pourrais faire tout ce que tu veux mon pauvre Tomas, ça ne changera rien. Tu resteras toujours malheureusement... Un Gascon.

Le Duc aurait presque pû dire ça avec un faux air dégoûté mais ne peut s'empêcher de sourire puis presque de rire – fait exceptionnel depuis le début de la soirée – en entendant la pauvre Marquée se prendre les pieds dans le tapis. En fait, Saint Vaast retient son hilarité autant qu'il le peut, la noie alors dans son verre de sang qu'il vide d'un traite finalement puis le repose dans un geste habitué sur le premier plateau qui passe.

- Quel joli lapsus. Elle ne sait pas tenir sa langue n'est-pas ? Grand bien m'en fasse d'ailleurs.

Et il la taquine de plus belle, non sans un regard en coin vers le Marquis qui semblait avoir à peu près compris la teneur et le sujet de l'échange. Le temps où il aurait pu clouer la pauvrette à un mur comme une petite libellule à qui il aurait arracher les ailes pour le plaisir est, d'apparence, si loin.

Peut-être que si Lysea s'était trouvée à son bras, Arthur aurait pu esquiver tout ce foutoir plus aisément. Il le regrette. Les deux amants avaient trouvé d'un commun accord que se montrer de la sorte aux yeux de toutes ces commères et vautours en mal de potin était un peu prématuré et surtout, politiquement risqué. Bien que pour ce dernier point, Saint Vaast s'en contrefout comme de sa première gorgée de sang. Mais il l'avait écouté, la démoniste le pensant toujours capable du contraire.

Il se rattraperait bien comme il se doit. Mais ça c'était avant que Tomas ne lui colle un papier dans le creux de la main et lui certifie alors que le discours était bien réel et surtout attendu. Cette fois, c'est presque de l'effroi qui pourrait se voir sur le visage du Lieutenant si peu expressif en temps normal.

- Par Dis, bon sang, c'est pas une blague. Il faut que je sorte de là et rapidement. Reprend cette écharpe et cette foutue médaille si ça peut m'éviter ça.


Il n'aura même pas le temps de lire ce que le Marquis lui avait préparé que la Reine lui tombe dessus, enfin leur tombe dessus à tous les trois. C'est à grand peine que le nouveau Duc dissimule une grimace qui en dit long sur ce qu'il pense de foutu bal. Ses pensées sont toutes aussi noires et encore heureux qu'il n'y ait que lui dans toute cette salle pour les entendre sinon, on le clouerait sur les grilles du Louvre en attendant l'aube tant il maudit Charlotte à cet instant.

- Je suis très mauvais orateur, votre Majesté. J'espère que vous saurez me pardonner.

On se défend comme on peut, on cherche une échappatoire et vite.
Tout comme Tomas, Arthur s’incline alors aussi bas, réminiscence d'un passé lointain qui a ré-émergé contre toute attente il y a seulement deux ans. Il fronce légèrement le regard aux paroles de la souveraine qui a son humble avis, ne sont clairement pas bien aimable à l'égard de la rouquine. Cependant, Arthur estime que ce n'est pas ses affaires.

La Reine lui tend obligeamment la main, Saint Vaast déglutirait presque d'appréhension et feint d'être A.BSO.LU.MENT ravi de la perspective qu'elle lui offre.

- Je me demande bien qui a bien pu oser vous mentir de la sorte.

Il tourne le regard vers Tomas tandis que l'ambiance change dans la salle toute entière. Arthur avait dit qu'il refuserait c'est ça ? Un ordre... voilà qu'elle savait faire plier un militaire comme personne et le Duc qui s'éloigne non sans se tourner vers le Marquis et Alice, proférant une menace silencieux, articulée « Je vais te tuer... ». Dans quoi s'était-il embarqué ? Toujours est-il que le Duc se sous-estime dans certains talents cachés. Pourquoi passerait-il si il décevait la Reine elle-même et tout ces regards qui obliquent vers eux. L'homme de l'ombre déteste ce moment, le pire de sa vie et de sa non-vie aussi tiens. Mais il s'y plie, c'est à ce prix qu'il pourrait faire son devoir. Enfin...

Ca s'agite, les convives sont invités à rejoindre le centre de la salle. Le Marquis n'aura peut-être pas remarqué que son ami avait profité de leur poignée de main et d'une certaine proximité pour déboucler son ceinturon qui finirait par ses prendre dans ses pieds tôt ou tard.

_________________
My lips feel warm to the touch. My words seem so alive. My skin is warm to caress. I'll control and hypnotise. You've taught me to lie without a trace. And to kill with no remorse. On the outside I'm the greatest guy.
Now I'm dead inside!
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t141-fidelissima-picardorum- http://chtonya-verse.forumactif.com/t157-the-vampyre-of-time-and-memories-arthur#1551
Tomas de Batz
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Roi de la souille :.
avatar
Surveillez vos culottes
✠ Je suis : Un vampire - le capitaine des mousquetaires de la Reine - le Chambellan
✠ J'ai : 404 ans
✠ Mon âme appartient : La reine Charlotte de France
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) BABINE code sign (c) solosand gif (c) Alienor & fuckyeahdizzyandfranco
☉ Messages : 2012
MessageSujet: Re: M'accorderez-vous cette danse ? — ft. Arthur et Tomas   07.04.18 22:20

Tu sais quoi? Je pourrais sans doute me vexer de ce ton, mais enfin… tu n’es qu’un nordiste ignorant, je te pardonnerais donc ton erreur, en grand seigneur que je suis”.

Vieille rancune que voilà. S’il était vraiment d’humeur à être faussement mesquin, Tomas lui signifierait que c’est à la bonté du Gascon qu’il doit d’être mousquetaire. Au temps de la création de la compagnie, elle n’était constituée que de gentilshommes gasconnais. Il a fait sauter cette règle, au moment de la création de la compagnie par Charlotte. Sinon, il se serait sans doute retrouvé bien seul, dans la compagnie nocturne.

Le lapsus d’Alice vient confirmer ce qu’il soupçonne, et s’il s’amuse des taquineries du duc, il ne fait pas un geste pour venir en aide à sa marquée, empêtrée dans ses rougeurs et ses bafouillements. Au même titre qu’Arthur semble peu à peu réaliser l’ampleur de sa situation.

Tu l’as voulu ton écharpe? Tu te la gardes”.

D’autant qu’il se voit mal expliquer à sa majesté que finalement, son dernier duc en date a changé d’avis et préférerait redevenir simple baron, sous la seule excuse de s’éviter un discours et une danse avec la reine.

Votre Majesté, j’ose espérer que vous savez que le Duc ne fait que se montrer modeste pour l’une comme pour l’autre de ses activités. Il est un excellent danseur et un très bon orateur”.

Et Tomas profite complètement de la situation, Alice à son bras. Au point d’adresser un grand sourire en réponse aux menaces de mort du plus récent des Ducs de France. Son sourire ne l’a pas quitté quand il pivote vers Alice et qu’il s’incline devant elle pour lui réclamer une danse… et se redresser aussitôt avant d’avoir pu aller au-delà du “m’accorderez-vous…”. Car le mousquetaire a très distinctement senti son pantalon glissé sur ses fesses et a dû se redresser en vitesse, en même temps qu’il portait la main à son ceinturon pour éviter une catastrophe.

Ah le sale petit…” grogne Tomas en souriant. Il remet de l’ordre à sa tenue, non sans fusiller Arthur du regard, à quelques mètres de là. Un signe de sa part et un valet s’approche, à qui il remet son épée. S’il doit danser, ce sera plus simple. S’il doit se venger d’Arthur aussi. Enfin prêt, il se retourne vers Alice. “Pardonnez-moi de cette interruption ma chère. Vous qui êtes la plus belle femme de Parys et même du royaume, auriez-vous la bonté d’accorder une danse au Gascon mal dégrossi que je suis?

_________________
I gave a piece of my heart to each of you. It did not break me, it did not kill me, if only, it made me stronger, it made me whole again and I never felt more alive. If that’s a curse, then I’ll be doomed everyday for the rest of my non-life.

Tomas s’exprime en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t197-unus-pro-omnibus-omnes- http://chtonya-verse.forumactif.com/t281-tomas-de-batz-kingdom-rises En ligne
Alice Delaunay
Humaine ✿ Staff

.
.: Petite chose lubrique :.
avatar
✠ Je suis : humaine • marquée • désespérément ordinaire
✠ J'ai : 24 ans
✠ Mon âme appartient : à celle que Tomas de Batz a choisi de servir, sa Majesté la Reine
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) Sio code sign (c) Beylin
☉ Messages : 631
MessageSujet: Re: M'accorderez-vous cette danse ? — ft. Arthur et Tomas   08.04.18 18:20

Je ne… Je… Si vous pouviez simplement changer de sujet, peut-être ?

Voix piteuse.
Enfin, de toute façon et merci à qui de droit pour ça, la Reine m’épargne de m’enfoncer plus dans ce moment extrêmement gênant pour mon aimable personne en soustrayant le Duc à notre présence. J’ai tout de même eu le temps de voir comme une envie de fuir en lui, et j’avoue que je m’en amuse.
Bien fait pour lui, tiens. J’espère qu’il se prendra les pieds en dansant, ça ne serait que justice.

Nous n’en doutons pas, s’amuse la Reine en réponse à Tomas qui enfonce le clou pour le cher Arthur.

Charlotte paraît tout à coup moins glaciale. Elle s’avance au centre de la pièce avant de tendre une main gracieuse vers son cavalier malgré lui. Les premières notes retentissent au moment où mon regard délaisse le couple pour revenir sur mon Marquis… Qui semble avoir quelques problèmes bien à lui. Regard appuyé pour son ceinturon qu’il ajuste un peu précipitamment. Je me retiens de ne pas exploser de rire.

Je crains que le Duc ne soit d’humeur un peu taquine.

Charmant sourire, plein de la plus totale innocence.

Néanmoins, je ne vous tiendrais pas rigueur du manque de… Fiabilité de votre mise, monsieur le Marquis.

Je lui tends la main et le laisse m’entraîner avec toute l’aisance du monde. J’ai toujours adoré danser, et apprendre mon lot de danses de salon en tous genres ne m’a pas le moins du monde dérangé, bien au contraire. Paraît-il que je fais montre d’une certaine grâce dans ces situations. Des conversations saisies au détour d’un bal ou d’un autre.

Je suis ravie que tu te sois enfin décidé à m’emmener danser, mon amour, je soupire.

Rien qui ressemble de près ou de loin à une critique, juste une joie sincère. Habituellement, mes cavaliers m’apparaissent bien moins plaisant.
Pendant que nous valsons, Sa Majesté fait de même avec le bienheureux Duc. Quand la musique s’achève, les musiciens ne recommencent pas à jouer. Silence religieux quand Charlotte prend la parole.

Mes chers amis, nous sommes ravies de vous accueillir cette nuit. Rien ne saurait nous plaire plus que d’être entourée de notre Cour. Néanmoins, ce bal n’est pas donné au hasard, ni pour satisfaire mes envies de danse, mais pour honorer un vampire qui nous a été loyal des siècles durant et qui mérite amplement de recevoir de notre main le titre de Duc des Haut-de-France. Il est notre plaisir que de présenter à la Cour Monsieur le duc des Marches du Nord, Monsieur Arthur de Saint-Vaast.

L’assemblée accueille comme il se doit notre tout nouveau Duc. Je ne sais pas trop ce que sa nomination m’inspire, probablement une certaine joie, sauf que c’est celle de Tomas et non la mienne. Les jeux de pouvoir me laissent de marbre.
En revanche, entendre le discours de Arthur m’enthousiasme, après le peu d’envie dont il a fait preuve.

_________________
Maudits
TOUS ENSEMBLE
MON ÂME À DIS, MON COEUR À SES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t57-alice-a-sheep-among-wolv http://chtonya-verse.forumactif.com/t131-only-human-alice-delauney
Arthur De Saint Vaast
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Trifouilleur de cerveaux :.
avatar
✠ Je suis : Vampire | Lieutenant Mousquetaire | Specialiste du Renseignement - Contre-Espionnage
✠ J'ai : 418 ans
✠ Mon âme appartient : A la Reine
☉ Je suis actuellement :
  • indisponible (RP).
☉ Crédits : Tankred | Wiise
☉ Messages : 2526
MessageSujet: Re: M'accorderez-vous cette danse ? — ft. Arthur et Tomas   09.04.18 20:46

Arthur manque de se faire remarquer par la Reine elle-même lorsqu'il se retient de pouffer de rire en voyant le Gascon perdre ses chausses. Dommage, il a du réflexe le bougre mais la soirée n'est pas terminée. Enfin pour lui non plus. Le Duc ne rêve que d'être appelé sur une scène de crime, une attaque, à la Bastille sombre et humide, qu'importe mais loin d'ici. La vie de la Cour l'indispose et croiser parfois le regard de ces prétendantes qui n'attendent que de mettre la main sur sa fortune et Hardelot, voilà de quoi le mettre encore plus de mauvaise humeur, si c'était possible encore.

Cependant, le vampire fait preuve d'une étonnant capacité à ne rien montrer de ses sombres pensées. C'était tout de même un honneur que de danser avec la souveraine la plus puissante d'Europe. Cette reine à qui il a prêté allégeance depuis le départ, cette dynastie qu'il a servi toute sa vie et sa Non-Vie, avant et après l'Empire. Il fait mentir sa propre auto-dérision et offre une danse des plus convenable à la Reine. Mais le pire finalement restait à venir.

Pendant que Charlotte s'éloigne pour se placer devant l'assemblée, Saint Vaast en profite pour rapidement lire le discours que lui avait préparé Tomas. Et il a bien fait d'ailleurs parce que ce foutu Chambellan avait toute de même réussi à glisser un « Que vive la Gascogne et la France, sus au Nordien ! » en fin de paragraphe. Petit salopard ! D'ailleurs, où était le Chambellan et sa bonne amie ? Pas le temps de chercher.

Un verre, deux verres avalés d'une traite sous les yeux ronds du serveur qui attendait le retour des verres puis voilà son tour de faire son entrée officielle dans cette lumière qu'il a tant fui, toute sa non-vie. L'assemblée s'écarte pour le laisser passer, son attitude change du tout au tout. Difficile de ne pas devenir la certaine rigueur militaire du bonhomme. Malgré le fait qu'il veuille fuir cet endroit de tout son âme, Arthur reste néanmoins fier de l'honneur qu'il reçoit. Bonne mémoire oblige, il a retenu les quelques lignes du texte de Tomas. L'Immortel salue la Reine et se tourne alors vers toutes ces trognes qu'il méprise et avec un discret sourire en coin. Être Pair du Royaume n'était pas rien parmi ces parasites hypocrites, il pourrait presque s'en donner à cœur joie dans les mois qui suivront.

Exercice toujours périlleux au milieu de tant d'oreilles, de mauvaises langues aussi dans cet ère où tout se sait, se partage en quelques secondes. Il cherche des yeux son ami, repère sa grande carcasse, pourrait presque être déçu de le voir encore avec son pantalon.

Arthur remercie la Reine de l'honneur qu'elle lui a fait par cette nomination. Évidemment, il en profite pour mettre en lumière le-dit Gascon vers qui les regards se tournent. Ce n'est pas un secret de savoir que les deux vampires sont liés bien au delà du devoir et du rang. Cependant, le Duc met clairement l'accès sur le mérite, sur l'honneur et l'aspect désintéressé de ses motivations lorsqu'il a rejoint les rangs des Mousquetaires et des fidèles sujets de sa majesté. Histoire de faire taire et tuer dans l’œuf les rumeurs de népotisme. Il ne peut s'empêcher de viser certaines personnes dans la foule qu'il sait très encline à ce genre de fiel. Non sans un sourire presque narquois.
Bref rappel du contexte actuel, tendu si l'en est sans pour autant rentrer dans le vif d'un sujet qui fâche. Promettant alors que le Nord sera terre royale quoi qu'il en coûte. Il se retient d'enjoindre les pique assiette à s'empiffrer comme ils le faisaient depuis le départ, se contente d'un « merci de la présence à tous  pour cette soirée' ». Simple, sobre, concis et volontairement direct.
Message dissimulé envoyé à qui de droit.

Il remercie de nouveau Charlotte qui relance de nouveau les festivités sans attendre. Il lui fallait un verre et vite.

_________________
My lips feel warm to the touch. My words seem so alive. My skin is warm to caress. I'll control and hypnotise. You've taught me to lie without a trace. And to kill with no remorse. On the outside I'm the greatest guy.
Now I'm dead inside!
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t141-fidelissima-picardorum- http://chtonya-verse.forumactif.com/t157-the-vampyre-of-time-and-memories-arthur#1551
Tomas de Batz
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Roi de la souille :.
avatar
Surveillez vos culottes
✠ Je suis : Un vampire - le capitaine des mousquetaires de la Reine - le Chambellan
✠ J'ai : 404 ans
✠ Mon âme appartient : La reine Charlotte de France
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) BABINE code sign (c) solosand gif (c) Alienor & fuckyeahdizzyandfranco
☉ Messages : 2012
MessageSujet: Re: M'accorderez-vous cette danse ? — ft. Arthur et Tomas   09.04.18 23:23

Taquine? Hum, ce serait loin du compte… Il faut dire aussi que sa marquée a loupé quelques épisodes. Si elle a été quelque peu impacté par les conséquences de sa soirée de beuverie, elle n’est pas forcément au courant des effets. Peut-être qu’il lui expliquera, à un moment ou à un autre, que lui et le duc du Nord sont présentement lancés dans un jeu stupide entre frères, une escalade de bêtises qui risque bien de leur faire du tort.

Mais pour l’instant, les deux vampires quadricentenaires ont trop peu l’occasion de s’amuser, ont trop d’amitié, l’un pour l’autre, pour s’arrêter en si bon chemin. Disons-le aussi, chacun est trop têtu pour laisser le dernier mot à l’autre.

Vous êtes trop aimable avec moi, Madame, mais soyez assurée que je ferais payer au dernier pair de ce royaume son outrecuidance”. A défaut de pouvoir l’embrasser à pleine bouche - en plein milieu d’un bal royal, au vu de l’étiquette, cela ferait mauvais genre - ce sont les doigts de la jeune femme qu’embrasse Tomas, juste avant de la mener au centre de la piste. “Moi aussi, cela m’a manqué ma douce”.

Tomas n’est pas friand des bals, mais il aime danser. Il a toujours été un excellent danseur, talent bien nécessaire à la cour, mais aussi pour pouvoir socialiser en dehors. Bien sûr, on ne danse pas la même chose à la cour du roi ou de la reine en place que dans la taverne du coin où se retrouvent les mousquetaires. Cette danse-là, la première qu’il partage avec Alice depuis des siècles, lui parait durer trop peu de temps. Il ne songe même pas à la taquiner, à propos des confidences qu’a pu lui faire son amie Lyséa d’Harcourt quant à sa relation avec le duc. Pour une fois, Tomas veut juste profiter de l’instant, sans parler.

Cette danse à peine terminée, le Chambellan n’a qu’une envie : en commencer une autre, inviter encore Alice, se plier à sa promesse de danser avec elle toute la nuit, mais il connaît aussi assez le cérémonial de la Cour pour savoir que c’est l’heure des discours. Comme les autres, voire même encore plus attentivement, il écoute d’abord sa reine, introduire le Duc, puis le Duc, se plier à l’exercice du discours.

Au passage, il note qu’Arthur donne l’impression d’avoir un balai entre les fesses, mais enfin… mettons cela sur la rigueur militaire et sur la vision biaisée d’un frère qui a envie de se ficher de lui.

Pour ce discours aussi, Tomas se montre attentif, mais pas pour les raisons qu’on croit. Oh, bien sûr, cela ne fait pas de mal, quand Arthur le mentionne, de pouvoir hocher la tête, même de pousser l’audace jusqu’à ôter son chapeau pour un salut plus profond, mais ce n’est pas ça, que le Chambellan attend. Il veut entendre son plus vieil ami conclure son discours par cette petite boutade qu’il y a glissé. Et quand Arthur conclut, sans cette petite phrase, Tomas lâche tout naturellement un “foutredieu” à voix basse. Ce qui lui vaut un regard étonné d’Alice.

Quoi? Moi aussi, je suis facétieux”.

Alice n’a pas quitté son bras, pendant toute la durée du discours. Il ne se souvient même plus le lui avoir présenté, simplement qu’elle y est accrochée. Sa main libre s’est d’ailleurs posée sur la sienne, l’un des rares gestes intimes qu’ils peuvent se permettre avec l’étiquette rigide de la cour. La Reine a tout juste le temps d’inviter ses convives à retourner danser, l’orchestre se prépare, que Tomas tend déjà sa main à la plus belle femme de Parys, du Royaume de France, du monde, celle qu’il veut inviter à danser.

Avant de devoir retenir sa main, quand la présence de sa reine, aperçut du coin de l’oeil, le fait se tourner vers elle.

“Monsieur le Chambellan, vous n’imaginiez pas, tout de même, que je ne profiterais pas de vos talents de danseur. Me permettez-vous?”

Une main tendue, royale. L’invitation est faite d’un ton cordiale, mais a-t-il vraiment le choix? Non. A-t-il envie de refuser? Oh, il aimerait danser avec Alice, et rien qu’avec elle, mais il n’a rien contre l’idée de danser avec Charlotte de France.

Il se tourne quand même vers elle avec un regard d’excuse, porte une nouvelle fois sa main à ses lèvres et au lieu de chuchoter, il s’essaie à lui murmurer quelque chose, au travers du lien.

Je serais très imaginatif, au lit, tout à l’heure, si tu oses inviter ce ronchon d’Arthur à danser”.

_________________
I gave a piece of my heart to each of you. It did not break me, it did not kill me, if only, it made me stronger, it made me whole again and I never felt more alive. If that’s a curse, then I’ll be doomed everyday for the rest of my non-life.

Tomas s’exprime en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t197-unus-pro-omnibus-omnes- http://chtonya-verse.forumactif.com/t281-tomas-de-batz-kingdom-rises En ligne
Alice Delaunay
Humaine ✿ Staff

.
.: Petite chose lubrique :.
avatar
✠ Je suis : humaine • marquée • désespérément ordinaire
✠ J'ai : 24 ans
✠ Mon âme appartient : à celle que Tomas de Batz a choisi de servir, sa Majesté la Reine
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) Sio code sign (c) Beylin
☉ Messages : 631
MessageSujet: Re: M'accorderez-vous cette danse ? — ft. Arthur et Tomas   10.04.18 0:00

La danse terminée, je me retrouve donc au bras de Tomas, à attendre le discours de Arthur. Dans lequel, je dois dire, je reconnais les mots de mon Marquis de compagnon, autant que les touches que le Duc y apporte. J’aurais envie d’applaudir en reconnaissant les discrètes piques qui s’y glissent. En cela, nous nous sommes compris, il y a plusieurs mois. Monsieur de Saint Vaast est aussi ennuyé que moi par certaines langues de vipère.  
Lorsqu’il se mêle aux convives de nouveau, je ne le quitte pas de suite du regard. Le pauvre s’empare d’un verre dès qu’il le peut, et je dissimule un sourire amusé.
J’aurais presque peine pour lui. Je n’aime pas les bals et autres occasions mondaines lorsque je m’y retrouve seule, mais quand Tomas est dans le coin, les commentaires des uns et des autres me laissent de marbre et sont d’autant plus faciles à esquiver d’un adorable sourire…
Jusqu’à ce que Sa Majesté ne vienne m’enlever mon vampire, cela étant.

Lequel s’excuse sans le moindre mot tout en déposant ses lèvres sur la main que je lui abandonne volontiers. Je ne quitte pas mon sourire, même s’il y a en moi une certaine jalousie à l’égard de Charlotte. Longtemps, je me suis demandée si Tomas n’entretenait pas des sentiments pour elle, lorsqu’il se montrait si distant avec moi… Après tout, la Reine est belle, la Reine est celle qu’il a formée et protégée des années durant.
Aujourd’hui, je ne peux empêcher une vague incertitude de demeurer.

Mais enfin, ce n’est qu’un détail, d’autant qu’une fois de plus, je me retrouve avec les joues d’un éclatant rouge vif, à toussoter pour dissimuler mon embarras. D’une part, parce que Tomas semble oublier que la moitié de la salle à un odorat plus que performant, et que malgré moi ses paroles tendent à me laisser pleine d’un désir difficile à dissimuler. D’autre part, parce que… Arthur. Il ne va pas rater l’occasion de me taquiner, j’imagine.
J’hésite donc, mais finalement, le petit marché que me propose Tomas prend le pas, et je me mets à la recherche d’Arthur, que je trouve occupé à se noyer dans une coupe de champagne.
Je lui fais un sourire un peu hésitant, cette fois, les mains entrecroisées devant moi mais le regard dans le sien – mélange d’assurance et d’une relative timidité.

Monsieur, je n’ai certainement pas la grâce de Sa Majesté… Néanmoins, je serais honorée si vous partagiez avec moi la prochaine danse.

Dans ma tête, une pensée qui tourne en boucle. Ne pas penser à Lyséa, ne pas penser à Lyséa, ne pas penser à Lyséa… Et bon sang, cesser d’imaginer Arthur nu dans un lit avec elle. Ou contre un mur. Ou… Putain Alice tu vas fermer ta gueule oui ?!
Je prie pour ne pas essuyer un refus en plus du reste… ou alors est-ce l’inverse ?

_________________
Maudits
TOUS ENSEMBLE
MON ÂME À DIS, MON COEUR À SES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t57-alice-a-sheep-among-wolv http://chtonya-verse.forumactif.com/t131-only-human-alice-delauney
Arthur De Saint Vaast
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Trifouilleur de cerveaux :.
avatar
✠ Je suis : Vampire | Lieutenant Mousquetaire | Specialiste du Renseignement - Contre-Espionnage
✠ J'ai : 418 ans
✠ Mon âme appartient : A la Reine
☉ Je suis actuellement :
  • indisponible (RP).
☉ Crédits : Tankred | Wiise
☉ Messages : 2526
MessageSujet: Re: M'accorderez-vous cette danse ? — ft. Arthur et Tomas   10.04.18 19:50

Cette soirée était une véritable séance de torture pour le nouveau Duc qui maintenant que ses devoirs étaient accomplis allait profiter d'un verre ou deux, peut-être même trois avant de disparaître comme si de rien n'était. Le vampire cherchait d'ailleurs le meilleur moment pour se subtiliser à cette triste assemblée si l'on exempt Tomas et sa marquée quand une femme d'une petite trentaine d'année accompagnée d'une tête bien connu par le Maître des Renseignements se présente. Fille d'un Baron de Bretagne...ben tiens. Le Lieutenant voit le coup fleurir à dix kilomètres. La gamine n'est pas laide, bien au contraire, ça c'est la remarque primaire. Lui faire son affaire dans un coin du Louvre ne serait pas un problème, peut-être que ça le détendrait d'ailleurs mais voilà qu'on lui parle de rendez-vous, d'alliance de maisons. Il en lâcherait presque son verre. Cette soirée ne pouvait pas être pire. Et bien si...

Il écoute les flagorneries idiotes du paternel d'une oreille, ignore les pauvres sourires timides de la donzelle quand Alice entre dans son champ de vision, seule. Tomas avait certainement dû se faire réquisitionner par la Reine à son tour. Bien fait pour lui tiens. Leur regard se captent et le Duc s'excuse peut-être un peu trop abruptement pour faire un pas vers la jeune femme qui semblait le chercher. Il repose de nouveau son verre sur un plateau avant qu'il termine définitivement à terre. Pas que l'alcool commence à taper avec tout ce qu'il ingurgite depuis le début de ce bal mais presque. C'est aussi la proposition de la marquée qui l'étonne. Saint Vaast note de nouveau ce teint empourpré.

Un petit sourire malsain vient se plaquer sur ses lèvres. Il fait un pas en avant et s'incline, lui tend la main. Non seulement, Alice lui offre une voie royale pour s'échapper du traquenard des Bretons mais aussi une occasion de....papoter un peu ?

- J'en serais très honoré ma chère. Votre cavalier vous a abandonné ? Ces Gascons...

La jeune femme prend la main froid du Duc qui se montre étonnement avenante tandis que la musique reprend à nouveau. Ce genre de divertissement n'est vraiment pas sa tasse de sang mais là, Arthur doit bien avouer que ça lui enlève une sacrée épine du pied.

- Vous ne savez pas à quel point vous me sauvez la mise.


C'était comme si Saint Vaast n'avait jamais été à deux doigts de la tuer. C'est comme si il n'avait jamais poignardé le Marquis, c'est comme si rien ne s'était passé. Il donnait l'impression d'être passé à autre chose, d'avoir laissé derrière lui de noirs desseins, une douleur terrible en sus d'un affront que tout vampire aurait bien du mal à supporter. Arthur de Saint Vaast a reprit le chemin de sa vie, du moins c'est l'impression qu'il donne alors qu'il emmené la jeune femme vers le centre de la salle. Tiens, les Bretons font une drôle de tête là-bas.

L'odeur de la gêne, les battements parfois en soubresauts de la donzelle l'intrigue toujours. Le Duc se montre un cavalier plutôt assuré et doué même malgré cette aversion. Il profite de ce petit interlude pour taquiner la rouquine.

- Dites-moi ma chère, je suis curieux de savoir ce qui peut bien vous passer par la tête à chaque fois que vous me croisez. J'imagine votre amie bavarde et bien plus ?

Du coin de l'oeil, ils pouvaient voir Tomas et la Reine.

- Elle vous le rendra bien assez vite. Ne soyez pas inquiète. Quant à moi, je vous fausserai compagnie. Je dois justement rendre visite à une certaine Mademoiselle D'Harcourt.

_________________
My lips feel warm to the touch. My words seem so alive. My skin is warm to caress. I'll control and hypnotise. You've taught me to lie without a trace. And to kill with no remorse. On the outside I'm the greatest guy.
Now I'm dead inside!
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t141-fidelissima-picardorum- http://chtonya-verse.forumactif.com/t157-the-vampyre-of-time-and-memories-arthur#1551
Tomas de Batz
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Roi de la souille :.
avatar
Surveillez vos culottes
✠ Je suis : Un vampire - le capitaine des mousquetaires de la Reine - le Chambellan
✠ J'ai : 404 ans
✠ Mon âme appartient : La reine Charlotte de France
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) BABINE code sign (c) solosand gif (c) Alienor & fuckyeahdizzyandfranco
☉ Messages : 2012
MessageSujet: Re: M'accorderez-vous cette danse ? — ft. Arthur et Tomas   10.04.18 21:54

Quand sa Reine ordonne, Tomas s’y plie, même lorsqu’il s’agit de quelque chose d’aussi banale qu’une danse dans un bal. Très friand de ce genre d’exercice, d’excellente humeur depuis le début de la soirée, c’est un sourire rayonnant qu’il adresse à sa souveraine en même temps que les premières notes de musique s’élève, que se font les premiers pas.

Une nouvelle valse, quoique une variation de la précédente, qui lui permet d’échanger quelques mots avec sa reine. Quand ils sont en privés, elle ne se prive pas de l’appeler par son prénom. Peut-être est-il un peu surpris qu’elle se le permette ici aussi, quand tant de leurs convives peuvent les entendre. Elle s’enquiert de sa santé et de ses affaires, il lui retourne la politesse, mais élude poliment quand vient le sujet de sa promotion. Charlotte semble beaucoup s’offusquer que son Chambellan ne soit pas Duc, que son lieutenant ait un titre de noblesse plus élevé que le sien, quand Tomas s’en fiche comme de sa première chemise. Il aime être le Marquis de Batz, il l’a été pendant quatre cents ans ou presque, alors quand sa reine lui rétorque qu’il lui a reproché, récemment encore, de ne pas savoir récompenser les loyautés - argument principal dans sa négociation du titre de Duc pour Arthur - il lui répond, avec un sourire, que ses responsabilités de Chambellan et de Capitaine sont des récompenses amplement suffisantes.

Pendant qu’ils tournoient, le marquis aperçoit justement Alice, en pleine danse avec Arthur. Ah, elle a donc relevé son défi… Curieux, il se permet une oreille tendue, mais ne perçoit pas grand chose, gêné par la musique, les mouvements, la conversation qu’il entretient avec sa reine, elle aussi d’excellente humeur à en juger par son sourire. Ils tournent encore pendant quelques minutes, puis la musique se termine, il se fend d’une profonde révérence, d’un baise-main, aussi.

“Nous serions ravie de vous recevoir bientôt, Monsieur le Chambellan. Il y a des sujets que nous souhaiterions évoquer avec vous, vos conseils nous sont toujours précieux”.

Avec plaisir, madame, à votre convenance”.

Pour ce soir, en revanche, il compte bien s’amuser. Il est encore plus aisé pour lui de s’éclipser qu’un noble, lui aussi Duc et Pair, se présente à son tour devant la souveraine pour lui réclamer une danse. Tomas en profite, file retrouver Alice et Arthur. Sans se démonter, il colle une main aux fesses subtile au Duc - en passant sous sa cape, geste discret, trop discret, qui attire forcément l’attention des vipères toujours à la recherche de ragots - et approche ses lèvres de son oreille.

Là, je suis en train de prétendre que je te murmure quelque chose d’intime et de sensuel à l’oreille. Imagine les rumeurs qui vont courir demain…

Il retire sa main, adresse un grand sourire au concerné puis lui tend la main.

M’accorderiez-vous la prochaine danse, monsieur le Duc? J’en serais honoré. Alice, ma douce, j'espère que tu me pardonneras de t'emprunter ton cavalier”.

Il adresse un clin d’oeil discret à Alice. Il n’exclut pas la possibilité de se prendre un poing dans le nez, y compris en public.

_________________
I gave a piece of my heart to each of you. It did not break me, it did not kill me, if only, it made me stronger, it made me whole again and I never felt more alive. If that’s a curse, then I’ll be doomed everyday for the rest of my non-life.

Tomas s’exprime en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t197-unus-pro-omnibus-omnes- http://chtonya-verse.forumactif.com/t281-tomas-de-batz-kingdom-rises En ligne
Alice Delaunay
Humaine ✿ Staff

.
.: Petite chose lubrique :.
avatar
✠ Je suis : humaine • marquée • désespérément ordinaire
✠ J'ai : 24 ans
✠ Mon âme appartient : à celle que Tomas de Batz a choisi de servir, sa Majesté la Reine
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) Sio code sign (c) Beylin
☉ Messages : 631
MessageSujet: Re: M'accorderez-vous cette danse ? — ft. Arthur et Tomas   10.04.18 22:41

Je n’aime pas du tout, mais alors pas du tout le sourire qui vient d’apparaître sur les lèvres d’Arthur. Pour tout dire, je considère tout à coup de près l’idée de fuir en courant telle une possédée. Oui. Vraiment.

Je crains que la Reine n’ait souhaité partager une danse avec le dit cavalier.

Je m’entends répondre dans un état second, tout comme c’est à moitié déconnectée que je pose une main hésitante dans celle du Duc. En plus de mes considérations un peu… dévergondées, je viens de me souvenir que notre dernière rencontre m’avait laissée un souvenir des plus désagréables.
A savoir qu’aujourd’hui encore, je suis positivement certaine que j’ai vu passer la mort de très près, ce soir là.
Mais enfin, Arthur m’a l’air plutôt satisfait que je le tire des griffes de ses prétendantes, alors je me dis que ça devrait plutôt bien se passer. Plutôt.

C’est un plaisir pour moi , j’ajoute.

Et c’est tout à fait sincère. La solidarité contre les langues de vipère et les intrigants. Je laisse mener la danse avec toute la tranquillité du monde. Parce que malgré le fait que de temps à autre mon cœur rate un battement, je n’ai pas de mal à virevolter avec ma grâce habituelle. Il a bien fallu, vu le nombre de personnes indésirables qui m’ont invitée à danser cette dernière année.
Lui, je l’apprécie, quand même, je ne sais juste pas par quel bout je suis censée le prendre. Alors c’est facile. J’irais même jusqu’à dire que je m’amuse. Quand il ne me glisse pas des commentaires taquins.

Sommes-nous obligés de parler de ça ? Je… Lyséa est un peu trop bavarde, oui, et… particulièrement sur certaines questions, et…

Je m’arrête net, parce que je me rends bien compte que je m’enfonce joyeusement. Je préfère regarder Tomas, avec cette pointe de jalousie toujours au creux du cœur.

Oh. Une visite. Euh… Très bien. J’imagine. Profitez bien. De la visite, j’entends, pas de… Oh, et merde, je jure à voix basse.

Je me tais une fois de plus, remerciant les Sept et les Sat’hans de Dis quand la dernière note retentit. Et que Tomas revient vers nous. Merci mille fois. Je reprends mes distances, fronçant les sourcils quand le vampire met la main aux fesses de son ami. Alors là. De mieux en mieux.

Pas… De problème, je suppose ?

Je recule d’un pas supplémentaire en regardant Arthur puis Tomas tour à tour.

_________________
Maudits
TOUS ENSEMBLE
MON ÂME À DIS, MON COEUR À SES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t57-alice-a-sheep-among-wolv http://chtonya-verse.forumactif.com/t131-only-human-alice-delauney
Arthur De Saint Vaast
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Trifouilleur de cerveaux :.
avatar
✠ Je suis : Vampire | Lieutenant Mousquetaire | Specialiste du Renseignement - Contre-Espionnage
✠ J'ai : 418 ans
✠ Mon âme appartient : A la Reine
☉ Je suis actuellement :
  • indisponible (RP).
☉ Crédits : Tankred | Wiise
☉ Messages : 2526
MessageSujet: Re: M'accorderez-vous cette danse ? — ft. Arthur et Tomas   11.04.18 18:22

- Elle m'a dit que vous aviez échangé quelques confidences. Cependant, vous avez un avantage sur moi car je n'ai pas eu le bonheur -et il insiste- de connaître vos petits secrets. C'est un peu injuste.

La pauvre Marquée s'enfonce dans sa gêne et Arthur ne peut s'empêcher de rire de bon cœur. Ca aussi c'est rare et en temps normal, ça n'annonce rien de bon pour la suite des opérations. Pourtant, à cet instant même, Alice n'a rien à craindre. Et le malheureux qui oserait s'approcher un peu trop de sa personne pour jouer les intrigants se verrait vite éconduit par un Duc qui n'a rien de sympathique dans cette Cour.

Bizarrement, personne n'est venu l'importuner depuis son arrivée remarquée avec le Marquis mais aussi, depuis qu'elle a abordé Saint Vaast. Il semblerait que l'instinct de préservation fasse des miracles. Pas qu'Arthur jouerait les chevaliers servants mais il n'est pas fou, ni aveugle et encore moins ignorants quant aux sentiments que nourrit son « frère » à l'égard de la jeune femme. Si lui ne connaîtrait plus ce genre de sentiments, autant faire en sorte que ceux de son ami de toujours restent intacts au milieu de ces idiots finis.

Le Duc n'est pas plus surpris par la grâce que par le talent dont Alice fait preuve à sa main. Il n'est pas franchement plus concentré sur cette fameuse danse qui d'ailleurs l'étonne encore que des quelques mots qu'ils échangent. Le sourire qu'il arbore dévoile un peu trop ses crocs puis finalement, il avoue tout.

- Je vous taquine ma chère mais j'arrête de vous tourmenter pour ce soir, sinon la plaisanterie finirait par s’essouffler d'autant que mon pigeon du soir revient vers nous.


Dit il dans un murmure à peine audible tandis que la musique se termine. Comme la bienséance dont il se contrefout habituellement le demande, il embrasse la main de sa cavalière puis la libère de son attention non sans un regard en coin vers le Marquis qui s'empressait déjà de rejoindre sa belle.

- Prenez soin de lui ma dame.


Puis il les laisse le temps de quelques secondes, attraper un verre – encore – sur ce ballet de plateau qui n'arrête pas de tourner pour que les convives reprennent leur souffle ou presque. Arthur tendait une coupe à Alice que voilà Tomas qui lui plote les fesses devant tout le monde. Le Duc se crispe subitement, inspire profondément comme si il en avait encore besoin pour garder son calme et tend le verre à son ami. Et le bougre en rajoute une louche à l'inviter à danser, un comble. Maintenant que Tomas à les mains prises, Arthur pose une main somme toute amicale sur l'épaule du Gascon, réduit clairement la distance devant les yeux médusés d'Alice puis lui envoie son poing dans le ventre tout en le forçant à rester droit. Histoire de cacher ses méfaits.

- Recommences ça mon ami et ta marquée va devoir utiliser ses petites mimines pour t'aider le restant de ta Non-Vie.

Il chuchote dans le creux de son oreille, sur le ton de la confidence, ce qui manquera pas d'alimenter un peu plus encore les langues de vipères qui en ont bien trop vu. Comme la marquise de Hautecloque qui n'en croyait pas ses yeux jusqu'à ce qu'ils captent ceux du Duc.

- Ne vous inquiétez pas Ma Dame, Monsieur De Batz s'est senti mal. Mais il va mieux, regardez !

Deux pauvres gamins de quatre cents ans. Drôles et pitoyables à la fois.
Arthur tapote l'épaule du Marquis, puis se tourne vers Alice et s'excuse platement non sans continuer de sourire.

- Cette fois, je prends congés. On m'attends...ou pas. Mais je dois vraiment y aller. Ce fut un plaisir de vous revoir Mademoiselle Delaunay. Quant à toi, on va se revoir sous peu, hélas, alors profite bien de ta nuit. J'ai comme l'impression qu'elle est loin d'être terminé.


La sienne aussi d'ailleurs. Enfin sauf si il s'écharpe encore une fois avec la Démoniste. Ca devient une habitude ces derniers temps. Le Duc se fond dans la foule, disparaît. Quant à Tomas, lorsqu'il goûtera son verre, il aura la désagréable sensation d'avaler du sang caillé qui lui vaudra d'être indisposé une bonne partie de la nuit.

_________________
My lips feel warm to the touch. My words seem so alive. My skin is warm to caress. I'll control and hypnotise. You've taught me to lie without a trace. And to kill with no remorse. On the outside I'm the greatest guy.
Now I'm dead inside!
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t141-fidelissima-picardorum- http://chtonya-verse.forumactif.com/t157-the-vampyre-of-time-and-memories-arthur#1551
Tomas de Batz
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Roi de la souille :.
avatar
Surveillez vos culottes
✠ Je suis : Un vampire - le capitaine des mousquetaires de la Reine - le Chambellan
✠ J'ai : 404 ans
✠ Mon âme appartient : La reine Charlotte de France
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) BABINE code sign (c) solosand gif (c) Alienor & fuckyeahdizzyandfranco
☉ Messages : 2012
MessageSujet: Re: M'accorderez-vous cette danse ? — ft. Arthur et Tomas   11.04.18 19:51

Tomas pourrait difficilement ignorer la réaction d’Alice. Déjà, parce que son regard a l’air de lui demander si elle est en train d’halluciner, ou bien si elle n’a pas loupé un épisode, ou bien si elle est bien en train de voir ce qu’elle croit être en train de voir. Ensuite, parce que son esprit, ce qu’il sent d’elle à travers le lien véhicule la même dose d’incrédulité.

La réaction d’Arthur l’intéresse bien sûr tout particulièrement. Certes, ce n’est que la suite d’une blague idiote, lancée comme un défi pour ennuyer un duc d’apparence toujours sombre et morose, de profiter de l’une de ses hantises.

A en juger par la tension dans son corps, à ses muscles crispés… Tomas va définitivement s’en prendre une.

Il n’émet pas un son quand le poing d’Arthur le frappe au ventre, aidé en cela par le fait qu’il n’a aucun organe à abimer là-dessous, ni besoin de respirer, et qu’il a un seuil de résistance à la douleur élevée. Il a quand même eu le réflexe de fermer son côté du lien pour éviter à Alice de subir un contrecoup. En fait, le marquis parvient même à donner le change et à conserver un grand sourire. Pire, il est même d’humeur taquine. Peut-être pas la meilleure des idées quand un Arthur à l’air furieux donne l’impression de vouloir le frapper encore.

Cesse donc de me murmurer des choses à l’oreille, les invités commencent à se poser des questions” répond donc le Marquis, en lui murmurant à l’oreille, toujours avec un sourire qui laisse entendre qu’il vient d’y glisser une plaisanterie ou en tout cas, une phrase destinée à séduire. “Ah oui, je vais bien mieux maintenant ma Dame, heureusement que le duc était là pour me soutenir de ses bras puissants” rétorque Tomas, à voix haute, en direction de la dame en question.

Et comme il est particulièrement poli, il lève même sa coupe dans sa direction. Avant d’adresser un grand sourire plein d’innocence à Arthur, comme si l’intéressé ne venait pas d’essayer de lui enfoncer un poing dans le ventre jusqu’à le trouer.

Ne t’inquiète pas, je donnerais le change pour toi. Je prétexterais que tu m’attends dans un recoin du Louvre, sans doute, pour que nous puissions y vivre des débats aussi sincères que secrets”. Cette fois, le marquis sourit trop pour que sa plaisanterie soit vraiment efficace. Sa bonne humeur n’est toujours pas entachée… “Ne fais rien que je ne ferais pas!” lance-t-il au Duc qui s’éloigne à toute vitesse.

Il rit en silence, porte la coupe à ses lèvres en même temps qu’il se tourne vers Alice… et recrache aussitôt le sang qu’il vient d’avaler avec une grimace. Le vampire s’essuie la bouche d’un revers de main et peste.

Ah, le sale petit… Pardonne-moi ma douce, je me doute que tout cela doit te paraître des plus bizarres… Oh, pardon. Pourriez-vous jeter celui-ci? Je crains que le sang n’est tourné, merci”. Le serveur ainsi interpellé regarde le marquis avec les yeux ronds de celui qui a du mal à croire que le Chambellan de France vient de s’adresser aussi poliment à lui. Le chambellan en question s’est déjà désintéressé du valet pour réclamer une danse, d’une main tendue à sa marquée. “Peut-être que je devrais t’expliquer comment moi et Arthur nous nous sommes lancées dans une escalade de blagues idiotes? Mais il me semble que je t’avais aussi promis de te faire danser toute la nuit et je viens déjà de faire une première incartade à cette promesse”.

_________________
I gave a piece of my heart to each of you. It did not break me, it did not kill me, if only, it made me stronger, it made me whole again and I never felt more alive. If that’s a curse, then I’ll be doomed everyday for the rest of my non-life.

Tomas s’exprime en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t197-unus-pro-omnibus-omnes- http://chtonya-verse.forumactif.com/t281-tomas-de-batz-kingdom-rises En ligne
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: M'accorderez-vous cette danse ? — ft. Arthur et Tomas   

Revenir en haut Aller en bas
 
M'accorderez-vous cette danse ? — ft. Arthur et Tomas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chtonya Verse ::  :: Centre de Parys :: Le Louvre-
Sauter vers: