AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au cœur de la nuit (Tomas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Aaron de Pernstejn
Vampire ☾ Membre

.
.: Monsieur Cruchot :.
avatar
✠ Je suis : Un Vampire
✠ J'ai : 117 ans pour 33 ans physiquement
✠ Mon âme appartient : A La Cour Nocturne
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar : Schizophrenic, gifs : Tumblr
☉ Messages : 119
MessageSujet: Re: Au cœur de la nuit (Tomas)   20.03.18 17:24

Est-ce une idée que je me fais ou mon ami se sent vraiment mal ? Je ne crois pas l'avoir déjà vu inspirer et expirer de la sorte, comme s'il avait réellement besoin d'un afflux d'oxygène. Le regard chargé d'interrogations, je l'écoute me parler et à mesure de ces mots, mes lèvres dessinent un ovale d'où aucun son ne sort, un "oh" muet par une surprise sincère sous ce torrent d'autorité qui s'abat sur moi. J'aimerais dire quelque chose mais mes lèvres se pincent et tout mon corps se fige lorsqu'il aborde mes responsabilités militaires. Le désarroi s’inscrit alors dans mes prunelles et je cille légèrement en le voyant s'arracher à moi. L'ami s'y refuse. Mais que fera le capitaine ? Je n'ose prononcer le moindre mot tandis qu'il agite cette cloche, fronçant les sourcils avec incertitude sous les mots si abrupts qu'il m'assène à nouveau. Mon visage expressif passe par de multiples réactions à mesure de ses phrases jusqu'à ce que mes yeux s'écarquillent avec horreur.

« Trois jours ?!! Tu es si fâché contre moi ? Enfin Tomas, non... »

Il ne m'écoute pas et mon corps qui aurait voulu se tendre est encore trop faible pour réussir à quitter le sol où je m'enfonce. La mort dans l'âme, je l'écoute poursuivre jusqu'au bout, le front lourd et le regard soucieux. Je me moque bien de ma solde, ce n'est pas pour l'argent que je me suis engagé dans le corps des Mousquetaires, mais me voir écarté de la sorte, empêché de faire mon devoir et de m'investir dans ma mission, est bien la pire des punitions. Sous le regard d'une gravité sans pareille de Tomas, je n'ose pas imaginer que ma sentence aurait pu être pire, car le simple fait de penser un bref instant à être renvoyé me tétanise. Ce n'est que par un ton désenchanté que je proteste, dans un murmure. « Hé je ne l'aime pas tant que ça ce cercueil... » Certes, il est confortable et de première classe, mais...

Puis, je pousse un soupir de résignation - un pur réflexe - avant de m'essayer à pousser sur mes mains pour me redresser, profitant de la force revenue dans mes bras pour compenser la paralysie qui me recouvre encore, du bassin jusqu'aux pieds. M'essayant à me retourner, je tente ainsi de grimper pour atteindre le lit et soulever mon poids mort pour retrouver une position un peu plus digne. J'aimerais évidemment y arriver par moi-même et ma mâchoire se contracte sous l'effort, tentant désespérément d'y parvenir avant que Tomas ne remarque la difficulté que ce simple mouvement me demande. Je sens néanmoins son regard contre ma nuque et une grimace me plisse le front alors que je m'acharne à m'accrocher au matelas pour m'y hisser. Conscient du spectacle pathétique que je lui offre, c'est avec un excès de légèreté dans le ton de ma voix que je meuble ce détestable moment de solitude.

« Je te crois bien capable de me gaver comme une oie, tu as l'hospitalité trop enthousiaste. Oh mais ne te donne pas cette peine, je ne suis pas un invité si difficile que ça, hm. Enfin si, honnêtement je le suis un peu en matière de pomme, j'ai le palais assez délicat mais bon, je suppose que je pourrai faire un effort et goûter. »Je m'interromps, me mordant l'intérieur de la joue dans un ultime effort pour me hisser sur le lit. « Il faudra bien qu'on fasse un tour chez moi, pour que je récupère au moins quelques affaires, ça me gênerait de devoir t'emprunter ton linge de corps. ..» Ignore-t-il que je suis un garçon aussi pudique que sensible ? Tout de même... Un nouveau soupir m'échappe et mon corps s’affaisse. Par Dis, je n'arrive même pas à monter sur le lit. Mon regard se disperse un peu mais je ne cherche pas le sien. Et si mon ton reste léger, anodin, désinvolte, mes mots s'articulent avec une nuance de gravité suffisante pour qu'il comprenne. J'espère qu'il le fera.

« Si j'ai pas le choix, on fera comme tu as dit... Mais Tomas, juste une chose. Je ne voudrais jamais t'abandonner, je ne sais que trop ce que c'est que de perdre des proches. Mais si jamais tes recherches ne donnent rien auprès des sorciers, si jamais je reste comme ça. Si jamais tu estimes que je ne peux plus reprendre ma place parmi les mousquetaires. Alors, tu feras ce qu'il faut. »

Tu feras ce qu'il faut si jamais ton ami est condamné. Tu ne le laisseras pas souffrir ainsi, déchu et inutile. Tu ne t'acharneras pas à me laisser survivre dans cet état.


 
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Why are you here ? Are you listening ? Can you hear what I am saying ?
I am not here, I'm not listening, I'm in my head And I'm spinning ▵
Some sweet violent urge ▵
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/
Tomas de Batz
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Roi de la souille :.
avatar
Surveillez vos culottes
✠ Je suis : Un vampire - le capitaine des mousquetaires de la Reine - le Chambellan
✠ J'ai : 404 ans
✠ Mon âme appartient : La reine Charlotte de France
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) BABINE code sign (c) solosand gif (c) Alienor & fuckyeahdizzyandfranco
☉ Messages : 2012
MessageSujet: Re: Au cœur de la nuit (Tomas)   20.03.18 22:16

Un grondement sourd fait résonner la poitrine du vampire pour s’échapper par sa gorge. Il lui semble pourtant qu’il a prévenu Aaron qu’il ne valait mieux pas protester.

Pire, le concerné se permet des remarques qui se veulent sans doute légères, sur ce cercueil, qu’il n’aime pas tant que le sous-entend Tomas, mais cela ne fait que renforcer la colère de ce dernier. Son ami devrait pourtant comprendre que sa patience est à bout, épuisé par la colère, l’inquiétude et la peur.

Le vampire doit faire un tel effort pour se contrôler qu’il ne réalise pas tout de suite qu’Aaron essaie tant bien que mal de se remettre debout, ou en tout cas de se hisser sur le lit. Le bas de son corps semble toujours paralysé, mais le haut est plus mobile. Tomas ne remarque peut-être pas consciemment ce fait, mais il s’en souviendra, plus tard.

Le palais délicat, vraiment? C’est pour cela que tu te nourries sur les premières personnes croisées sur une application de rencontre?

Le ton est sarcastique, il a même lâché un début de rire jaune, juste avant. Son ami teste sa patience, et il a de la chance de pouvoir se considérer comme tel. Un autre qu’un ami serait déjà passé par la fenêtre.

D’ailleurs, il perd aussi patience à le voir s’escrimer ainsi en vain. Plutôt, cette lutte lui est douloureuse. Car il songe à toutes les fois où son ami a dû les affronter seul, sans personne pour veiller sur lui, sans personne pour l’aider que ce soit pour se hisser sur un lit ou dans un cercueil ou bien plus simplement pour passer sur le dos. Alors Tomas le soulève par les aisselles et l’assoit sur le lit sans plus attendre. Tout en étant toujours furieux, évidemment.

Avant que la suite ne le glace sur place. Parce qu’il comprend ce que contiennent ces quelques mots.

Est-ce qu’il le ferait? Est-ce qu’il aiderait l’un de ses amis à mourir s’il était ainsi condamné à un mal incurable? Oui. Cela lui briserait le coeur, sans doute que cela le hanterait jusqu’à la fin de sa vie, mais il le ferait.

Si nous en arrivons là… Je t’aiderais. Mais il y a de nombreuses solutions avant d’en arriver à celle-ci, crois bien que je compte toutes les explorer, même si je dois y passer le reste de ma vie. Tu as ma parole”.

Ces mots sont ponctués d’une main tendue, destinée à serrer celle d’Aaron, comme pour sceller cet accord. Il le fera, il l’aidera à mourir s’il le faut, mais Tomas fera tout pour éviter cette extrémité. Et avant d’en arriver là, il a des problèmes plus urgents à régler.

Quatre jours sans solde, parce que tu as protesté. Ouvre encore la bouche et ce sera cinq. Quatre jours, avec interdiction de mettre les pieds à la caserne. Compris? Bien. Nous irons chercher tes affaires chez toi dans la foulée, puis tu t’installeras dans mon hôtel à Montmartre. Je te demanderais bien ton avis, mais enfin, je ne l’écouterais pas et tu finiras par faire ce que je te dis, gagnons du temps”.

Et comme pour mieux illustrer cette phrase, Tomas le laisse là, sur le lit, pendant que lui-même va chercher l’une de ses Pommes. Ici, elles sont trois. Elles font partie du personnel de la maisonnée. Deux jeunes femmes et un homme, que le marquis retrouve dans la cuisine, attablés devant un repas gargantuesque préparé par Nora, la cuisinière. L’italienne met un point d’honneur à nourrir convenablement ceux et celles qui acceptent ce rôle auprès du vampire, afin de limiter les effets des morsures.

Poliment, Tomas leur demande si l’une ou l’autre accepterait de nourrir l’un de ses amis - il exclut d’emblée la deuxième jeune femme, qui lui a donné son repas du soir - car après tout, ni l’une ni l’autre n’ont accepté de nourrir un autre que lui. Le gamin d’une vingtaine d’années - fils de Nora, habituellement aux jardins, ou dans toutes les tâches trop physiques pour son père ou sa mère - se lève aussitôt pour suivre son maître.

Voici Diego, il a accepté de te donner son sang”.

Bonsoir Monsieur, j’ose espérer que vous me trouverez à votre goût” enchaîne le gamin avec un grand sourire.

Et le grand brun aux yeux pétillants et à la joue percée d’une fossette de relever la manche de son bleu pour tendre un poignet volontaire en direction du vampire.

_________________
I gave a piece of my heart to each of you. It did not break me, it did not kill me, if only, it made me stronger, it made me whole again and I never felt more alive. If that’s a curse, then I’ll be doomed everyday for the rest of my non-life.

Tomas s’exprime en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t197-unus-pro-omnibus-omnes- http://chtonya-verse.forumactif.com/t281-tomas-de-batz-kingdom-rises En ligne
Aaron de Pernstejn
Vampire ☾ Membre

.
.: Monsieur Cruchot :.
avatar
✠ Je suis : Un Vampire
✠ J'ai : 117 ans pour 33 ans physiquement
✠ Mon âme appartient : A La Cour Nocturne
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar : Schizophrenic, gifs : Tumblr
☉ Messages : 119
MessageSujet: Re: Au cœur de la nuit (Tomas)   23.03.18 19:09

Tomas me charrie mais je ne détecte pas beaucoup de plaisir dans son ébauche de ricanement. Pourtant, peut-être vaut-il mieux cela que les grondements d'impatience que j'ai cru à nouveau percevoir dans le fond de sa gorge. Dans le doute, je me suis contenté d'une moue faussement offusquée à ses commentaires grinçants sur mon palais. Il peut bien me prendre pour un fou mais il m'est plus confortable de sélectionner des inconnus sur un écran et d'éviter le malaise de rencontres récurrentes. Et puis quoi, je ne me nourris pas sur le premier venu, je regarde les photos avant... Pourtant, c'est une étreinte solide qui me soulève un peu rudement et mon front lourd ploie contre l'oreiller. J'ai adressé à mon ami une demande plus grave et je perçois sa crispation dans ces quelques secondes de battement alors que je cherche ses yeux avec incertitude. A sa réponse, le soulagement me détend, mes yeux accrochés à la sincérité qui imprègne ses prunelles. Lorsque j'enserre sa main tendue, j'ai recouvré assez de force pour l'étreindre avec la même affection qui illumine mon regard. Tomas ne m'abandonnera pas à une éternité en l'état de grabataire. Je ne serais pas réduit à ramper pour affronter le soleil qui mettrait fin à cette abomination. Et l'assurance de sa voix me frappe encore une fois, lorsqu'il m'assure qu'il fera tout pour me venir en aide.

Mais ce moment de forte émotion est aussitôt balayé par ses paroles suivantes. L'extrême douceur de mon regard se voit ainsi remplacée par une grimace scandalisée. Quatre jours ? « Woow ! » Cinq ? Impulsivement, j'allais protester une fois encore, avant que ma paume ne se plaque contre ma bouche trop bavarde pour étouffer mon indignation. Les sourcils froncés sur une mine choquée, j'apprend qu'il est décidé à ne même pas m'écouter. Oh mais alors ça... Un grondement me traverse tandis que je m'enfonce dans les draps, suivant d'un œil noir le marquis qui me plante là sans attendre. Maussade, je n'ai plus qu'à regarder le plafond en ruminant jusqu'à ce que la porte s'ouvre à nouveau.

C'est d'une œillade incertaine que j'examine le nouveau venu avant de reporter mon regard lourd sur Tomas, puis à nouveau sur ce grand dadais qui me salue d'un sourire rayonnant. Le poids du malaise s'abat sur moi avec plus de force que la malédiction qui me cloue au lit. C'est un gosse, avec un sourire de gosse, des yeux de gosse et une fossette de gosse. Vraiment, je ne le sens pas. Pas du tout.
« C'est bien aimable, mon p'tit, mais en vérité, j'ai pas si soif que ça. »
Mon p'tit. Pourquoi j'ai l'impression d'être un pervers en disant ça ? Il m'a déjà tendu son poignet et je n'ai pu faire autrement qu'y poser un regard affamé.
« Hum. Diego, tu pourrais ouvrir la fenêtre pour moi ? Tu serais bien gentil. Il fait tellement chaud ici... »
Profitant de l'éloignement du garçon qui s’exécute avec bonne volonté, j'attrape aussitôt la manche de Tomas pour attirer son oreille à la portée de mes murmures.
« Non mais t'as vu son sourire ? Il ne devrait pas se réjouir comme ça à l'idée de se faire mordre, c'est absolument pas normal hein. C'est grave comme acte, extrêmement grave et il devrait... j'sais pas... être moins jouasse, merde. Il est majeur au moins ? J'te préviens Tomas, je ne mord pas les moins de vingt et un ans, c'est dégueulasse.» En fait, c'est faux, ça m'est arrivé trop souvent, mais je n'ai aucune envie de m'en souvenir. Et en toute honnêteté, si ce gosse avait émis la moindre peur ou dégoût devant mes canines, j'aurais été encore plus réfractaire à l'idée de le goûter. Mais en toute mauvaise foi, je n'y pense même pas. « Ou sinon, on commande sur Tinder... »


 
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Why are you here ? Are you listening ? Can you hear what I am saying ?
I am not here, I'm not listening, I'm in my head And I'm spinning ▵
Some sweet violent urge ▵
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/
Tomas de Batz
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Roi de la souille :.
avatar
Surveillez vos culottes
✠ Je suis : Un vampire - le capitaine des mousquetaires de la Reine - le Chambellan
✠ J'ai : 404 ans
✠ Mon âme appartient : La reine Charlotte de France
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) BABINE code sign (c) solosand gif (c) Alienor & fuckyeahdizzyandfranco
☉ Messages : 2012
MessageSujet: Re: Au cœur de la nuit (Tomas)   23.03.18 20:32

Tomas n’est pas dupe. Diego non plus, d’ailleurs, qui n’a jamais entendu parler d’un vampire qui a trop chaud après toute une jeune vie passée aux côtés de l’un d’entre eux. Un coup d’oeil coulé à son maître, un mouvement de menton de la part de ce dernier, et le gamin s’exécute docilement.

Il s’est à peine éloigné qu’Aaron s’empare de la manche de Tomas et que le capitaine, docile, se plie en deux pour rapprocher son oreille de ses lèvres. Le vampire serait presque étonné de découvrir l’ampleur des protestations de son cadet. Pas de moins de vingt et un ans, vraiment? Trop de joie? Pourtant, il ne dit rien, jusqu’à l’inévitable conclusion. Non, il ne commandera pas sur Tinder.

Diego a vingt-trois ans et il est d’un naturel joyeux. Si tu préfères, je peux néanmoins lui demander d’aller contre sa nature”. Le vampire marque une pause. Il se fiche de lui, un peu, mais comprend ses réticences. On ne choisit pas n’importe qui pour être sa Pomme. le lien n’est pas aussi intense qu’avec une marquée, mais il existe néanmoins. “Il y a une chose que tu dois comprendre à propos des gens de ma maisonnée. La plupart viennent de familles qui me servent depuis plusieurs siècles. J’ai connu Diego quand il n’était qu’un poupon. Je l’ai rattrapé une fois ou deux quand il tombait de l’arbre qu’il s’obstinait à vouloir escalader. En un sens, lui, et tous les autres, font partie de ma famille. Je n’aurais jamais la prétention de le forcer à faire quoi que ce soit, encore moins à donner son sang s’il n’en a pas envie. Il le fait, parce qu’il le souhaite. Si demain il devait m’annoncer qu’il préfère garder son hémoglobine pour lui, je ne lui en tiendrais pas rigueur. C’est ainsi que fonctionne les choses sont mon toit. Ils me donnent leur loyauté, ils me donnent leur confiance et je leur rends la pareille. S’ils sont malades, je leur paie leur médecin. S’ils veulent faire des études, je m’occupe de cela aussi. Je mourrais en essayant de protéger l’un d’entre eux, s’il le fallait, et chacun d’entre eux ferait sans doute la même chose pour moi en retour. Loyauté et confiance”.

Il y avait même de l’amour. En tout cas, c’était un véritable déchirement pour Tomas, quand l’un de ses gens venaient à décéder. Parce que la plupart passait leur vie à son service. Il avait vu naître Diego, comme il avait vu naître ses frères avant lui, et son père, et son grand-père. Ils vivaient leur vie à ses côtés. Comment aurait-il pu ne pas s’attacher à eux?

Je veux bien t’accorder que Diego est enthousiaste, mais il veut simplement bien faire. Quant à toi, tu as besoin de te nourrir”. Le vampire marque une pause. “Ce gamin ferait beaucoup de choses pour moi, mais il ne présenterait pas son poignet à un vampire inconnu s’il n’avait pas confiance”.

Pendant ce temps, le gamin attendait poliment près de la fenêtre grande ouverte, quoique le volet en était toujours solidement fermé, en prétextant d'être très intéressé par cet ongle un peu abîmé sur sa main droite.

_________________
I gave a piece of my heart to each of you. It did not break me, it did not kill me, if only, it made me stronger, it made me whole again and I never felt more alive. If that’s a curse, then I’ll be doomed everyday for the rest of my non-life.

Tomas s’exprime en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t197-unus-pro-omnibus-omnes- http://chtonya-verse.forumactif.com/t281-tomas-de-batz-kingdom-rises En ligne
Aaron de Pernstejn
Vampire ☾ Membre

.
.: Monsieur Cruchot :.
avatar
✠ Je suis : Un Vampire
✠ J'ai : 117 ans pour 33 ans physiquement
✠ Mon âme appartient : A La Cour Nocturne
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar : Schizophrenic, gifs : Tumblr
☉ Messages : 119
MessageSujet: Re: Au cœur de la nuit (Tomas)   29.03.18 16:13

Dans un coup d'oeil méfiant vers le gosse, j'évalue les propos de Tomas en esquissant une moue incertaine. Si Diego tirait la gueule, est-ce que la situation serait moins gênante ? Je n'en ai pas vraiment l'impression. Retournant mon regard vers le maître de la maisonnée, j'écoute avec attention ses explications, mon visage passant par plusieurs expressions. La surprise, l'admiration, le trouble. Je suis surpris de découvrir la profondeur des liens qui unissent le vampire à ses esclaves de sang, au point de les considérer comme des membres de sa famille. L'admiration et l'affection profonde que je voue à mon ami sont rechauffées par cette bienveillance qu'il témoigne envers eux. Mais je suis également extrêmement troublé par tout cela. Il se dit capable d'offrir sa vie pour eux et j'imagine donc qu'il doit y être très attaché. Comment faire autrement dans ces conditions ? C'est une chose que je ne veux plus, que je n'ose plus faire.

« J'ignore comment tu parviens à faire ça...  je ne pourrais jamais, j'y arrive juste pas.» Des murmures bas que j'expulse d'une voix étouffée et qui ne décrivent pas réellement mes profondes pensées. J'aimerais tellement savoir, tellement comprendre comment Tomas fait pour gérer ses émotions...

Baissant les yeux, je reste silencieux un moment, méditant sur ses paroles. Peut-être que ce garçon est assez confiant pour sourire à l'idée de se faire mordre et je suis conscient que Tomas le mérite amplement. Néanmoins, il n'en est pas de même pour moi et un mélange d'inconfort et de culpabilité me recouvre alors que je pense à tous les crimes qui pèsent sur ma conscience. « Je sais bien que tu n'obligerais personne, tu n'es pas comme ça... » Dis-je sincèrement avant de hausser les épaules dans un mouvement résigné. L'appel du sang m'affaiblit beaucoup trop pour que je puisse me mentir à moi-même. Et je n'ai plus d'arguments à opposer à Tomas dont j'évite le regard, mes yeux fixés sur les draps du lit. Autant en terminer rapidement. « Tu peux venir, gam... j'veux dire, hm Diego. » Une invitation dédiée au gamin qui revient donc à mon chevet, sous le regard bienveillant de son maître.

« Ce serait peut-être pas mal si tu fermais les yeux. Et toi aussi d'ailleurs. » J'ajoute ces mots à l'intention de mon ami, dans ce même ton rauque et sinistre, preuve de ma mauvaise humeur.  Je n'aime pas trop qu'on me regarde en train de me nourrir mais ; tous compte fait, le fait de le mentionner ne fait sans doute que rajouter à ce malaise qui me plombe. Pour en finir vite, j'attrape donc le poignet offert, pour fermer mes propres paupières et enfoncer mes canines dans sa chair trop tendre. Le sang frais s'en échappe et je m'abreuve ainsi profondément à sa source, avec un appétit qui me surprend moi-même. Ma soif était bien plus intense que je n'en avais conscience. Je m'astreins pourtant à m'en arracher vivement, heureux d'être désormais capable de me maîtriser après presque un siècle d'expérience. Sans redresser le regard, je me lèche discrètement les lèvres, désireux de n'y laisser aucune trace. « Merci. » Une formule de politesse qui m’écœure toujours pour ce genre d'offrande. « J'espère que j'ai pas été trop... » gourmand, brutal, vorace ? « Enfin bref.»


 
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Why are you here ? Are you listening ? Can you hear what I am saying ?
I am not here, I'm not listening, I'm in my head And I'm spinning ▵
Some sweet violent urge ▵
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/
Tomas de Batz
Vampire ☾ Membre

.
.: Le Roi de la souille :.
avatar
Surveillez vos culottes
✠ Je suis : Un vampire - le capitaine des mousquetaires de la Reine - le Chambellan
✠ J'ai : 404 ans
✠ Mon âme appartient : La reine Charlotte de France
☉ Je suis actuellement :
  • libre (RP).
☉ Crédits : avatar (c) BABINE code sign (c) solosand gif (c) Alienor & fuckyeahdizzyandfranco
☉ Messages : 2012
MessageSujet: Re: Au cœur de la nuit (Tomas)   29.03.18 21:30

Il voit bien l’incompréhension passer sur son visage, parmi un maelström d’autres expressions. Parfois, il oublie qu’Aaron - que tout le monde - est beaucoup plus jeune que lui. Que ce qui lui apparaît comme normal - prendre soin des gens de sa maisonnée, qu’il soit jardinier ou bien la gouvernante - ne l’est pas pour tout le monde. Oh, comme les choses ont changé, depuis le règne de Louis XIII. En bien, en mal. Tout dépend.

Et puis bien sûr, il y a le caractère même du marquis de Batz, le vampire loyal, qui récompense ceux qui lui sont loyaux. S’il y a bien une vertu qu’il faut récompenser, c’est celle-ci.

Il ne répond rien, pour l’instant, car Aaron accepte enfin de se nourrir. Il ne voudrait pas, par inadvertance, le faire changer d’avis avec ce qu’il pourrait lui dire. Diego, fidèle à lui-même, s’approche avec un grand sourire, pas du tout vexé de ce contretemps. Il tend son poignet d’un geste volontaire, tressaille à peine quand il mord. Il a sûrement plus mal qu’il ne veut bien le montrer - on sous-estime la douleur apportée par des canines qui percent la peau - mais reste relativement stoïque. Tomas a toute confiance en Aaron, ce n’est pas pour ça qu’il reste près de lui, avec les yeux grands ouverts, quoique tourné ailleurs. Se nourrir est un moment privilégié, intime même.

Diego récupère vite son poignet, Aaron efface les traces de sang sur ses lèvres. Serviable, Tomas lui tend un mouchoir en papier sorti d’une boite qui traine non loin. La salive d’Aaron doit avoir déjà activé la coagulation, mais Nora déteste trouver des traces de sang sur le tapis.

Merci Diego”.

Pas de quoi monsieur. Et ne vous inquiétez pas monsieur, ça a été. Il vous fallait autre chose?

Oui. File voir ta mère avant qu’elle ne m’attaque avec un balai. Ne ris pas, c’est déjà arrivé”.

Le gamin s’en va en gloussant. Il est encore jeune, il se permet plus de familiarité avec son maître que ses parents. Disons qu’ils n’ont pas les mêmes rapports, pas encore. Plus tard peut-être, quand il sera plus âgé, sera-t-il moins expansif. Tomas n’espère pas. Il aime bien le gosse.

La porte se referme d’ailleurs derrière lui, et le vampire se tourne vers son cadet. Il n’a toujours pas répondu à sa question de tout à l’heure.

Tu veux savoir comment ? Je vais plutôt te dire pourquoi”. Il s’assoit sur le lit, à défaut de pouvoir approcher un siège sans faire un détour. “Mon cher Aaron, je crois que tu en es à l’âge où tu as déjà perdu beaucoup de gens. Ceux que tu as connu étant humain, sans doute, les premiers que tu as connu comme vampire, aussi. Ce n’est pas à moi que tu vas apprendre que c’est douloureux, et la tentation est grande de se replier sur soi-même, ou bien de ne côtoyer que des immortels, n’est-ce pas? Sauf que c’est pire, crois-moi. Ces humains… ils finiront par mourir. Ils finiront par me briser le coeur. Je préfère avoir ça que de ne rien sentir du tout. Le comment n’a que peu d’importance face au pourquoi”. Il se permet une tape sur l’épaule, un sourire, aussi. “Peux-tu te lever ou dois-je te porter dans mes bras comme une jeune mariée?

_________________
I gave a piece of my heart to each of you. It did not break me, it did not kill me, if only, it made me stronger, it made me whole again and I never felt more alive. If that’s a curse, then I’ll be doomed everyday for the rest of my non-life.

Tomas s’exprime en #0066ff
Revenir en haut Aller en bas
http://chtonya-verse.forumactif.com/t197-unus-pro-omnibus-omnes- http://chtonya-verse.forumactif.com/t281-tomas-de-batz-kingdom-rises En ligne
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Au cœur de la nuit (Tomas)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au cœur de la nuit (Tomas)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chtonya Verse ::  :: Centre de Parys :: Rue du Bac - Caserne-
Sauter vers: