AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A consommer sur place - Milo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gaspard de Sabran
Aël ☼ Membre

.
.: Fourreur en série :.
avatar
✠ Je suis : Un emplumé - inspecteur à l'ULCM
✠ J'ai : 35 ans
✠ Mon âme appartient : Tu verras, t'en poses des questions
☉ Je suis actuellement :
  • indisponible (RP).
☉ Crédits : Sio - summer's desire (sign) - ? (gif)
☉ Messages : 127
MessageSujet: A consommer sur place - Milo    28.03.18 15:45

Je serais vraiment plus à l’aise si j’avais le contrôle de mes mains”.

Et pour une fois, il ne dit pas ça pour récupérer le contrôle de son corps et faire passer un message à quelqu’un. Pour la simple et bonne raison qu’il est seul chez lui. Enfin… aussi seul qu’on peut l’être quand son corps est contrôlé par un connard d’emplumé de ses deux.

Non, là, il veut le contrôle de ses mains pour une raison très simple. L’autre connard a tellement vidé son stock de Bourre-Pif qu’il doit refaire le plein. Là, ils préparent une cuvée Uppercut et en sont au stade le plus délicat. Après avoir écrasé, décanté et mélangé les trucs - en plus de tout un tas d’autres opérations, faut pas croire, l’alchimie, c’est une connerie délicate et complexe - ils en sont à l’étape la plus dangereuse. Pour faire simple… mettre juste une toute petite goutte du machin surpuissant qui fait tout le goût de l’Uppercut dans un bécher qui contient déjà un liquide dorée, destinée à rejoindre le mélange principal bientôt.

Son corps tient une pipette, seulement voilà. Gaspard n’a mais alors pas du tout confiance.

Arrête de me déconcentrer. Je suis parfaitement capable de faire les dosages” gronde l’emplumé de connard.

Bah oui, parce que t’es alchimiste depuis deux mois, connard de mon cul… ironise Gaspard.


Ses doigts exercent une légère pression sur la petite bulle en caoutchouc de la pipette. La goutte tombe…

Et alors que la goutte est toujours en train de chuter, il se passe deux choses en simultané.

La sonnette lâche un bruit assourdissant.

Ses doigts se pressent en réaction sur la pipette et laisse s’écouler un jet continu d’au moins une dizaine de gouttes collées ensemble.

Oh putain”.

Le bécher explose. Plus précisément, une petite boule de feu se forme avec un gros “bang”. Les flammes disparaissent presque aussitôt, mais pas la fumée. Sans parler des éclats de bécher qui volent quoique la grosse majorité du récipient semble avoir fondu en une masse compacte sur la table noircie.

Putain, heureusement qu’il a insisté jusqu’à ce que ce crétin accepte de mettre les grosses lunettes de protection en plastique, les gants, et le tablier. Sinon, il aurait plus de sourcils et peut-être même plus de tête.

PUTAIN”.

Il arrache ses lunettes et les balance dans un coin de la pièce. Il contourne le comptoir de la cuisine, ouverte sur le salon, et fonce vers la porte d’entrée en continuant de jurer des trucs comme “MAIS C’EST PAS POSSIBLE D’ETRE AUSSI CON!”.

D’ailleurs, le premier truc que gueule l’aël, depuis le corps de l’alchimiste, quand il ouvre la porte en grand, avant même d’identifier son visiteur, c’est :

PUTAIN MAIS VOUS SAVEZ PAS LIRE Y A MARQUE “NE PAS DERANGER”!

Il cogne la porte, réalise qu’il n’y a aucun écriteau. Il regarde par terre, dès fois qu’elle soit tombée sur le palier, puis à l’intérieur, des fois qu’elle soit passée sous la porte. En fait, la feuille de papier - illustrée d’un dessin maladroit de tête de mort sur deux os croisés - est posée sur le guéridon, dans l’entrée.

Là, il faut à Brivael toute sa patience pour ne pas exploser. Et l’impulsion de son hôte pour rester naturel.

... ah, au temps pour moi, j’l’ai pas mis. Euh. Salut Bambi”.

_________________
Don't get fooled by the pretty face
   The best advice I could give you is to not think of me as an angel but as the most sadistic feathery bastard to ever walk this earth
   

Brivael s'exprime en #00ffff
Gaspard s'exprime en #3366cc
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t495-gaspard-de-sabran-don-t http://chtonya-verse.forumactif.com/
Milo Marchiori
Garou ☽ Membre

.
.: Bambi il a grandi :.
avatar
✠ Je suis : un Garou | Inspecteur de l'ULCM
✠ J'ai : 51 ans
✠ Mon âme appartient : A moi-même c'est déjà pas mal
☉ Je suis actuellement :
  • indisponible (RP).
☉ Crédits : Tankred | Bat'Phanie
☉ Messages : 295
MessageSujet: Re: A consommer sur place - Milo    28.03.18 18:28

Il était sorti de l'hôpital deux jours après le fiasco du parc dont il était en grande partie responsable. Après s'être prit la bastos de sa vie (et cette fois, pas en argent) par Clara, Milo avait suivi les conseils étrangement avisés d'Augustin. L'inspecteur pour le moment suspendu avait prit la Sicilienne sous le bras puis quitté la capitale quelques jours, histoire de passer sous les radars, surtout celui d'Aequitas qui a coup sûr n'en resterait pas là. Pendant ce temps, l'Aëlhim cherchait le moyen de le sevrer de ce poison infect que cette garce lui avait inoculé à l'âme.

Autant dire que ce n'est pas encore maintenant que Milo aurait la conscience et l'esprit libre. Encore moins depuis que son Cerf est aux abonnés absents. Un vide immense, un manque qui commencait sérieusement à lui peser. Au départ, le Garou pensait simplement que tout cela était dû à la présence d'une batterie d'analgesique, anti-douleurs en tout genre dans son organisme, de quoi assomer un cheval. Mais non. Même après la sortie de l'hôpital et les petites vacances forcés, sa partie animale n'était pas réapparue.

Un petit message provenant de Gaspard lui a presque redonné de l'espoir. L'alchimiste est un peu siphonné du bulbe mais toujours sympa avec lui. Puis c'est un mage, alors peut-être qu'il aurait un peu plus de tuyau à lui donner que le demi-plumeau. Seulement, avec ce grand dadet, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. Si Milo est la maladresse incarnée, Gaspard pourrait presque être tout le reste, un peu scientifique fou sur les bords. Mais son Bourre-Pif cuvée Garou concoctée spécialement pour lui est un régal...avec modération surtout.

Clara l'avait à l'oeil depuis son hospitalisation. Elle était bien sûr au courant des énergumènes auxquels Milo est confronté dans le cadre de son boulot. Alors apprendre qu'il allait rendre visite à Gaspard aurait pu provoquer chez la brune, une nouvelle poussée de séquestration. Pourtant, l'inspecteur lui avait assuré que le Syndrome de Stockholm ne fonctionnerait pas sur lui. C'était trop tard...dragueur à deux balles.

Bref, le voilà devant la porte de l'Alchimiste. Au moment où Milo appuie sur la sonnette, à la seconde près, un “BOUM” sonore se fait entendre. Comme si son geste et sa poisse légendaire avaient fait exploser quelque chose dans l'appartement. Il se recule d'un pas, regarde la porte de bas en haut, comme s'attendant à la voir tomber en avant et préparant déjà une excuse bidou. A la place, c'est un Gaspard qui passe la tête par l'ouverture, en lui hurlant dessus.

- EH EH EH ! Y'avait aucun mot espère de frappé du bocal ! Calmes-toi enfin !

Puis l'alchimiste se rend compte que son papelard n'était pas du tout accroché à la porte.

- Ah ! Alors ! Pas la peine de t'exciter sur moi. Je pensais que j'avais encore dégondé ta porte sans le faire exprès. Pour une fois que je fais rien de foireux.


Oui, du genre se prendre une balle à la place de l'Aël.
Milo lève le nez en l'air, renifle...

- Je voudrais pas t'alarmer un peu plus mais il y a quelque chose qui crame là.

Il profite pour entrer et une brusque quinte de toux le prend à la gorge.

- Nom de dieu ! Un de ces jours tu vas faire sauter le quartier avec ça.

Une voisine était monté de l'étage du dessous, c'est sur le Garou que ça tombe.

- Vous inquiètez pas ! Tout va bien ! Il a juste oublié un rôti dans le four.

Sans attendre la réponse, Milo reclaque la porte et cette fois, il la dégonde vraiment. Elle vacille puis finit par tomber de l'autre côté, dans le couloir.

- Oups.

Comment voulez-vous qu'on s'en sorte à l'ULCM avec des cas pareils ?
Le Cerf était là...pas de soucis. Mais où ?

_________________
The only thing I know
Siamo Solo Uno
I'm nothing without you
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t246-back-to-the-meaning-of- http://chtonya-verse.forumactif.com/t246-back-to-the-meaning-of-life-milo#4671
Gaspard de Sabran
Aël ☼ Membre

.
.: Fourreur en série :.
avatar
✠ Je suis : Un emplumé - inspecteur à l'ULCM
✠ J'ai : 35 ans
✠ Mon âme appartient : Tu verras, t'en poses des questions
☉ Je suis actuellement :
  • indisponible (RP).
☉ Crédits : Sio - summer's desire (sign) - ? (gif)
☉ Messages : 127
MessageSujet: Re: A consommer sur place - Milo    28.03.18 22:13

Super, encore un de ces crétins de l’ULCM. Ils vivent tous ensemble ou bien? Non parce qu’entre Augustin la dernière fois, un autre y a pas si longtemps qui passait dans le coin, les sorties après le boulot et là, le cerf-garou, Brivael commence à se dire que le plus simple serait de les faire vivre tous sous le même toit. Toute façon, tout le monde fourre tout le monde dans cette unité de dégénérés. Bon, il est mauvaise langue. Le cerf-garou a l’air d’être une exception.

J’m’excite pas, mais continue à rien faire de foireux steuplait”.

Et c’est quoi ce phrasé, franchement? L’aël commence à regretter de ne pas posséder quelqu’un de la noblesse. Il y réfléchira, pour le prochain. En attendant, son corps réagit à l’odeur de brûlé, ses narines s’agitent et se froncent de dégoût. Quand il se retourne, c’est pour entendre un chuintement bizarre.

Ah putaiiiiiiiin”.

Il abandonne son invité devant la porte et court vers sa cuisine. Le bécher a continué à fondre et commence à attaquer le comptoir. Heureusement, Gaspard est un tout petit peu prévoyant. Il ouvre grand le congélo - ce qui permet un commentaire : ne jamais se servir dans le frigo d’un alchimiste sans lui demander, c’est risqué - fouille rapidement parmi les surgelés et les glaces perdues là, sans emballage, pour en ressortir une bouteille en plastique genre thermos tupperware. Sans attendre, il l’ouvre et la verse sur le comptoir. La substance qu’elle contient est bleue glacée, légèrement turquoise, a la consistance d’une gélatine légèrement fondue et dégage un “pssschiiiiiiiiiiiii” sonore en se répandant sur le comptoir.

Meuh noooon, pas tout le quartier… L’immeuble, à la limite… Mais bon, quand vous mènerez l’enquête, soyez cools, indiquez un truc chouette dans le rapport, pas genre que je me suis cramé les sourcils tu vois?

N’empêche que l’aël a raison, un de ces quatre, l’autre crétin va se faire exploser.

L’autre crétin aimerait te signifier que rien de tout ça ne serait arrivé si tu avais sagement foutu l’annonce sur la porte, comme d’hab. Ou mieux, si tu m’avais laissé mélanger les deux substances hautement volatiles et explosives. Mais bon, no problemo hein. Si cramer vif peut te jarter de mon corps…

Ta gueule Gaspard”.

Ma gueule si je veux. Ouvre la fenêtre avant de déclencher les détecteurs de fumée et le système d’incendie”.


Brivael gronde, mais son hôte n’a pas tort. Il n’a pas besoin de se déplacer beaucoup pour mettre la main sur la poignée de la fenêtre et l’ouvrir en grand.

C’est à peu près à ce moment-là que la porte décide de faire sécession après avoir été malmené une fois de trop par Milo.

... Bordel Bambiiii”.

Eteins le feu sous l’alambic principal avant s’il-te-plait, ça commence à bouillir”.

L’Aël s'exécute, parce qu’en dépit de sa mauvaise foi, il n’a aucune envie de finir brûler vif par ces recettes d’apothicaire, et il se rapproche de sa porte. Par Elhà, par Dis même, mais où ont-ils trouvé ces cas sociaux, au recrutement? Ont-ils tous été choisis pour leur incompétence?

... Bon”.

Il se penche pour remettre sa porte debout. Il a juste oublié un détail. Il est supposé être un mec tout à fait normal, quoique un peu fou sur les bords.

... Euh… un petit coup de main?

Histoire d’au moins remettre la porte en place et d’avoir un peu d’intimité.

_________________
Don't get fooled by the pretty face
   The best advice I could give you is to not think of me as an angel but as the most sadistic feathery bastard to ever walk this earth
   

Brivael s'exprime en #00ffff
Gaspard s'exprime en #3366cc
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t495-gaspard-de-sabran-don-t http://chtonya-verse.forumactif.com/
Milo Marchiori
Garou ☽ Membre

.
.: Bambi il a grandi :.
avatar
✠ Je suis : un Garou | Inspecteur de l'ULCM
✠ J'ai : 51 ans
✠ Mon âme appartient : A moi-même c'est déjà pas mal
☉ Je suis actuellement :
  • indisponible (RP).
☉ Crédits : Tankred | Bat'Phanie
☉ Messages : 295
MessageSujet: Re: A consommer sur place - Milo    31.03.18 18:39

C'est quand même un sacré merdier avec toute cette fumée qui lui agresse les sens. Son Cerf a beau jouer les filles de l'air, il semblerait qu'avec ou sans, sa nature reste tout de même prégnante. Moins puissante que d'ordinaire mais tout de même. Ce qui explique comment le Garou à la carrure si ridicule comparée à celle de l'alchimiste, a pu dégonder une porte rien qu'en la claquant un peu trop fort. Gaspard venait d'ouvrir les fenêtres, un courant d'air ? Oui on dira que c'est un courant d'air et puis la porte en mauvaise état. Tout comme sa mauvaise foi. Le locataire des lieux se met à geindre et Milo s'excuse aussitôt.

- Désolé, désolé, j'y suis allé peut-être un peu fort. J'ai toujours autant de problème pour gérer ça et c'est pire depuis que l'autre moitié s'est fait la mal.

La voisine était restée stupéfaite sur le pallier. La porte était passée à quelques centimètres de ses pieds, une chance. Il ne manquait plus que devoir régler la Maréchaussée en plus de tout ce foutoir. Maintenant que l'appartement était sécurisé au point de vue...alchimique, la fumée qui s'échappe des fumées risquait d'attirer le badaud. Tout de même c'est inhabituel.

Finalement, Milo n'a pas besoin de l'aide de son coéquipier. Il repasse l'entrée, attrape les bords de la porte et la soulève comme si elle ne pesait pas plus lourd qu'une feuille de papier. Et à la spectatrice d'avoir des yeux grands comme des soucoupes. Le Garou lui adresse un sourire aimable, un « bonne journée » et disparaît dans l'appartement en tentant de bricoler quelque chose avec les ferrures qui n'étaient pas tordues. Oui, il a peut-être un peu abusé sur la force tout de même.

- Je paierais les dégâts. Encore que tu peux faire passer ça sur ton assurance tu crois ? Avec la solde qui risque d'être maigre ce mois-ci, ça va être compliqué.


On ne parlait jamais argent entre collègues et amis mais bon, Milo était trop intègre et trop honnête tout comme il était désolé. Cela dit, il arbore une mine un peu perplexe quant à tout ce qui venait de se passer.

- Dis donc, je t'ai jamais vu ou entendu dire que tu avais déjà merdé tes mélanges de Bourre-Pifs à ce point là. Qu'est-ce qui s'est passé ? Puis tu préviens d'habitude, si je n'aurais pas sonné.

Le Garou n'allait pas lui demander si tout allait bien. Ca ne pouvait pas aller bien pour les membres de l'ULCM dont le sort était encore suspendu à la décision des grands manitous. Même si Gaspard n'avait pas trempé dans la combine de Lélio et d'Augustin, il n'en restait pas moins impacté pour les conséquences de ces trois crétins qui pensaient pouvoir arrêter une foutue Aël à eux tout seuls. Ca leur apprendra tiens.

Les mains dans les poches de sa veste, le regard de l'inspecteur se pose un peu partout, sans vocation de curiosité déplacée. Milo était toujours un peu fasciné par tout ce que Gaspard savait retirer de ses pipettes, ses alambics et autres erlenmeyer. Après tout, c'est un officier de la scientifique depuis qu'il a rejoint l'ULCM même si ses dernières frasques disent le contraire. Seulement, les deux équipiers n'évoluent pas dans la même court.

Il hume l'air.

- Encore du Bourre-Pif en préparation ? Ca tombe bien. J'ai besoin de toi pour mon petit...problème. Depuis que je me suis pris la balle de Lélio, mon...ma...enfin, la partie animale en moi est endormie, en sommeil, absente. C'est pas normal. Un Garou ça marche avec ses deux âmes sinon ça déconne...

Milo cherchait ses mots.

- Et j'sais pas vraiment quoi faire. Je peux pas compter sur une meute, j'en ai plus depuis longtemps. Alors je dois trouver d'autres solutions. Bon, bien sûr, motus et bouche cousue à ma femme.

Il avait dit « ma femme » ?

_________________
The only thing I know
Siamo Solo Uno
I'm nothing without you
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t246-back-to-the-meaning-of- http://chtonya-verse.forumactif.com/t246-back-to-the-meaning-of-life-milo#4671
Gaspard de Sabran
Aël ☼ Membre

.
.: Fourreur en série :.
avatar
✠ Je suis : Un emplumé - inspecteur à l'ULCM
✠ J'ai : 35 ans
✠ Mon âme appartient : Tu verras, t'en poses des questions
☉ Je suis actuellement :
  • indisponible (RP).
☉ Crédits : Sio - summer's desire (sign) - ? (gif)
☉ Messages : 127
MessageSujet: Re: A consommer sur place - Milo    31.03.18 22:11

Gaspard ne répond pas tout de suite.

Dans sa tête, l’alchimiste se pose des questions. Comment ça, son autre moitié s’est fait la malle? C’était possible, ça? On est garou, et pouf, sa moitié animale se barre, comme ça, sans merci, sans au revoir? En plus… non, ça n’a aucun sens, parce que la seconde d’après, Bambi soulève sa porte comme lui lève le coude pour s’enfiler une bière. Donc non, il est toujours garou, a priori. On ne change pas de nature comme ça.

De son côté, Brivael pense, très pragmatiquement, que si les agents de l’ULCM sont assez cons pour perdre leur moitié mystique, alors l’unité est encore plus mal barrée que ce qu’il croyait. Et c’est peu dire.

Tu lui dis oui”.

... Pardon?

Tu lui dis oui, pour l’assurance, pour la porte”.

Il l’a cassé”.

C’est un ami. Je sais bien que ça te passe au-dessus et que t’es trop con pour en avoir, mais à la brigade, ça veut dire quelque chose. Tu lui dis oui. Si ça passe pas à l’assurance, il y a toujours le Pécule”.

Le Pécule. La thune que sa famille, beaucoup moins modeste que lui, lui file, de temps à autre. Disons que sa mère verse de l’argent sur un vieux livret épargne ouvert quand il avait trois ans. Une somme coquette, tous les mois, du genre “dixième de son salaire de l’ULCM”. Ca parait peu, dit comme ça, mais comme il n’y touche quasi jamais, seulement en cas d’urgence, ou alors pour des ingrédients un peu rares - et donc chers - il a un joli pactole, au cas où. Pour les portes pétées. Pour les potes un peu dans la mouize. D’ailleurs…


T’inquiète Bambi. C’est pas la première fois que j’ai plus de portes… J’ai une clause spéciale dans ma police d’assurance, j’te promets!”. Le ton est léger, amical, il se fait plus sérieux la seconde d’après. “Mais bon… sans vouloir te faire la charité ou quoi… T’sais que si t’as besoin de thunes, y a pas de souci entre nous hein. J’transforme pas le plomb en or - rapport que c’est super illégal et que le plomb coûte cher de base - mais si t’as besoin, t’hésite pas. C’est tout ce que je dis”.

Brivael doit se retenir de lever les yeux au ciel. Les humains… et par ce terme générique, il désigne aussi bien les humains lambdas que les garous, les alchimistes… en fait, il désigne tout ce qui n’est pas aëlique.

En attendant, il rigole un bon coup, et récupère ses lunettes, tombées par terre. Il les remet, mais les pose sur le haut de son crâne, dans ses cheveux roux et bouclés, pendant qu’il va régler la température de ses mélanges, qu’il plonge des thermomètres dans les liquides, tout ça.

Mon p’tit Bambi, t’as oublié toutes les fois où j’me suis pointé à la brigade avec des sourcils trop fournis?” Parce qu’en général, quand il se crame les sourcils, il se prépare une potion pour les faire repousser fissa. Comme le dosage de ce truc est précis, il coupe avec de l’épilatoire expresse. D’où la présence quasi constante de ces deux produits chez lui, et une drôle d’histoire à base de Lélio devenu yéti, un jour lointain. “C’est pas si grave en fait, c’est juste que c’est la partie la plus impressionnante si ça doit rater t’vois. Agent actif de la cuvée Uppercut… j’prends des risques pour toi mon Milo”.

Il repasse ses lunettes sur ses yeux. D’un tour ou deux du robinet d’un alambic, il remplit un nouveau bécher du liquide doré qu’est le Bourre-Pif quasi fini, le pose à l’endroit où feu l’ancien bécher a rendu l’âme. Cette fois, l’aël ne fait pas deux fois la même erreur, il laisse le soin à l’alchimiste et à ses mains entraînées de verser l’unique goutte nécessaire. Cette étape maintenant réussie, il termine la dernière étape - remuer délicatement le mélange avec un touilleur en verre puis le verser dans l’alambic principal - il répond à sa question. enfin ses questions.

Ouai, bon… j’sais pas en fait. J’suis un peu distrait, ces temps-ci, avec tout ce qui se passe à la Brigade…

L’excuse est toute trouvée. Beaucoup mieux que "désolé, j'ai un aël dans la tête".

Ca là?” En l’occurrence, l’autre montage d’alambic et de beschers, sur la table basse, remplie d’un mélange rouge rosé. “Nan, ça, c’est une potion pour autre chose mon Bambi. C’est la base explosive de mes bombes. Mais bon, ptet que sur toi, ça serait de l’alcool?

En parlant de ça, il va vérifier la cuisson de celui-ci. Le mélange n’est pas encore au stade où le mélange est volatile, ou bien où il risque d’exploser, mais enfin… il reste la possibilité que ça fasse fondre des trucs autour. Plus précisément de la peau. A ce stade, c’est surtout de la peau que ça risque de cramer.

Ta femme? Quoi? J’ai loupé des trucs là, nan? Et puis franchement, tu me vois aller balancer des trucs à ta femme? J’tiens à mes couilles moi”.

L’alchimiste fait ses réglages - là aussi, l’aël laisse le soin au propriétaire du corps de les faire, il a compris la leçon maintenant - seulement enfin, il remet ses lunettes sur le haut de son crâne et retire les gants qui lui montent jusqu’aux avant-bras.

Mon petit Bambi, j’entends bien que t’as un souci avec ta partie garou, mais je suis pas sûr de ce que t’attend de moi, en fait. Tu veux quoi? Que j’te fasse une version encore plus corsé de mon cocktail réveil-matin pour la tirer du sommeil?

Il rigole en sortant ça. Brivael n’a pas envie de rire. Par Elhà, il n’a pas que ça à faire !

_________________
Don't get fooled by the pretty face
   The best advice I could give you is to not think of me as an angel but as the most sadistic feathery bastard to ever walk this earth
   

Brivael s'exprime en #00ffff
Gaspard s'exprime en #3366cc
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t495-gaspard-de-sabran-don-t http://chtonya-verse.forumactif.com/
Milo Marchiori
Garou ☽ Membre

.
.: Bambi il a grandi :.
avatar
✠ Je suis : un Garou | Inspecteur de l'ULCM
✠ J'ai : 51 ans
✠ Mon âme appartient : A moi-même c'est déjà pas mal
☉ Je suis actuellement :
  • indisponible (RP).
☉ Crédits : Tankred | Bat'Phanie
☉ Messages : 295
MessageSujet: Re: A consommer sur place - Milo    01.04.18 19:54

- Transformer le plomb en or ! En voilà une idée tiens !

Si c'était si facile que ça, il y a fort à parier que Gaspard aurait tenté l'aventure depuis longtemps et se serait pas enfermé à l'ULCM non ? Milo balance ça sur le ton de la connerie tout en continuant de faire quelques pas dans l'appartement. La fumée continuait de s'évacuer par les fenêtres et bientôt, ils pourraient voir ce qu'ils se disaient. Seulement, le Garou reprend son sérieux quant à la proposition de son collègue. Il refuse poliment d'un signe de la main, comme si l'alchimiste lui proposait déjà un chèque. L'inspecteur a tout de même sa petite fierté bien que la demande, en temps normal, ne lui serait pas passé par la tête.

- C'est gentil de ta part mais ça va aller. Je vais me débrouiller pour le reste. J'ai un peu d'économie et puis la retraite me fait de l'oeil.

C'est pas faux, mais le sourire qu'il arbore est légèrement pincé. Milo en a envie et dans un sens, il redoute le moment où on le mettrait définitivement au rebut.

Franchement, au vu des risques et des heures qu'ils prennent et font au sein de cette brigade, est-ce qu'ils ne pouvaient pas être payé un peu plus ? Bwarf, de toute façon, bientôt le sort de toute l'unité serait bientôt scellé. A son âge, la retraite serait pas idiote, il a fait son temps non ? Et puis il avait finalement d'autres problèmes à régler avant de penser à son plan de carrière sur le déclin, déjà bien sabordée en amont. A commencer d'ailleurs par réveiller ce foutu cerf. Qu'est-ce qui lui prenait de faire le mort comme ça ? Cinquante et un an de vie commune, un éveil vers ses douze ans et c'est la première fois depuis tout ce temps que sa partie animale lui fait un coup pareil. Le sens du timing, c'est fou.

- Les sourcils c'était ça ? Je pensais que tu avais encore fais des tests bizarres sur ta personne a défaut d'en faire sur Lélio ou sur ton ancien colloc'. On sait tous dans ce petit monde qui est le notre.

Il le taquinait très clairement.

- La cuvée Uppercut doit être l'une de tes plus belles inventions de ta part en ce qui me concerne. Et mon portefeuille te remercie quand j'ai envie de prendre une mine. Ca m'évite de vider les réserves de la Casa comme à Nouvel An et qui plus est, avec un Cambion mort-bourré dans les pattes.

C'était la partie drôle de la soirée parce que avant, Milo s'était quand même fait piquer son larfeuil d'une manière peu conventionnelle par une sorcière de sang qu'il n'a jamais retrouvé d'ailleurs.

- Ne m'en veux pas mais je prendrais pas de risque surtout si t'ajoutes le mot « bombe » avec.

Toujours avec cette curiosité presque enfantine, le Garou le regarde faire. Son regard accroche quelques notes griffonnées sur un carnet. Il reconnaît les éléments les plus banaux, masse moléculaire, moles et équations chimiques, schéma des molécule. C'est un langage qui lui parle, apprit cependant sur le tard mais le reste finit en charabia d'alchimiste pour l'officier scientifique qu'il est.

- La brigade ? Hmm.... Mouais. Un beau merdier. Oh, on s'est juste hmm expliqué. J'crois que ça va aller dans le bon sens maintenant. J'espère. Rho dis pas ça, elle est juste...expressive ?


Puis il rit. La réputation de Clara n'est plus à faire parmi ses collègue on dirait.
Il ne préfère pas s'apitoyer sur son sort ou l'histoire en général d'ailleurs. Si il est ici c'est en partie aussi à cause de ce fiasco dont il est principalement responsable sur toute la ligne.
Tiens oui... Qu'est-ce que Gaspard pouvait faire pour lui concrètement ? Milo réfléchit un peu à la question les bras croisés sur le torse. Il se rend bien compte que ce qu'il peut demander à l'Alchimiste peut être possible – ou pas – mais les contreparties toujours catastrophiques.

- En gros...un truc assez bien foutu pour réveiller une partie animale endormie. Je pensais pas au Reveil-Matin mais au Debout-Les-Morts directement.


C'est qu'il devait  être sacrement désespéré.

- Si la partie Humaine se met dans le même état que l'animale, peut-être que je pourrais recoller les morceaux de manière un peu plus...mystique ? Je sais que c'est risqué, je sais que c'est dangereux mais je ne sais pas quoi faire pour ça... Une sorte de remise à zéro en somme.

_________________
The only thing I know
Siamo Solo Uno
I'm nothing without you
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t246-back-to-the-meaning-of- http://chtonya-verse.forumactif.com/t246-back-to-the-meaning-of-life-milo#4671
Gaspard de Sabran
Aël ☼ Membre

.
.: Fourreur en série :.
avatar
✠ Je suis : Un emplumé - inspecteur à l'ULCM
✠ J'ai : 35 ans
✠ Mon âme appartient : Tu verras, t'en poses des questions
☉ Je suis actuellement :
  • indisponible (RP).
☉ Crédits : Sio - summer's desire (sign) - ? (gif)
☉ Messages : 127
MessageSujet: Re: A consommer sur place - Milo    01.04.18 21:45

Ah oui, la retraite. Avec sa tronche, des fois, Gaspard oublie que le garou lui met un peu plus d’une décennie dans le pif. C’est aussi pour ça, qu’il aime Milo. A côté de lui, il se sent encore tellement jeune… D’ailleurs, il l’a plus d’une fois signifié au concerné avec un grand sourire. Pour l’instant, bien sûr, il préférerait que le concerné capte que quelque chose ne va pas et que son gentil collègue un peu allumé est possédé par un aël.

Mais bon, comme Gaspard a été échaudé par sa tentative auprès d’Augustin, puis par cette histoire avec la prêtresse, disons qu’il n’est peut-être pas des plus partant pour retenter l’expérience.


Brivael hoche la tête, mais n’insiste pas. Sur ce point, l’aël a du mal à comprendre les humains. Ils se plaignent de ne pas avoir d’argent, mais quand on leur en propose, ils font la fine bouche… S’ils pouvaient se décider…

Yep. C’est pour ça que j’suis imberbe un jour et que j’ai une barbe d’une semaine le lendemain, aussi. J’te parle pas des autres réserves de poil hein. T’veux pas savoir… Si tu veux, j’t’en prépare une caisse, ça sera bon bientôt. Même si franchement, j’suis furax Bambi. Vous faites la fête à la Casa, vous invitez même pas votre pote Gaspard. Franchement? Ca m’a brisé le coeur de savoir ça”.

A peu près autant que d’apprendre que ses potes étaient allés régler son compte à une aël sans lui. D’un autre côté, la reconstitution des événements lui avait permis de comprendre qu’il avait été enlevé avant ce fiasco, donc ce n’était peut-être pas plus mal. Mais quand même. Ni le plumeau, ni la moustache, ni Bambi n’avaient pensé à lui. Et ce n’était même pas par crainte qu’il fasse capoter l’opération avec son plumeau de compagnie, non. Ils ne savent même pas qu’il est possédé - un autre truc qui lui troue le cul, aucun de ses proches n’a l’air de capter qu’il y a un truc qui va pas - et ils ne l’ont pas appelé, quand il avait des potions, des machins explosives, des bidules et des choses… Il est quand même un atout sur le terrain, non?

Et pendant que son hôte bougonne, l’aël s’occupe de régler les flammes, de doser les décantations, de vérifier des choses histoire d’éviter une autre explosion.

Ouai ouai… elle est un peu trop expressive près de mes parties si tu veux mon avis”.

Et il ne disait pas ça parce qu’elle lui arrivait au genou. Tout le monde ou presque est petit, à côté de lui. Peut-être bien qu’il a bu une potion de croissance à un moment ou à un autre, dans son enfance.

Le gaillard se redresse, avec la ferme intention de proposer un Bourre-Pif au garou - vu que l’alcoolisme a l’air d’être le mode de communication préféré de ces énergumènes - mais il est arrêté dans son élan par la demande de l’italien. Qui lui sort, grosso modo, qu’il veut une dose de Debout-Les-Morts.

Ce qui nécessite une dose d’explication pour l’aël, peu au fait des effets étranges des potions concoctées par son hôte. Assorti d’une consigne claire.

Euuuuh. Ok. Milo, mon ptit Bambi, t’as pris quoi au juste avant de venir? Nan parce que… juste pour être clair. C’est pas juste risqué. Tu me demandes de te filer un truc qui va littéralement te tuer pendant deux minutes. Et encore, parce que la potion de base, elle est prévue pour des humains. La potion de base, je l’ai créé par accident tu vois. Ca devait juste être une version un peu plus épicée du Réveil-Matin avec un anti-gueule de bois, bu avant la touche finale par mon crétin de coloc de l’époque qui est devenu tout blanc et tout rigide avant de se réveiller d’un coup en gueulant. Là, tu me demandes de te préparer, spécialement pour toi, un Debout-Les-Morts spécial garou, avec des doses encore plus fortes, avec le risque que tu claques. C’est… C’est...“ Pause. “Complètement con. Et j’te dis ça parce que je t’aime bien, et parce que j’aime mes couilles et que si ta femme l’apprend, elle va me les faire bouffer. Putain Milo, j’devrais l’appeler pour qu’elle te fasse bouffer les tiennes”.

Brivael ne voit pas bien l’intérêt de le dissuader. S’il essaie une potion et que le garou y reste, ça ferait une âme en plus pour Elhà, toujours ça de pris. Mais son hôte pialle et monte sur ses grands chevaux.

Sérieux Milo, je déconne pas. J’te ferais pas claquer sur mon tapis tout pourri. A la limite, et franchement, c’est parce que c’est toi, j’peux te proposer un Double-Réveil. C’est la version Garou du Réveil-Matin, peut-être que ça suffira. Ou alors te bricoler un truc encore plus fort que ça, mais le Debout-Les-Morts, je crèverais avant de t’en faire”.

_________________
Don't get fooled by the pretty face
   The best advice I could give you is to not think of me as an angel but as the most sadistic feathery bastard to ever walk this earth
   

Brivael s'exprime en #00ffff
Gaspard s'exprime en #3366cc
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t495-gaspard-de-sabran-don-t http://chtonya-verse.forumactif.com/
Milo Marchiori
Garou ☽ Membre

.
.: Bambi il a grandi :.
avatar
✠ Je suis : un Garou | Inspecteur de l'ULCM
✠ J'ai : 51 ans
✠ Mon âme appartient : A moi-même c'est déjà pas mal
☉ Je suis actuellement :
  • indisponible (RP).
☉ Crédits : Tankred | Bat'Phanie
☉ Messages : 295
MessageSujet: Re: A consommer sur place - Milo    04.04.18 18:33

- Ouh la non ! Non ! Je ne veux pas savoir de tes réserves de poils, ça ira très bien. Puis je ne dirais jamais non quant à un peu d'Uppercut après une journée de boulot. Enfin, si j'en ai encore un...

Le Garou secouait presque vivement la tête pour sortir les éventuelles pensées parasites qui ne manqueraient pas de lui attirer la nausée. C'est vrai qu'à la brigade, Milo fait partie des « anciens », si ce n'est le plus vieux des inspecteurs de cette unité pas comme les autres. Il a l'expérience du métier que ce soit dans les affaires policières classiques que dans le surnaturel et pourtant, Marchiori n'est jamais monté en grade. Sa carrière stoppée nette par une balle en argent dans le genou était peut-être un premier message. La seconde bastos toute récente en était peut-être un autre. Celui d'aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte. L'âge n'est pas un problème pour lui, il ne s'en vexe pas, bien au contraire. Tout au plus, il peut répondre par un doigt d'honneur aux moqueurs, dont Gaspard bien évidemment.

Les souvenirs de la soirée de Nouvel An remplaçaient alors les précédentes sans aucun mal. C'est comme si son esprit se jouait de la petite voix de l'Aël qui lui collait au basque pour lui rappeler à quel point cette nuit-là avait été un véritable fiasco, et ce, dans tous les sens du terme.

- Crois-moi, ce Nouvel An là va me rester en tête mais pas pour les bonnes raisons. Et puis je me suis fais embarqué malgré moi par la Moustache et l'Emplumé, à la base, je devais passer un réveillon tout seul comme un con devant la télé. A la place, j'ai buté un Garou, je me suis fais dépouiller par une sorcière rouge et endormi ivre-mort dans une chambre où tes deux potes...hmmm...faisaient leurs affaires en très bonne compagnie. Un désastre.

Puis il redresse les yeux vers l'Alchimiste, faussement suspicieux d'ailleurs.

- J'suis sûr que tu aurais adoré toi aussi tien. Débiles que vous êtes tous les trois.


Époque bénie où les Aëls que ce soit Kaliel ou Brivael n'avaient pas encore foutu la merde dans leur vie respective. Depuis, ils sont forcés de changer, un peu, de s'adapter et d'endurer la douleur, la trahison. Milo n'était pas idiot, ce temps des blagues à la con, des enquêtes atypiques avec des moyens qui l'étaient tout autant, de la bitûre en plein service si ce n'est pire, c'était terminé. De Batz avait mit la main sur Lélio, Augustin était bizarre depuis lors et Milo croyait comprendre pourquoi. Ne restait alors qu'Augustin... Si il savait tiens.

Milo se met à rire de bon cœur. Clara aurait-elle réussit à terroriser ses collègues de travail ? Ce ne serait guère étonnant. Voilà pourquoi il aimait cette femme, sa femme ? Moui, c'était encore à mettre à plat cette histoire. Mais chaque chose en son temps.

Sans jamais quitter des yeux, le Garou observe l'Alchimiste dans ses moindres gestes en tentant de comprendre à quoi sert tels ou tels décantations, dosages, mélange. L'aspect scientifique de la discipline était réellement fascinant pour lui. En tout cas, la réponse de Gaspard quant à l'éventualité d'employer le Debout-Les-Morts est à la voix prévisible pour Milo qu'inattendue. L'inspecteur faisait les cent pas dans la pièce pendant que l'Alchimiste s'énerverait presque tout seul, refusant d'un bloc l'idée même de faire mourir le Garou ne serait-ce que deux minutes. Il peut même pas en placer une d'ailleurs.

Seulement, quand Gaspard remet le sujet « Clara » sur le tapis, Milo bondit presque et lui attrape le col. Le rouquin le dépasse sans aucune difficulté, il lui met deux bonnes têtes faciles pourtant, il vacille sous la poigne du Garou. Le regard de ce dernier avait changé, du tout au tout et une drôle d'ambiance s'impose, furtivement.

- Surtout ! Tu n'iras rien lui dire t'entends.


Il en frémirait d'une colère inconnue plutôt mue par la peur qu'autre chose, l’inquiétude. Milo ferait n'importe quoi pour épargner la moindre douleur chez la Sicilienne. Cependant, il se rend bien vite compte du geste déplacé fait à son ami, lissant alors le col avant d'esquiver le regard de ce dernier.

- Excuses-moi Gaspard...

Souffle t'il, sincèrement.

- Tout ce que je veux c'est d'être assez dans le coaltars et le plus loin possible pour retrouver ce que j'ai perdu. Ton idiot de colloc', il s'est réveillé comment après ta bourde ? J'y connais rien là dedans, mais c'est le seul moyen que j'ai trouvé et y'a que toi qui peut faire ça.

_________________
The only thing I know
Siamo Solo Uno
I'm nothing without you
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t246-back-to-the-meaning-of- http://chtonya-verse.forumactif.com/t246-back-to-the-meaning-of-life-milo#4671
Gaspard de Sabran
Aël ☼ Membre

.
.: Fourreur en série :.
avatar
✠ Je suis : Un emplumé - inspecteur à l'ULCM
✠ J'ai : 35 ans
✠ Mon âme appartient : Tu verras, t'en poses des questions
☉ Je suis actuellement :
  • indisponible (RP).
☉ Crédits : Sio - summer's desire (sign) - ? (gif)
☉ Messages : 127
MessageSujet: Re: A consommer sur place - Milo    04.04.18 19:51

Ah ça… Gaspard est d’accord, il aurait adoré participer à la petite sauterie improvisée des copains à la Casa. Non pas que son Nouvel An ait été particulièrement à chier ou quoi que ce soit. Simplement… il ne dit jamais non à une bonne soirée. Encore plus si des choses un peu honteuses doivent y arriver. L’alchimiste est du genre optimiste, il se dit que chaque humiliation est l’occasion d’en rire, plus tard.

Un désastre… tout de suite les grands mots ! Moi j’trouve que vous vous êtes bien marrés!

En tout cas, ils se sont plus marrés que Gaspard, à l’heure actuelle, coincé dans sa propre tête, ou que Brivael, qui envisage de plus en plus sérieusement de tirer les vers du nez à l’alchimiste sur les détails de sa potion pour enfin mettre le garou dehors.

D’autant que le type qui lui arrive au nombril a l’audace de le chopper par le col pour l’attirer jusqu’à son visage. Et que comme il n’est supposé être que Gaspard, le bon poto de tout le monde, et pas un aël susceptible, il ne peut même pas lui apprendre le respect d’un coup de boule bien senti. A la place, il doit garder une réaction cohérente, c’est-à-dire, afficher un visage surpris, quoique calme, pendant que l’autre lui grognerait presque des menaces au visage.

... D’accord. Je dirais rien à ta femme. Pouah, tu me foutrais presque plus les j’tons qu’elle, je pensais pas ça possible”.

Comment l’alchimiste fait-il pour passer aussi rapidement à autre chose? Franchement, ça ne tiendrait qu’à lui, il le lui ferait payer ! Au lieu de quoi, il est condamné à jouer les bons copains… Parfois, il regrette d’être le genre d’aël à s’infiltrer. Sa prochaine mission, il se fera plaisir. Il prendra un corps et ira combattre du narakhe à tour de bras, sans se soucier de faire dans la dentelle.

Alors… y a pas de mal, mais au risque de me répéter, je te ferais pas de Debout-Les-Morts. Je négocie pas, j’te le dis. Je t’en filerais pas. Parce que mon pote, quand il s’est réveillé, j’ai cru que ce con était devenu un putain de fantôme, j’te mens pas. De là à te dire qu’il était bizarre… Franchement, il était bizarre de base, j’sais pas à quel point ça l’a remis en place ou déglingué encore plus. Et tu sais c’est quoi le pire? Ce crétin a pas arrêté de me piquer ma bouffe et ma picole. Il est quand même con, j’sais pas”.

Il lâche un gros soupir, parce que c’est ce que son hôte ferait. Croise les bras sur sa poitrine, parce que c’est aussi ce qu’il ferait. Et marque une pause, avant de proposer son aide. Parce que c’est aussi ce qu’il ferait. Qu’il est crétin à être serviable celui-là, ça lui fait perdre un temps fou…

Si tu veux te taper un délire transe mystique, j’peux te bricoler un truc, mais ça sera pas du Debout-Les-Morts. Et franchement, avant de me demander la solution nucléaire, tu veux pas tester le petit coup de scalpel normal? C’est mon dernier mot Milo, j’déconne pas. Soit t’accepte la… “Transe Mystique spéciale Garou”, soit j’te mets ton Uppercut en bouteille, et tu files”.

_________________
Don't get fooled by the pretty face
   The best advice I could give you is to not think of me as an angel but as the most sadistic feathery bastard to ever walk this earth
   

Brivael s'exprime en #00ffff
Gaspard s'exprime en #3366cc
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t495-gaspard-de-sabran-don-t http://chtonya-verse.forumactif.com/
Milo Marchiori
Garou ☽ Membre

.
.: Bambi il a grandi :.
avatar
✠ Je suis : un Garou | Inspecteur de l'ULCM
✠ J'ai : 51 ans
✠ Mon âme appartient : A moi-même c'est déjà pas mal
☉ Je suis actuellement :
  • indisponible (RP).
☉ Crédits : Tankred | Bat'Phanie
☉ Messages : 295
MessageSujet: Re: A consommer sur place - Milo    07.04.18 19:11

L'avoir aussi proche de lui, les yeux dans les yeux, Milo pourrait remarquer cette étrange lueur que son ami avait dans le regard. Un petit détail insignifiant en soit mais qui venait de lui sauter au visage, comme ça. Le Garou est à des lieues de se douter de ce qui se trame dans la grande carcasse de l'Alchimiste et qu'en plus, les mots qui sortent de sa bouche ne sont pas réellement les siens. Tout est feint ou presque. Une étrange tension s'était faite ressentir dans le comportement des deux puis se désamorce aussitôt, à l'instigation d'un Milo à cran comme jamais.

Il ne voulait pas se battre, il déteste ça et encore moins avec Gaspard. C'est une tête à claque, ça il lui accorde mais il ne mérite pas d'être le réceptacle de cette peur, de cette sensation d'évoluer en eaux plus que troubles, dans l'inconnu le plus total tant physique que moral. L'Italien d'origine n'est pas un grand bavard sur ses états d'âmes, il lui épargnerait un petit laïus ennuyant sur le sujet. De toute manière, Milo n'est pas venu pour ça.

Faisant les cent pas dans la pièce, il l'écoute. Le grand dadet s'obstine et Milo se doute pertinemment qu'il ne pourra lui faire changer d'avis. La solution que le rouquin lui offre semble acceptable, de toute façon est-ce qu'il a le choix franchement ?

- Ok, ok, ok ! Conçoit Milo en levant les mains en l'air comme si il se rendait. De toute manière tu ne changeras pas d'avis, alors je veux bien tester ta solution. Mais si ça ne marche pas, je veux le plan nucléaire, tu m'as entendu ?

Lui aussi ne changerait pas d'avis. Milo est la gentillesse incarnée quand on ne le cherche pas trop. Maladroit, avenant, il reste néanmoins Italien avec son petit caractère borné du nord. D'ailleurs, il pointait Gaspard d'un index inquisiteur. Son regard parlait pour lui, une sorte de négociation.

- Si devenir un peu taré c'est le risque en plus de mourir deux minutes, ça me pose pas de problème. On est d'accord, hum ?

C'est bien la première fois que l'inspecteur, ex-inspecteur ? Faisait preuve en présence de quelqu'un d'autre qu'un suspect ou même sa femme, de cette facette peu connue de son caractère. Puis il se détend, enfonce les mains dans les poches de sa veste.

- Tu as besoin de quelque chose ? Combien de temps ça va te prendre ? On pourra pas tester ça ici. Si tu tiens à cet appartement et pas te faire expulser j'veux dire. Il faut un endroit calme.

Et Milo avait déjà sa petite idée d'ailleurs. Rien de mieux finalement que l'ancien territoire de sa meute disparue, le bois de Vincennes. Autrefois, les Marchiori régnaient ici, au milieu des chênes centenaires, dans les immenses forêts qui bordaient Parys. C'est là qu'ils tenaient tête aux loups de la meute locale, sans reculer, c'est là que Milo avait tout apprit de son père.

C'est là qu'il donne alors rendez-vous à Gaspard une fois que sa potion sera prête. Il ne pourrait pas rater le Chêne du Cerf – ça ne s'invente pas -, la cime la plus haute du bois. Cela faisait des nuits que Milo n'était pas revenu ici. C'est toujours aussi douloureux et lui montrer qu'il était tout seul, sans meute, n'arrangeait rien mais le rendait plus déterminé encore à retrouver ce qu'il avait perdu.

Assit sur les racines immenses qui dépassaient du sol, le Garou perçoit l'odeur si caractéristique et piquant de l'Alchimiste qui approchait. Il avait tenu parole, Milo n'en avait pas franchement douté. C'était un grand pas dans le vide qu'il s'apprêtait à faire. Si Clara savait ça... Non elle ne saurait rien. L'endroit baignait dans un silence apaisant, la brise d'un printemps nocturne qui fait bruisser son feuillage persistant.

_________________
The only thing I know
Siamo Solo Uno
I'm nothing without you
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t246-back-to-the-meaning-of- http://chtonya-verse.forumactif.com/t246-back-to-the-meaning-of-life-milo#4671
Gaspard de Sabran
Aël ☼ Membre

.
.: Fourreur en série :.
avatar
✠ Je suis : Un emplumé - inspecteur à l'ULCM
✠ J'ai : 35 ans
✠ Mon âme appartient : Tu verras, t'en poses des questions
☉ Je suis actuellement :
  • indisponible (RP).
☉ Crédits : Sio - summer's desire (sign) - ? (gif)
☉ Messages : 127
MessageSujet: Re: A consommer sur place - Milo    07.04.18 22:27

... Est-ce qu’il est vraiment prêt à mourir pour retrouver son stupide cerf?

Oui. Alors on va le faire”.

L’aël et sa gueule de face-de-rat se marrent. Bin oui, de son point de vue, c’est drôle. Gaspard, prisonnier dans sa tête, qui lui donne des ordres. Sauf que l’alchimiste n’est pas con, il n’a pas le cerveau aussi abîmé par les émanations qu’on le croit. Il veut aider Milo, parce qu’il est Milo. Son pote, son collègue. Sauf qu’il ne peut pas dire ça comme ça à l’autre salopard. Il serait capable de refuser juste pour le faire chier.

Y a un truc que t’as pas compris. A l’ULCM, on est une famille. Si l’un de nous a des problèmes, si l’un de nous demande de l’aide, on l’aide. On enterre le cadavre du type, on brûle ses affaires, on le fait. C’est la famille. Si Milo te demande de le faire entrer dans une transe cheloue pour qu’il retrouve sa partie Garou, tu le fais. Mais bon, après, c’est comme tu veux hein. Juste que si tu refuses maintenant, si tu changes d’avis, comme un con, il va se douter d’un truc. Peut-être pas “oh dis donc, Gaspard est possédé par un aël”. Mais il saura qu’un truc ne va pas, et là, tu vas pas aimer. Ils vont fouiller, les mecs. Ils vont finir par trouver ce qui va pas, et là, byebye Bribri. Donc tu ouvres ta grande gueule et pour une fois dans ta vie, tu dis oui”.

Il tremble de colère, ce qui est toujours une expérience étrange, quand il se rappelle qu’il est dans sa tête et qu’il n’a pas de corps à proprement parler. Il prend un gros risque, à l’envoyer chier comme ça. Pas sûr que son argument suffise.


... ok. Mais j’te préviens, si tu claques… je fuis le pays après avoir balancé ton cadavre à ta femme. D’ailleurs, tu seras mignon, tu lui feras une vidéo qui explique que tout est de ta faute. Et tu signeras une déclaration sur l’honneur, la totale”.

Brivael grommelle. Voilà qu’il va passer des heures à jouer les petits alchimistes quand il pourrait facilement trouver plus urgent et passionnant à faire. Ceci dit… et il déteste l’admettre, le gamin n’a pas tort. Il a besoin de faire ami-ami avec tout le monde. Y compris avec le garou capable de perdre sa partie animale.

... Humpf… au moins quatre ou cinq heures… Le temps que les méchants infusent et… mais putain, j’espère que tu te rends compte que la soluce nucléaire peut potentiellement te griller le cerveau, hein? J’arrive pas à croire que… Bon, allez, dégage, sors de chez moi, j’ai du taf. J’te jure, tu me devras un putain de service gigantesque après ça Bambi. J’ai tout ce qu’il faut, me faut juste du calme. Sauf si tu veux que je foire mes calculs et que j’te transforme en poulpe, rigole pas, c’est possible, allez!

Le cerf est presque mis dehors manu militari par l’alchimiste. Ce qui pose problème, avec la porte. Putain, va falloir qu’il s’occupe de ça aussi… Si possible, avant de sortir, mais il se voit mal bosser avec un artisan à côté. Bah, tant pis. Il devra faire confiance à ses voisins et planquer les trucs de valeur. Et bien remettre sa porte en place avant de partir.

En attendant… il se met au travail.

Et quand l’alchimiste possédé rejoint Milo, quelques heures plus tard, il a encore tous ses sourcils, tous ses ses cheveux, et tous ses doigts, quoiqu’il paraît exténué. Il n’a pas pris de pause, trop occupé à tracer des runes, décanter, couper, écraser des choses, faire des calculs… Il a un sac en bandoulière, passé en travers de sa poitrine, au cas où. Il tinte parfois, quand les fioles en verre s’entrechoquent. Non pas qu’il risque de se faire agresser, sa carrure lui permet d’être relativement en sécurité de ce point de vue là, mais enfin, on sait jamais.

Pfiou… et bah mon Bambi, c’est pas la porte d’à-côté ton affaire”.

L’alchimiste ne perd pas de temps, il ouvre son sac. Quand il en sort une fiole, elle est plus petite que sa paume et remplie d’un liquide qui paraît sombre dans la pénombre, mais qui a une teinte brune à la lumière.

Transe mystique spéciale garou”. Il referme le poing avant que Milo ne fasse un geste. “Je te préviens Bambi. C’est pas testé. En théorie, ça te fera exactement ce que tu veux que ça te fasse, transe, introspection, blablabla. En théorie. Ca se trouve, tu vas te retrouver dissocier en deux, Bambi d’un côté, le cerf de l’autre. Je dis juste. Au cas où tu claques, j’ai des seringues et de quoi t’injecter le truc le plus coup de fouet que j’ai en stock et j’suis pas sûr que ce soit si fort que ça sur les garous”. Il sort une seringue à l’aiguille gigantesque et déjà rempli d’un liquide presque transparent, mais légèrement teinté de bleu. “T’es toujours partant?

_________________
Don't get fooled by the pretty face
   The best advice I could give you is to not think of me as an angel but as the most sadistic feathery bastard to ever walk this earth
   

Brivael s'exprime en #00ffff
Gaspard s'exprime en #3366cc
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t495-gaspard-de-sabran-don-t http://chtonya-verse.forumactif.com/
Milo Marchiori
Garou ☽ Membre

.
.: Bambi il a grandi :.
avatar
✠ Je suis : un Garou | Inspecteur de l'ULCM
✠ J'ai : 51 ans
✠ Mon âme appartient : A moi-même c'est déjà pas mal
☉ Je suis actuellement :
  • indisponible (RP).
☉ Crédits : Tankred | Bat'Phanie
☉ Messages : 295
MessageSujet: Re: A consommer sur place - Milo    10.04.18 18:08

Les conditions de Gaspard était étrange. Clara avait réellement une réputation de croque-mitaine parmi ses collègues, c'en serait presque rôle. Avant de partir, Milo lui avait promit qu'il ferait ce qu'il faut pour disculper l'Alchimiste si ça venait à mal tourner. A croire qu'il ne se rend pas réellement compte des risques qu'il prend. Le Garou est tellement obsédé par le fait de retrouver cette partie de lui qu'il en oublie le reste. Si Clara l'apprenait, lui aussi s'en prendrait une par ricochet. Après cette dernière histoire à deux balles, Milo s'est juré qu'il arrêtait les conneries. Encore et toujours cette histoire de retraite. Et si il ouvrait un restaurant ? C'est un sacré cuistot, y'a moyen que ça fonctionne. Un bar ? Avec les décoctions de Gaspard, ça pourrait faire un malheur. Des idées toutes plus saugrenues les unes que les autres qui lui viennent en attendant le rouquin.

Ca lui permet aussi de ne pas être seul avec lui-même, avec ses remords et surtout avec cette petite voix insidieuse qui s'était fait plus présente depuis son réveil à l'hôpital. Il n'osait pas contacter Augustin pour savoir si il avait une piste pour s'en débarrasser. Leur dernière entrevue avait été plus que tendue, c'est peu de le dire même si Milo lui serait éternellement reconnaissant pour ce qu'il a fait pour lui. Lui sauver la vie, ce n'était pas rien et l'inspecteur n'était pas un ingrat. Les dettes d'honneur commençaient d'ailleurs à un peu trop s'accumuler si on comptait désormais le service qu'il devrait à son bienfaiteur si la magouille fonctionne.
Condition sine qua none.

Ses sens n'étaient pas tellement rouillés finalement parce qu'en plus de l'odeur particulière, à la fois piquante et âcre de son ami, il y avait le bruit de verre, de bouteilles qui tintent. Qui d'autres à cette heure, dans un coin perdu de la forêt de Vincennes pour faire un boucan pareil -d'un point de vue garou, bien sûr. Tant de signes qui le rassure en se disant que le Cerf était toujours là, toujours présent mais comme léthargique, absent, endormi. Milo comptait sur Gaspard pour un petit coup de fouet. Il se lève les mains dans les poches de sa veste pour aller à la rencontre du visiteur.

- C'est ici que ma meute vivait et venait se réfugier les soirs de pleine lune. C'est un endroit isolé et calme. Il faut ce qu'il faut nan ? J'ai écris un truc pour Clara si ça devait foirer. Dans la poche intérieur de ma veste, histoire de t'éviter des problèmes. J'assume entièrement ce que je te demande là.

Toujours un sourire presque gravé sur ce visage avenant, mais le regard du Garou ne cachait pas le sérieux de ses mots et sa détermination surtout. Il tend la main vers l'Alchimiste pour qu'il lui remette le petit flacon que ce dernier lui avait subtilisé avant une dernière mise en garde. Étrangement, Milo n'avait pas vraiment peur. Peut-être qu'il devrait avec les expériences souvent étranges de son ami.

- Ça se passera bien. Tu as encore tes cheveux et tes sourcils alors ça me rassure ? Je crois ?

L'autre finit par lui donner alors ce qu'il attend. L'inspecteur ne veut pas prendre de temps, c'est le meilleur moyen de se retrouver à hésiter, douter et finalement ne rien faire. Il ne peut pas se le permettre. Alors il débouche le petit flacon et une odeur presque de caramel lui parvient aux narines. Milo redresse les yeux vers Gaspard.

- Dis donc, tu t'es pas trompé avec le sirop pour les crêpes au moins ? Bon...

Dernière boutade et voilà qu'il s'enfile d'une traite la dose d’élixir. C'était pas si mauvais comme il se l'imaginait finalement, cependant, un petit moment de flottement tombe sur ce coin de forêt. Milo cligne des yeux, regard le flacon, Gaspard.

- Bon...Je suppose que...

Que rien du tout car voilà que ses prunelles virent au blanc laiteux puis qu'il s'écroule de tout son long, une vraie masse, au sol. Ses muscles se raidissent, quelques convulsions venaient s'emparer de son corps, sans compter les grognement qui n'ont rien d'humain à quelques intervalles. Ça c'est la vue d'extérieur, pas franchement rassurante, encore moins quand il finit par ne plus bouger du tout.

Intérieurement, c'est une toute autre histoire. Le Garou se retrouve à arpenter les même bois cependant, le paysage est différent, la saison certainement, un tapis de feuilles ocres et orangées s'étalent sous ses pieds. Il erre de longues minutes, des heures tandis que le temps s'écoule normalement au dehors. Milo est attiré par une présence puissante qu'il connaît mais elle n'est pas seule, loin de là. Autour d'un cerf immense, couronné de lierres, aux ramures capables de transpercer un homme, se trouvait une meute de loups menaçants. La bête était acculées, cadavres de ses ennemis aux pieds mais d'autres plus tenaces encore. Son cerf était là, coincé, prisonnier par une étrange allégorie de son mal, pourquoi des loups ? C'était évident. Connexion mystique si l'en est mais l'humain n'a pas peur, il avance encore et toujours vers la horde menacante, sans faiblir, sans trembler. De l'appréhension, il y en a évidemment, de la peur aussi mais il devait aller le chercher. Crocs, griffes meurtrissent la chair, la douleur n'est pas réelle, c'est ce qu'il se force à dire avant de tendre la main vers l'immense cervidé. Puis le soulagement, la force et la vie reprennent leur droit.

Face à Gaspard, voilà Milo qui se réveille en sursaut, comme sorti d'un mauvais rêve. Mais à voir la tronche déconfite de l'Alchimiste quelque chose close. Ce n'était l'Humain qui se tenait là mais le Cerf, revenu dans cette réalité.

_________________
The only thing I know
Siamo Solo Uno
I'm nothing without you
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t246-back-to-the-meaning-of- http://chtonya-verse.forumactif.com/t246-back-to-the-meaning-of-life-milo#4671
Gaspard de Sabran
Aël ☼ Membre

.
.: Fourreur en série :.
avatar
✠ Je suis : Un emplumé - inspecteur à l'ULCM
✠ J'ai : 35 ans
✠ Mon âme appartient : Tu verras, t'en poses des questions
☉ Je suis actuellement :
  • indisponible (RP).
☉ Crédits : Sio - summer's desire (sign) - ? (gif)
☉ Messages : 127
MessageSujet: Re: A consommer sur place - Milo    10.04.18 18:50

Isolé et calme. Parfait pour conduire des actes illicites, ou illégales, ou moralement répréhensibles.. Parfait, aussi, pour être la victime desdits actes précédemment cités. Evidemment, Brivael n’est pas particulièrement inquiet. Tout ce qui oserait se présenter face à lui, il saurait y faire face. Il est loin d’être un enfant, il parcourt Chtonya depuis plusieurs siècles. Tout au plus est-il vaguement ennuyé de perdre son temps ici, de devoir prétendre qu’il se soucie sincèrement du devenir du garou quand toute cette histoire commence à lui taper sur les nerfs.

Ah cool. Donc l’avenir de mes couilles et de ma vie tient dans une lettre que t’as écrite à ta femme. Je suis hyper rassuré, tu te doutes”.

Gaspard aurait été le seul occupant de son corps, il aurait peut-être changé d’avis. A la place, il cède, donne le flacon à son collègue.

Moui, fin ça veut juste dire que j’ai rien fait exploser sur le coup, pas que ça va marcher. Je me permets d’insister sur le côté expérimental du dosage tu vois? Sur le côté expérimental de tout, d’ailleurs”.

Il rigole, d’un rire coincé, qui correspond tout à fait à Gaspard pour ce genre de situation, et se permet une boutade, même s’il n’a vraiment pas la tête à rire.

Nan, c’est de la bonne. Mais tu sauras que les placebos, ça marche super bien des fois. Pouvoir de l’esprit, tout ça. Allez, cul sec, qu’on en finisse. Ou que je puisse fuir le plus loin possible de Parys si tu claques”.

Son collègue et ami s’exécute. Dans sa tête, Gaspard est attentif. Bien sûr, ce serait beaucoup plus pratique s’il pouvait avoir l’oeil sur une vraie montre et pas sur une temporalité qui ne se passe que dans sa tête… mais enfin, il ne va pas faire la fine bouche. Au moins, l’autre connard a l’obligeance de faire comme s’il regardait la sienne dans la réalité.

Bon. Ok. Sois gentil, accroupis-toi à côté de lui, surveille ses signes vitaux et si jamais son coeur s’arrête, tu lui plantes l’aiguille”.

Pourquoi? S’il meurt, il finira à Elhà. Une âme de plus”.

Ta gueule. Si t’avais voulu le tuer, tu l’aurais fait bien avant”.


N’empêche que Gaspard stresse, pendant que l’aël daigne porter la main au poignet du garou pour surveiller son pouls. Au moins, il ne convulse plus… mais enfin, il bave toujours. Avec l’air de quelqu’un que cela emmerde profondément, Brivael le passe sur le côté. Ce qu’il ne faut pas faire pour maintenir sa couverture…

Il reste accroupi là pour ce qui lui paraît être une éternité. Jusqu’à ce que la brusque absence de quelque chose le fasse réagir. Et merde… v’la le garou qui lui claque dans les pattes…

Il lâche réellement un soupir, juste avant de lui enfoncer - sur les conseils précipités d’un Gaspard affolé - l’aiguille dans le cou. Il pousse, injecte le liquide qu’elle contient dans ses veines… Et se recule d’un bond quand son corps commence… pas exactement à trembler.

Oh putain”.

Une poignée de minutes plus tard, voilà l’alchimiste, en tout cas son corps, face à un cerf garou beaucoup trop imposant pour lui. Merde. Ca lui est déjà arrivé, bien sûr. Mais jamais… comme ça. Tout seul, au milieu de nul part, contrôlé par un aël qui a bien envie de le buter.

Raisonne-le, appelle-le, dépêche”.

Tu m’emmerdes, Gaspard. Toi et tes amis, vous m’emmerdez profondément”.


Il lève les mains, en signe de paix, lentement, sans geste brusque. Il ne recule pas, en revanche. Il reste calme. Chose d’autant plus facile que Brivael n’a pas vraiment peur.

Milo? Milo… tout va bien, d’accord? Tu es en sécurité, tout va bien. Gaspard, tu te souviens? On est super potes et tu vas pas m’éventrer?

_________________
Don't get fooled by the pretty face
   The best advice I could give you is to not think of me as an angel but as the most sadistic feathery bastard to ever walk this earth
   

Brivael s'exprime en #00ffff
Gaspard s'exprime en #3366cc
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t495-gaspard-de-sabran-don-t http://chtonya-verse.forumactif.com/
Milo Marchiori
Garou ☽ Membre

.
.: Bambi il a grandi :.
avatar
✠ Je suis : un Garou | Inspecteur de l'ULCM
✠ J'ai : 51 ans
✠ Mon âme appartient : A moi-même c'est déjà pas mal
☉ Je suis actuellement :
  • indisponible (RP).
☉ Crédits : Tankred | Bat'Phanie
☉ Messages : 295
MessageSujet: Re: A consommer sur place - Milo    16.04.18 9:54

La sensation était étrange, un moment de flottement qui semblait durer des heures où Milo se perdait dans des souvenirs qu’il pensait perdus depuis longtemps. Des visions oniriques d’un passé révolu, sa famille, la découverte de sa nature, la meute. Bien sûr il y avait des heurts avec les loups et les autres prédateurs, alors il voyait cet apprentissage. Spectateur extérieur de cette propre vie qui défile devant ses yeux, des scènes qui se mélangent, s’imbriquent sans queue, ni tête mais si familière. Des visages, des voix qui lui apportaient un sourire, du réconfort, de la bienveillance avant qu’une douleur sourde ne s’empare de son être. Ses deux parties se rebellent, grognent d’un mal étrange qui l’assaillent car à ces souvenirs bienheureux se mêlait le poison d’une Aël, voix enjôleuse qui n’a rien d’angélique et qui plongent le Cerf dans une rage folle et déterminée. Milo est loin de se douter qu’il venait de passer d’un monde à l’autre et que son ami resté dans la réalité faisait ce qu’il peut pour le ramener. Il aurait dû se méfier un peu plus de cette aiguille trop grande à son goût.

Tandis qu’il reprend pied –ou pattes- dans la réalité, dans la vie aussi, son esprit se reconnecte d’instinct avec sa nature, comme il sait le faire depuis toujours. Seulement, quand tout est une question d’équilibre, ici le Cerf prend le pas sur le reste. Ce n’est pas une question de confiance mais un instinct de protection, l’animal se dresse devant son humain qu’il chérit peut-être un peu trop. Il prend le mal sur lui, comme il l’a fait alors que l’inspecteur gisait au sol, à l’agonie. Immense cervidé aux bois couronnés de lierre, les Marchiori ont toujours été les véritables rois de ces bois jusqu’à ce qu’il n’en reste qu’un seul, le dernier. Il n’y en aura plus aucun autre après lui à moins d’un miracle. Celui qui d’ordinaire lui met de tête de plus en temps normal pourrait presque paraître minuscule maintenant qu’il lève la tête, le toise, l’observe d’un œil clairement suspicieux et sombre. L’humain semble bien palot tout d’un coup.

Le Garou souffle et pousse l’alchimiste à faire quelques pas en arrière, les andouillers de massacre – qui portent bien leur nom – appuyés contre le torse du rouquin. Il hume son odeur, il entend sa voix, il aime bien Gaspard, le trouve plutôt drôle et fou mais quelque chose l’intrigue. L’animal gronde, perplexe, il perçoit l’anomalie qui s’est glissé dans ce corps sans savoir ce qu’elle est réellement.

- Ne lui fait pas de mal. Il nous a aidé. Tu le sais.
Souffle Milo qui voit aussi cette scène, d’un autre point de vue. La conscience humaine n’est jamais bien loin.

Sans faire de mal pour autant au collègue de son humain, le Cerf se contente d’appuyer la pointe à affûté de ses bois sur la peau puis relève cette tête massive et le regarder dans les yeux, silencieux. D’un point de vue extérieur, on pourrait croire à un Gaspard sur le point de se faire embrocher, ce qui n’est pas si loin de la vérité. Mais le Garou sait se montrer non pas sage, mais calme, il veut des preuves avant de frapper, tout comme Milo d’ailleurs. Si le Cerf rêve d’étriper une Aël, l’Alchimiste bien qu’étrange à sa perception n’a encore rien fait pour le mériter. Au contraire.

- Laisse-moi revenir. Reposes toi, je suis là, on est là ensemble. C’est grâce à ce grand couillon. Laisses-moi le remercier…

Il se recule alors, sous la demande de sa moitié ? son ami ? son âme ? Libère le pauvre Gaspard de sa présence. La douleur est toujours aussi présente, terrible quand il doit alterner d’une forme à l’autre en si peu de temps, et surtout épuisante. Reprenant forme humaine le temps de quelques minutes, Milo se trouve au sol, à bout de souffle et tenant à peine sur ses jambes avant de s’effondrer. Il riait comme un idiot, ne prenant même pas la peine de chercher ses fringues qui avait certainement dû souffrir de la métamorphose comme d’habitude. L’inspecteur se redresse sur ses coudes et avise son ami.

- Tu verrais ta tête ! ah ah ! Je suis encore à poil hein ? Bwarf ! j’ai l’habitude !

_________________
The only thing I know
Siamo Solo Uno
I'm nothing without you
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t246-back-to-the-meaning-of- http://chtonya-verse.forumactif.com/t246-back-to-the-meaning-of-life-milo#4671
Gaspard de Sabran
Aël ☼ Membre

.
.: Fourreur en série :.
avatar
✠ Je suis : Un emplumé - inspecteur à l'ULCM
✠ J'ai : 35 ans
✠ Mon âme appartient : Tu verras, t'en poses des questions
☉ Je suis actuellement :
  • indisponible (RP).
☉ Crédits : Sio - summer's desire (sign) - ? (gif)
☉ Messages : 127
MessageSujet: Re: A consommer sur place - Milo    16.04.18 21:42

Brivael n’a aucune intention de bouger face au cerf, aussi imposant soit-il. Il reste un garou, face à un aël. La supériorité de sa race sur le premier ne fait aucun doute. Pourtant, Gaspard lui souffle instamment de le faire. Disons que l’alchimiste a un peu plus l’habitude de gérer un cerf que l’autre connard d’emplumé, et il fait n’importe quoi. Sous son impulsion, voilà son corps qui prend plusieurs pas en arrière, en même temps que les bois de l’animal se pressent contre lui.

Je croyais qu’il t’aimait bien?

C’est le cas, mais là, il est un peu revenu d’entre les morts ou une connerie métaphysique du genre. Dis-toi que le cerf est à cran et fais pas le con”.

La respiration de l’alchimiste reste calme. Gaspard, lui, n’en mène pas large. Il n’a jamais vu le cerf aussi curieux, aussi… insistant. Pour un peu, il pourrait se demander si l’animal ne sent pas l’aël qui a pris possession de son corps… mais il chasse l’idée aussitôt. Il refuse de se donner de faux espoirs comme ça, il sait déjà que si cela devait arriver, il n’y arriverait pas, il deviendrait fou. Il préfère tuer cette pensée dans l’oeuf plutôt que de l’envisager comme possibilité.


Je ne te veux pas de mal, tu sais? Et même Milo, je lui en ferais pas pour de vrai. Enfin… J’ai euh… peut-être enfoncé une aiguille dans sa couenne… mais c’était pour son bien, pour lui sauver la peau, tu vois?

Est-il vraiment en train de parler à un cerf? S’abaisse-t-il vraiment à ça? Le jour où il a décidé de s’infiltrer dans le corps de cet alchimiste, il aurait mieux fait de s’abstenir. L’emplumé en mène peut-être un peu moins large maintenant que l’animal le regarde avec l’air de vouloir l’embrocher. Ce n’est pas tant la douleur qui l’inquiète que sa couverture. Si Gaspard se fait malmener par un cerf-garou… il aura du mal à justifier le fait qu’il guérisse. Il ne pourra pas non plus rester amoché longtemps. Il devra peut-être faire appel à ce traître d’Augustin et à ses dons.

Heureusement, cette possibilité désagréable n’est pas pour tout de suite puisque le cerf disparaît, laisse la place à un humain tout à fait normal. Et à poil. Forcément. Les gens de cette brigade ont vraiment un problème avec la nudité. Parfois, l’aël se demande s’ils ne s’amusent pas à bosser à poil. Journée naturiste au bureau.

En attendant, il joue le soulagement. Epaules qui se détendent, soupir, tête rejeté en arrière. Et en bon ami serviable, il retire sa veste pour la filer à son “pote”. Comme il est plus grand que Milo, le vêtement devrait le couvrir au moins un peu. Pas assez, ceci dit.

T’es con putain, il m’a foutu les j’tons ton cerf, j’y ai cru pendant deux secondes. Putain, arrête de te marrer j’te jure”.

Voilà l’alchimiste qui redresse le menton du garou, en même temps qu’il fouille son sac à la recherche d’une petite lampe. Il vérifie la réaction de ses pupilles, l’oblige à suivre les mouvements latéraux de son index, éteint la lampe.

Nausée? Soif? Faim? Mal de bide genre tourista imminente? Je veux tout savoir, même si c’est ton pied qui te gratte. J’veux aussi ta date de naissance, ma date de naissance, celle de ta femme, que tu me récites l’alphabet à l’endroit et à l’envers et tu vas m’faire des tests d’équilibre. Sur un pied, marcher sur une ligne, la totale”. Le grand rouquin se remet debout. “Je ne déconne pas vieux. Tu veux pas savoir ce que j’ai mis dans le cocktail, et encore moins dans la seringue, mais si tu permets, je vais vérifier que t’as pas d’effets secondaires. Tu partiras pas avant. Et si tu veux pas, j’vais le dire à ta femme”.

_________________
Don't get fooled by the pretty face
   The best advice I could give you is to not think of me as an angel but as the most sadistic feathery bastard to ever walk this earth
   

Brivael s'exprime en #00ffff
Gaspard s'exprime en #3366cc
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t495-gaspard-de-sabran-don-t http://chtonya-verse.forumactif.com/
Milo Marchiori
Garou ☽ Membre

.
.: Bambi il a grandi :.
avatar
✠ Je suis : un Garou | Inspecteur de l'ULCM
✠ J'ai : 51 ans
✠ Mon âme appartient : A moi-même c'est déjà pas mal
☉ Je suis actuellement :
  • indisponible (RP).
☉ Crédits : Tankred | Bat'Phanie
☉ Messages : 295
MessageSujet: Re: A consommer sur place - Milo    18.04.18 12:30

En effet, le cerf avait été à la fois curieux et surtout méfiant quant à ce qu’il pouvait bien percevoir de l’Alchimiste. Le Garou retient la moindre odeur, la moindre perception d’aura. C’est de là que vient la « puissance » du Sixième Sens des Marchiori, ce qui leur sauve la vie en premier lieu…enfin cela aurait dû sinon Milo ne serait pas le dernier de sa lignée. Un instinct nouveau d’ailleurs qui prenait racine chez le Garou, comprendre qu’il était l’unique, qu’il n’y aurait plus personne derrière à moins d’un miracle. De quoi approfondir un peu plus sa détermination à rester en vie, la conscience humaine sentait ce changement chez sa comparse animal. Quelque chose de plus profond, fort. Si la mine de l’Alchimiste le fait rire, et ses mots encore plus, cela n’empêche pas l’Inspecteur de se poser des questions sur ce que le cervidé a pu sentir de louche chez le grand gaillard.

- Il t’aurait pas fait de mal, tu le connais. Il est juste un peu plus méfiant depuis l’Aël – non, il ne savait toujours pas prononcer son prénom – Au pire, tu serais déjà épinglé contre l’écorce de cet arbre.

Si Gaspard n’était qu’un sorcier, peut-être. A douter que Brivael quant à lui, se soit laissé faire si facilement mais ça, le Garou n’en sait rien. Pendant qu’il parlait, il cherchait d’ailleurs ses vêtements, remerciant au passage le rouquin pour sa veste. C’est pas qu’il fait frisquet mais tout de même et puis, un peu de pudeur. Parait-il que les gens de sa nature se foutent de la nudité, ce n’est pas franchement la cas de Marchiori. Faut pas déconner non plus ! Encore que l’on pourrait s’étonner de cette carrure petite qui n’a rien d’athlétique à première vue mais qui cache tout de même une petite musculature sèche. Les joies du métabolisme non-humain.

- Bon… j’ai retrouvé mon Cerf et… mon pantalon !

Dit il d’un air triomphant en sortant le vêtement de sa couche de feuille. Il ne semble pas avoir trop souffert. Quand au t-shirt et au pull, il n’y a plus rien à faire. On oublie aussi le boxer tant qu’à faire. Ce qu’il pouvait détester ce désagrément. Mais il n’a même pas le temps d’enfiler quoi que ce soir que Gaspard l’assommait de question, vérifiez ses réflexes et tutti quanti. Clignant des yeux, l’inspecteur le chassait presque d’un geste de la main, comme une mouche emmerdeuse.

- Nan nan tout va bien, tant fait pas. Mais j’ai pas besoin de tous ces exercices, je t’assure, je suis en pleine forme.

A peine a-t’il dit ces mots qu’il se fige, une mine perplexe sur le visage et croise les bras sur le torse, renfrogné.

- Tiens c’est vrai ça… Je suis en pleine forme et ça c’est pas normal.

Il parlait un poil trop vite, s’agitait dans tous les sens, s’emmêle un peu les guiboles dans son pantalon, sautille sur place pour le fermer. Bref, Milo est intenable. Effets secondaires ? Certainement car plus les secondes passent et plus cette fatigue classique des transformations s’évanouit comme si de rien n’était. Le Garou tape le haut du bras de son ami avec un sourire, un fort parce que le géant fait de pas de côtés.

- Fait pas cette tête, ça va aller. Nom de dieu, j’ai jamais été aussi bien de ma vie ! Merci, merci pour tout… ça ?

Milo n’allait pas le remercier longtemps parce que dans un tel état d’excitation, il n’allait pas dormir pendant trois jours… et Clara non plus. Puis il passe du coq à l’âne, difficile de le suivre dans tout ça. Il plisse les yeux, s’approche presque nez à nez avec Gaspard (ce qui est compliqué au vu de leur taille respective), suspicieux.

- Et toi ? tout va bien ? Il sentait quelque chose de bizarre chez toi, mais sans savoir ce que c’est. Tu sais que je lui ai dis de pas te faire de mal parce que c’est vraiment pas passé loin.

Il aurait peut-être pas dû dire ça.

- Allez, on va boire un coup ! doit me rester un peu de Bourre-Pif quelque part.

_________________
The only thing I know
Siamo Solo Uno
I'm nothing without you
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t246-back-to-the-meaning-of- http://chtonya-verse.forumactif.com/t246-back-to-the-meaning-of-life-milo#4671
Gaspard de Sabran
Aël ☼ Membre

.
.: Fourreur en série :.
avatar
✠ Je suis : Un emplumé - inspecteur à l'ULCM
✠ J'ai : 35 ans
✠ Mon âme appartient : Tu verras, t'en poses des questions
☉ Je suis actuellement :
  • indisponible (RP).
☉ Crédits : Sio - summer's desire (sign) - ? (gif)
☉ Messages : 127
MessageSujet: Re: A consommer sur place - Milo    19.04.18 18:51

Gaspard aurait été tout seul dans sa tête, il aurait poliment notifié à Milo que ses tentatives pour le rassurer ne sont en fait pas rassurantes. “T’inquiète, il t’aime bien, sinon, tu serais déjà embroché”. Mais Gaspard n’est pas le maître, et en l'occurrence, Brivael se contente d’un gros soupir nasal désapprobateur, du genre qui veut dire “Bon, ok, toi ça te fait rire, mais pas moi, pauvre alchimiste qui ne peut rien face à un garou”. Même si l’aël pense plutôt quelque chose du genre “L’animal aurait fait ça, je lui aurais arraché la tête et j’aurais accusé la royauté”.

D’ailleurs, l’emplumé n’exclut pas la possibilité d’effectivement arracher la tête du cerf à un moment ou à un autre.

“Ah, c’est cool. Maintenant que tu l’as retrouvé, tu penses que tu peux le remettre? Tu serais mignon, mais là, ça commence à devenir gênant. J’vais finir par croire que tu restes cul nu pour que j’te montre mon paquet aussi et j’voudrais pas te faire peur”.

Parce qu’évidemment. Des types qui se disent bonjour en se claquant joyeusement les fesses parlent aussi facilement de leurs attributs respectifs. Quelle bande de dégénérés…

T’as besoin de ce que je te dis”.

Gaspard n’est pas spécialement rassuré. Parfois, la grande forme est trompeuse. On pète le feu pendant dix minutes et ensuite, on s’écroule par terre et on claque. Bon, d’accord. Il est peut-être légèrement dramatique sur la partie “claquer”. Mais l’ennui avec les remèdes qui agissent comme un coup de feu pour mieux vous mettre mal ensuite, c’est que… comment dire. Vous êtes effectivement en pleine forme. Jusqu’à ce que vous ne le soyez plus. Aucun signe avant-coureur. La grosse pêche et POUF, on s’évanouit.

L’attitude pour le moins étranges du garou est presque rassurante d’une certaine façon. Brivael ne remarque pas grand chose, à part qu’il est agité. Gaspard comprend que c’est ça, l’effet secondaire.

Ouai, c’est ça le truc. T’es trop en forme. Putain, vieux… Quand tu vas tomber, tu vas y rester trois-quatre jours j’pense. T’inquiète, j’couvrirais pour toi auprès de Lisa. Bon, si vraiment tu préfères, j’peux te filer un calmant, essayer de rééquilibrer tout ça. J’te jure, z’êtes chiants les garous. Faut vous filer d’ces doses là”.

Aucun frémissement, au moment où le garou avoue quelque chose pourtant pour le moins… contrariant. Pour l’aël, surtout. Gaspard se dit que l’espoir est peut-être là pour de bon. Si seulement Milo pouvait ajouter les éléments qui ne vont pas et comprendre. Mais comment arrive-t-on à la conclusion que l’un de ses vieux copains est possédé par un connard de plumeau qui prétend qu’il est le poto en question?

Euh… Bizarre comment? Putain, m’dis pas que j’suis enceinte et que ton bambi l’a senti quoi!” Difficilement plausible, ce qui fait tout le sel de la plaisanterie. Rien de plus facile que de botter en touche de cette façon vu l’humour de merde de l’alchimiste. Tellement merdique que Brivael, pas vraiment porté sur la chose, a du mal à s’y abaisser. “T’inquiète Bambi, rien que je ne puisse réparer moi-même”. Et le voilà qui se marre, pour chasser les derniers relents de malaise éventuels. “Mais t’es sérieux? Tu m’invites à boire la picole que j’te prépare?” La grande main du rouquin lui ébourriffe les cheveux en même temps qu’il se marre. “Tu m’feras plaisir de prendre que des Uppercuts, ptet ça va te calmer, parce que bordel, t’es agité…” Claque sur l’épaule, sa main y reste, serre. “Tu me refais un coup comme ça, et j’te laisse claquer sans te filer le remède. T’as plus intérêt de le perdre, ton bambi, c’est compris Bambi?

_________________
Don't get fooled by the pretty face
   The best advice I could give you is to not think of me as an angel but as the most sadistic feathery bastard to ever walk this earth
   

Brivael s'exprime en #00ffff
Gaspard s'exprime en #3366cc
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t495-gaspard-de-sabran-don-t http://chtonya-verse.forumactif.com/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A consommer sur place - Milo    

Revenir en haut Aller en bas
 
A consommer sur place - Milo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chtonya Verse ::  :: Montmartre :: Habitations populaires-
Sauter vers: